Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Le PS en lévitation.

15 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Une fois encore, le PS a réussi le tour de force de prendre une position illisible pour le commun des mortels sur le plan proposé par Sarkozy.

 

Il s’est abstenu, bon cela aurait pu être pire, avec un NPPV (ne participe pas au vote) et une fois n’est pas coutume je ne suis pas loin de penser comme Jean-François Copé qui a déclaré  que "L'abstention, c'est pour moi la négation de l'engagement politique".

 

Dans le même temps, ce non-vote n’est pas une surprise en soi, il ne fait que mettre en exergue l’état de délabrement politique et idéologique du PS. Certes, depuis septembre, nos leaders en place et ceux en devenir font feu de tout bois pour tenter d’apparaître dans les médias comme si se préparer quelque chose d’important. Cependant, à l’écoute de déclarations variant au grès du vent c’est que la rénovation idéologique n’est pas pour demain (je préfère ne pas mettre d’exemple pour ne froisser personne).

 

Depuis maintenant, plusieurs années, il nous est impossible de parler d’une seule voix et d’émettre la moindre contre-proposition à la fois crédible et cohérente. Le projet socialiste de 2006 était un simple empilement de bric et broc afin de ne froisser aucune personnalité. Encore récemment avec le vote de la réforme constitutionnelle, nos dirigeants n’étaient pas en mesure d’opposer une contre-réforme suffisamment étayée.

 

Pour revenir sur cette crise, il y a bien eu un document commun au Parti Socialiste Européen après une réunion qui s’est tenue la semaine dernière mais il est introuvable sur le site du PS. A ce propos, je passe sur le fait que la crise financière apparaisse après le congrès avec une Une un tonitruant « L'Europe s'est réveillée : il était temps ! »  qui pourrait laisser supposer que nos députés ont voté pour le plan gouvernemental.

 

Tout se passe comme si le PS avait abandonné toute ambition nationale, préférant le confort moelleux d’une opposition constituée de baronnies locales. Le nombre de contributions emmenées par des fédérations ou par des élus locaux n’est à mon sens pas le fruit du hasard.

 

En attendant le congrès, le PS lévite et navigue à vue, modérément optimiste, au lendemain des législatives j’ai un bref instant pensé qu’un congrès aurait pu être le temps d’une réelle rénovation. Au final, il n’en sera rien, chacun, je parle des dirigeants, se marque à la culotte pour la qualification présidentielle et c’est tout.

 

Je ne crois pas que les militants soient dupes de ce théâtre d’ombre et je m’interroge sur leur participation à ce congrès. Est-ce que l’abstention lors du vote de notre nouvelle déclaration de principes permet d’anticiper sur le mois de novembre, nul ne peut le dire.

 

Une chose est cependant déjà palpable, les divers déplacements dans les fédérations ne semblent pas déplacer les foules. Le Parti Socialiste est-il entrain de mourir ? il est encore trop tôt pour le dire cependant les signes de convalescence sont encore très faibles, à n’en pas douter au delà de Reims, les mois à venir seront cruciaux.

 

PS : ma candidature pour le poste de premier fédéral du Nord avance, mon blog s’étoffe et je tente d’entrer dans la phase 2 avec en ligne de mire, la presse. Pour rappel le sens de cette démarche n’est pas d’être élu mais d’amener au débat.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ben oui 18/10/2008 02:57

Et Dame Royal, leadeuse pas si cachée de la motion soutenue par M. Vasseur, elle a bien défendu la position ni oui ni non blablabla?

ardèche 16/10/2008 13:49

A ma connaissance Valls n'a jamais été fonctionnaire,d'un autre côté il ne faut pas confondre fonctionnaire(un instituteur,une infirmière sont des fonctionnaires et ils sont dans la vie réelle,sans doute,encore plus que beaucoup de gens qui travaillent dans le privé)et haut fonctionnaire.En ce qui concerne les Jospin, Hollande,Fabius,Moscovici,Aubry,Sapin,Royal,etc.c'est des anciens hauts fonctionnaires et c'est pour ça qu'ils sont en lévitation car aucune connaissance de la vie réelle.Quant à Valls,Mélenchon,Hamon c'est des apparatchiks pur sucre

marc d Here 16/10/2008 13:23

Il est vrai que Valls n'a eu aucun contact, ou très peu, avec  la vie économique réelle et le monde du travail (hors fonction publique!) . C'est aussi  le cas de Royal, Hollande, Mélenchon,  ou Hamon...entre autres

ardèche 16/10/2008 12:25

Valls est l'exemple même du dirigeant politique en lévitation,c'est quelqu'un qui n'a jamais travaillé dans le monde réel,il a été étudiant à l'université puis assistant parlementaire et député-maire(en cumulant au passage et en béneficiant d'un régime spécial de retraite).Quel contact il a, avec la vie réelle?C'est un apparatchik carrieriste comme beaucoup d'autres,il n'a aucune legitimité pour critiquer ses collègues.

marc d Here 16/10/2008 09:42

La lamentable abstention du PS sur le plan bancaire, venant après celle sur le RSA, et une position sans justification sur la réforme constitutionnelle, est mal acceptée par certains..qui n'ont cependant pas eu le courage de refuser de s'y rallier.Manuel Valls a déclaré "qu'il manque des hommes d'Etat aujourd'hui au Parti socialiste". Gaëtan Gorce ajoute "Il ne se trouve dans ce parti aucun leader capable de se placer à la hauteur des circonstances et des enjeux".Ils ont tellement raison!