Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

C’est quoi être antisarkozyste pavlovien ?

23 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

Donc au lendemain de l’adoption de la réforme constitutionnelle ;  Manuel Vals, Gaetan Gorce, Jean Marie Le Guen et Christophe Caresche (j’espère ne pas faire du lynchage en donnant les noms) nous ont concocté une petite tribune pour s’excuser auprès du Président Sarkozy pour leur vote.

 

Bien, bien… donc je résume, il n’est pas bon de faire de l’antisarkozysme pavlovien… je passe rapidement quelques réforme en revue pour me tester… Juan le fait bien mieux que moi chaque semaine.

 

Si le fait de dénoncer et de parler de régression sociale pour la mise à sac des 35h, la hausse du plafond des jours travaillés pour les cadres… alors oui, j’assume complètement mon l’antisarkozysme pavlovien.

 

Si s’élever contre la suppression de près de 30.000 postes dans l’éducation nationale avec la cohorte de fermetures de classe, sans parler d’une fin probable des maternelles d’ici quelques années… alors oui, j’assume complètement mon l’antisarkosysme pavlovien.

 

Si s’alarmer de la mise en place d’EDVIGE et de percevoir ce fichier comme liberticide et dangereux… alors oui, j’assume complètement mon l’antisarkozysme pavlovien.

 

Si s’indigner qu’on puisse traiter la question de l’immigration par le seul chiffre du nombre d’expulsés et des enfants raflés à la sortie des écoles… alors oui, j’assume complètement mon l’antisarkozysme pavlovien.

 

Enfin… mais la liste est loin d’être close…

 

Si dénoncer la chasse aux pauvres et aux chômeurs avec la non mise en place du RSA, les franchises médicales ou encore ce cynisme de l’offre raisonnable… alors oui, j’assume complètement mon l’antisarkozysme pavlovien.

 

Messieurs les députés, mes camarades, je n’oublie pas non plus que François Fillon prétend à la victoire idéologique de la droite, nous sommes donc bel et bien présence d’un gouvernement de classes qui n’a de cesse de mettre à mal la moindre parcelle d’acquis social. Si vous avez baissé les bras dans défense de nos idéaux d’une société plus juste et plus équitable pour chacun et moins destructrice pour la planète ; pour ma part, je n’ai pas abdiquer encore moins aujourd’hui que demain.

 

Alors oui, le Parti Socialiste ne peut s’exempter d’un débat de fond et d’amener des propositions nouvelles et audacieuses or depuis une dizaine d’années, nous sommes absents sur ce terrain des idées… paralysés à vouloir nous positionner sur les seules questions du plus ou moins de néolibéralisme,du plus ou moins de néconservatisme.

 

Dans ces conditions… alors oui, j’assume complètement mon antisarkozysme pavlovien et j’espère qu’à la sortie du congrès nous serons, collectivement, en capacité de proposer une alternative cohérente et ambitieuse pour la France et quelques embryons pour l’Europe.

Votez pour
cet article :
 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

marc vasseur 26/07/2008 18:44

@levalisC'es quoi une réfoprme nécessaire et en quoi une réforme est moderniste et allant dans le bon sens. ?Juste comme ça...

lewalis 26/07/2008 15:54

le problème de l'antisorkozysme pavlovien c'est justement qu'il s'exprime dès que notre président ouvre la bouche! Même pour les réformes nécessaires, et pour certaines populaires, l'opposition se doit de décrier! Je pense que la France est un pays merveilleux, ou l'on conteste tout modernisme, toute activité...Je ne sais pas si c'est très judicieux...

ciboulette 24/07/2008 21:56

Comme d'habitude je partage les commentaires de Marius.Concernant l'édito infect de Joffrin intitulé "pavlov", du mardi 22/7 dans Libé, que je vous invite à lire pour mesurer les tournant du journal (....Laurent Joffrin du Siècle aussi : tu m'étonnes !) mais aussi l' "état d'esprit" d'une gauche libérale qui fait tâche d'huile par le biais de tels médias, dans certains milieux, je vous propose la lecture de ce post magnifique sur le forum correspondant :



Jean Bachèlerie
Pavlov ou LavalNous connaissons tous une chanson douce, que nous fredonnaient les zélotes de la fin du politique, de la fin de l'histoire, du réalisme, de la fin des conflits sociaux et politiques, les intégristes du consensus. qu peut sérieusement prétendre que la réforme des institutions proposée par Sarkozy, le chef de l'état le plus réactionnaire depuis Napoléon le petit, ne renforce pas le pouvoir du président avant tout. qui peut prétendre sérieusement qu'il faut savoir trouver des points d'accords avec sarkozy? au nom de quoi? du politiquement correct ou de la soumission à la mondialisation libérale. En politique aucune bataille n'est perdu d'avance et aucune bataille ne doit être refusé, sinon l'adversaire vous écrase. Il vaut mieux perdre en accord avec ses idéaux et son électorat, qu'être dans le camp des gagnants en ayant perdu son âme. La fascination des puissants, le désir de participer au pouvoir, ne sont pas nouveaux, surtout dans les périodes difficiles de l'histoire, rappelons nous les années 30... Certains ont cru bon d'admirer l'état fort, la modernisation au pas de chargedes états totalitaires. Nous savons tous comment cela s'est terminée, voter non, n'est pas du Pavlov, oui c'est du Laval Jean Bachèlerie


FRK 24/07/2008 14:29

Alors on est d'accord.Sauf que reporter tout celà sur le  nain, c'est limiter la responsabilité de l'UMP.C'est bien comme celà qu'ils se sont faits réélire ( les-mêmes ! ) en 2007.Arrêtons de personnaliser les actions. C'est La droite, depuis 2002 qui gouverne et qui est donc responsable. De plus, il adore qu'on parle de lui ( en bien ou en mal, pas grave si celà occupe les pensées ).Comme disait un psy, il faut replacer les hommes dans leur rôle : ne pas  dire 'sarkozy a dit ...' mais 'le président de république française' ou 'le gouvernement' ou mieux encore 'la France'.Comme çà on n'attaque personne et on met tout le monde dans le bain...

Hervé Nowak 24/07/2008 10:16

Camarade,L'opposition ça s'oppose, n'en déplaise à 4 barbouzes...