Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Nouvelle Gauche – Benoit Hamon… sans moi.

23 Septembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 



elephant mourrantVoilà depuis hier soir
17heures, les dés étaient jetés. En quelques heures, je suis passé d’un sentiment d’espoir à une déception certaine.

Des contacts au diktat du Pole écologique (4 portes paroles pour eux 1 pour NG,  en nous accordant 5 paragraphes dans un texte qui nous aurait été présenté ce
midi et un communiqué de presse n’attendant plus que notre signature)… on voit toute de suite la limite dans cette "volonté de rénover les pratiques démocratiques" (au passage on pèse 800 signataires, eux 250 mais on n’a pas de grands élus) , il y avait urgence de trouver une solution pour tenter de faire exister nos idées. Hélas, il y en avait peu.

Après un dernier assaut de Benoit Hamon… Pierre Larrouturou a dit « OK »… nous en avons discuté… sur la forme, je comprends ce choix et peut le partager ; sur le fond, je ne m’y retrouve pas. Ne prétendant à rien, étant « réapparu » dans une certaine mesure dans le paysage socialiste parce que je crois aux idées de Nouvelle Gauche, il était alors temps de retourner à mon rôle de spectateur engagé.

Pourquoi je ne suis pas Pierre ?

Depuis de nombreuses années, je suis un ardent partisan d’une profonde révolution de nos pratiques politiques et plus particulièrement celles du PS. Pour moi c’est Le préalable non négociable pour qu’enfin le PS puisse se doter d’un projet longuement débattu avec tous les militants mais aussi avec le monde extérieur (citoyens, syndicats, intellectuels…). Sans cela, les stratégies de postures perdureront et le parti continuera son lent déclin, tel un corps désincarné flottant sur un fleuve sans idées.

Ce postulat est peut-être faux mais c’est ma conviction profonde… Sans démocratie interne effective, point de salut. Le monde a changé, les citoyens ont changé… le Parti Socialiste non.

Il ne s’agit pas de me parer du costume d’un hypothétique chevalier blanc seulement d’affirmer une volonté et de préciser les outils à mettre en œuvre pour répondre à cette urgence démocratique. Le fait que NG ne puisse déposer de motion avec 800 signataires pour sa contribution témoigne de l’archaïsme des pratiques du PS... et si il n’y avait que cet exemple.

Aussi, je n’ai trouvé trace de ce soucis dans la contribution de Benoit Hamon et ce ne sont pas les pratiques du NPS ou de Rénover Maintenant (n’oublions pas qu’ils ont bâti leur fond de commerce pratiquement sur cette seule question… et j’ai d’ailleurs modestement contribuer à la mise en place de NPS dans le Nord) qui sont là pour me rassurer, ni celles du MJS. Et même si au final dans la motion, ils en causent parce qu'il le faut...

Certains m’ont dit mais tout le monde est d’accord là-dessus,  dont acte mais sur quoi et sur comment… très honnêtement en étant un peu dans cette préparation de congrès… je ne n’ai pas le sentiment que les choses ont furieusement changé, je serais presque tenté de dire au contraire, elles ont empiré. Pour le coup, le fabiusien Laurent Bachelay n’a pas tort quand il conseillait « un GPS pour s’y retrouver et un sac à vomi parce que ça va tanguer » et il reste un mois et demi (source 20 minutes
23/09/2008 p4).

Voilà ma première raison.

La deuxième tient au fait que je ne partage pas les propositions de Martine Aubry et comme toute vraisemblance, la Motion Hamon-MNL terminera chez elle… Pourquoi, tout d’abord elle a appuyé sa démarche sur les deux fédérations dont on peut légitiment s’interroger sur leur capacité à mener le débat depuis une bonne trentaine et sur ce socialisme municipale en valeur cardinale de notre combat. Désolé mais je n’en suis pas. D’autre part, je ne conteste un des postulat de départ de Martine Aubry qui tient sur cette sempiternelle recherche de croissance… C’est bien plus que cela qu’il nous faut, c’est bâtir des outils théoriques et mettre en œuvre des politiques  qui nous permettent de proposer une alternative durable et crédible…

En quelques mots, l’enjeu n’est pas la croissance par l’innovation ou je ne sais quoi mais bien quel modèle de développement pour demain pour nos sociétés. Et dans ce contexte, je ne suis pas certains que ceux qui ont présidé au programme présidentiel du PS de 2006 soint les mieux placés pour mener cette réflexion de fond qui impose de sortir des seuls bureaux de Solférino.

Dans ces conditions et en conscience, je voterai « Tous ensemble, soyons fiers d'être socialistes» et en aucun cas contre Martine Aubry.

A la lecture de cette motion, plusieurs éléments me donne à croire qu’il y a une volonté de changer nos us et coutumes. Maintenant, je ne suis pas non plus dupe, il y a aussi dans ses soutiens des poids à fort pourvoir d’inertie…

J’observerai la suite des évènements avec mon œil souvent critique mais sans jamais oublier mes convictions personnelles.

Maintenant, le congrès se passera sans moi. J’en ai marre de ce merdier d’ego où le positionnement personnel surdétermine les choix politiques.

Pierre conserve toute mon amitié, toute mon estime et si d’aventure la tournure des évènements venait à changer, je me situerai encore à ses cotés… mais là, je le répète, ça fait 20 ans que je connais cet appareil… et c’est au dessus de mes convictions, au dessus de mes forces... j'ai besoin d'oxygène !!!

 

PS : vous pouvez allez lire l'envers du décor chez celle qui est une moitié de moi-même...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ardèche 26/09/2008 00:28

Langue@rouge.Hamon c'est de la gauche de posture,J'ai lu la dernière mouture de la motion du pôle de gauche(largement inspirée par le NPS),c'est de la langue de bois,beaucoup de généralités mais pas des propositions concrètes(il suffit pas de se déclarer contre une alliance avec le modem,pour être de gauche.BD déclare la même chose).Malgré ça je suis PL et je veux soutenir la motion Hamon,car la motion BD est clairement social-.libéral,Aubry reste dans une logique de gauche "gestionnaire"(jospinienne).Royal c'est un peu différent,car elle fait qqs. propositions concrètes qui vont dans le sens de la justice sociale,comme une vraie réforme des retraites pour sauver la retraite par répartition,comme une réforme fiscale en profondeur(Hamon aussi promet une réforme de la fiscalité)pour rétablir la progressivité de l'impôt.Pour la santé elle est la seule à évoquer le remplacement du paiement à l'acte(ça coûte très cher à la sécu) par le forfait.Si je ne soutiens pas SR c'est parce qu'elle ne parle pas de l'urgence sociale,elle ne parle pas du temps de travail,elle soutient,indirectement le medef,lorsque elle dit que le smic à 1500 euros en 2012 n'était pas réaliste.(en fait le medef a réussi à faire arrêter les "coups de pouce"qui donnait le gouvernement au smic et son vrai projet est de le supprimer).Par ailleurs certains des soutiens de ségo,comme Collomb,Valls ou Gorce,sont partisans de créer un parti démocrate à l'italienne,ce qui serait catastrophique pour la gauche française).Donc ,malgré mes réserves,je soutiendrai la motion de la gauche du parti,en espérant qu'elle arrive en 2e ou 3e position,pour pouvoir peser sur le congrès de Reims.@Marc tout à fait d'accord sur la suppression du paiement à l'acte en médecine de ville(et la fin de la t2a à l'hôpital comme propose la motion de gauche).Pour le fonds de réserve des retraites,il a perdu 25 %!avec la chute de la bourse.PL a raison de vouloir l'investir dans le logement social.

marc 25/09/2008 16:10

@langue-rougepour vous la démocratie est une question formelle... dont acte... pour moi elle est l'essence des débats, des propositions.Un engagement à gauche cela signifie quoi ? concrètement ? dire qu'on est contre ça, y a qu'à faire ça... Personnellement je suis fier d'avoir porté la question du travail, de la précarité à travers la question du temps de traval (je constate que ces questions ne sont pas en tete de chapitre chez Hamon... étonnant non ? pourtant il est de cette vrai gauche). Vous n'avez probalement pas l'habitude de me lire mais toutes ces question reviennent réhulièrement ici... demain ou la semaine prochaine j'ai en préparation un artcile sur la crise finacière, un autre sur la précarité avec comme support la dernière enquete de l'obsvervatoire des inégalités... Pour moi, être de gauche c'est aussi cela, essayer de comprendre des "phénomènes" dans leur réalité non dans une superficialité si flatteuse... et à partir de là trouver des pistes par le débat avec des éléments connus de tous.Alors si pour vous tout cela c'est être dans une logique néolibérale... grand bien vous fasse.. ah dernière chose...En Aout j'ai relévé la derniere circulaire sur la sécu concernant les mauvaises pratiques des personnes en CMU... vous avez raison c'est très néolibérales comme sortir du paiement à l'acte pour les médecins.Alors de grace vos leçons de gauche un autre jour.un derneir pour la route, le fond de réserve (placé en bourse) pour les retraites a perdu de l'argent... on fait quoi on laisse faire ça ira mieux un jour ou on propose d'arrêter les frais pour le consacrer à autre chose d'autant que les sommes affectés ne permettent pas de garantir quoique se soit sur la pérénité du système par répartition...

langue-rouge 25/09/2008 15:22

Je ne comprends pas, je ne comprends vraiment pas. Vu de l'extérieur, ce texte est incompréhensible. Il parle de luttes de courant, de problèmes de démocratie interne, d'ego. Que le PS ait des problèmes de fonctionnement soit, mais Mr Marc Vasseur vous vous rendez compte que le peuple de gauche n'en a rien à faire de vos petites batailles, de vos états d'ames à vous, de votre égo à vous. Vous êtes tellement obnubilé par des questions formellles de démocratie et de je ne sais quoi encore que vous en oubliez l'essentiel, le blocage des salaires, la remontée du chômage, la précarité, les sans-papiers, la crise financière. Comment parler d'orientation du PS et même de démocratie interne et donc d'un vrai débat non pas de personne mais entre des positionnements idéologiques, comment choisir de soutenir telle ou telle motion sans regarder ce que les unes et les autres apportent comme réponses concrètes aux problèmes concrets des gens ? Que vous le vouliez ou non, Royal, Aubry et Delanöé c'est blanc bonnet et bonnet blanc. Avec Royal un peu plus libérale (donc proche de Sarkozy), Delanöé dans la continuité de Hollande, et Aubry peut-être un peu plus à gauche mais à la marge. Hamon lui se démarque, et sur la gauche, que l'on soit d'accord ou pas son positionnement est clair.Mais vous faites comme vous voulez bien sûr. Hier vous pouviez peut-être  compter sur le vote par défaut des français refusant la politique de la droite. Aujourd'hui malgré tout le mépris qui suintent chez certains par rapport à tous ceux qui au PS mais aussi à la gauche du ps n'ont pas abandonné l'espoir de se battre pour une meilleure répartition des richesses, il y a le NPA et Besancenot. Les trahisons, les abandons, les courses au centre soit-disant pour, avec le succès que l'on sait, conquérir la majorité de l'électorat dans une logique de moindre mal seront payés cash. Vous ne pourrez plus compter sur le vote par défaut de l'électorat de gauche et vous contentez de proposer une version édulcorée des politiques néo-libérales de la droite dure.

marc 24/09/2008 22:20

@Ardechemerci...

ardèche 24/09/2008 21:47

Je suis d'accord avec Marc et RMatt,tant que le ps ne se démocratisera pas,on ira pas très loin,la situation est quasiment sans espoir,on l'a vu avec la pétition transcourants "Pourlemandatunique" sur internet(google),cette pétition demande un réferendum interne au ps, pour changer le statut ,pour le non cumul des mandats,seulement 1700 militants l'ont signé,alors que il faut 23000 signatures+les 2/3 ! du conseil national pour l'obtenir.Malgré le fait que Aubry,BD et Hamon l'ont signé,ses troupes ne le signent pas.Nos 3 leaders l'ont signé pour faire croire qu'ils sont partisans d'une rénovation démocratique du ps et qu'ils sont contre le cumul des mandats,comme SR.C'est une posture.Cela étant dit, j'approuve la décision de PL,malgré nos 800 signatures on ne pouvait pas présenter de motion(le parti est complètement verrouillé par les dirigeants actuels,toutes tendances confondues)et l'accord avec le pôle écologique a été impossible.On a un petit espoir de pouvoir peser sur le pôle de gauche,RMatt il faut pas perdre espoir de pouvoir amener Mélenchon vers des positions moins dogmatiques et plus réalistes.Il ne faut pas ,non plus,exclure un accord avec SR après le 6 nov.Aubry répresentante de l'aile gauche du socialisme"gestionnaire"s'alliera ,peut-être,avec l'aile droite de ce même socialisme(BD)et le pôle de gauche sera ,sans doute,l'arbitre,entre SR et BD.Marc je ne me fait pas trop d'illusions par rapport à Hamon,c'est la jeune génération apparatchik(anciens du mjs) qui se plaigne depuis des années,ils disent que les actuels dirigeants sont là depuis 30 ans et que c'est leur tour d'exerçer des responsabilités.Leurs propositions politiques sont plutôt à gauche,mais c'est une gauche de posture(comme: "non à tout accord avec le modem"),ce qui les intéresse c'est prendre la place de Hollande et les autres éléphants,ce n'est pas une gauche de conviction.A nous ,avec PL,de les amener à faire des propositions plus concrètes,réalistes et convaincantes.