Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Exclure Jack Lang du Parti Socialiste ?

21 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

l' 

 

Jack LangJack Lang s’apprête à voter cette non réforme des institutions en complète contradiction avec la position défendue par le Parti Socialiste et le groupe parlementaire.

 

Non réforme puisque le minimum du minimum n’y est pas, à savoir l’introduction d’une dose de proportionnelle, la lutte contre le cumul des mandats, garantie pour le pluralisme des médias. Le reste n’est que hochets pour une démocratie malade. Robert Badinter a bien résumé cette réalité en parlant de monocratie.

 

A propos du cumul, il est d’ailleurs cocasse de voir Lang militer pour la fin du cumul quand celui-ci est encore député et vice-président du conseil régional Nord Pas de Calais. C’est relativement simple pourtant de mettre en adéquation ses idées avec la pratique, il lui suffit de démissionner de l’un de ses mandats.

 

Au-delà de cette blague à toto se pose néanmoins la question de l’appartenance de Jack Lang au Parti Socialiste, surtout si on prend en considération ses déclarations des dernières semaines. J’aurais aimé la même détermination vis-à-vis de la casse sociale entreprise par Fillon et Sarkozy au cours des 12 derniers mois.

 

Je résume rapidement les propos de celui qui rêve encore d’un ministère, trop déçu sûrement de ne pas avoir été un des ministres de fermeture.

 

Il y a tout d’abord eu ceux vis-à-vis de Ségolène Royal sur la libération d’Ingrid Betancourt, puis concernant cette mise à sac pour le moins étrange de son domicile. A défaut d’être solidaire, la moindre des corrections eut été de se taire au lieu de participer au lynchage avec la meute UMP. Puis vint le temps de la Garden partie, où le grand Jack courrait après les micros pour dire tout le bien qu’il pensait de cette Union Pour la Méditerranée sans même se poser la question d’une annonce vide de tout financement. Et aujourd’hui nous assistons au bouquet final avec cette prise de position en faveur de cette réforme dont le seul objet est de donner les pleins pouvoirs à un président se prenant pour un demi dieu.

 

Alors oui, aujourd’hui se pose la question de l’exclusion de Jack Lang du PS et j’espère que Martine Aubry ne tardera pas trop à se désolidariser de cet encombrant signataire. Faut-il rappeler que ce dernier a rejoint la contribution Aubry.

 

Dans la continuité de notre omnipotent élyséen, je suis surpris de l’absence de réaction aux propos de Christine Albanel concernant la nomination par Sarkozy du patron de RadioFrance… j’ai vu passer ça la semaine dernière… Je ne doute pas un instant que nos sarkolâtres de tout poil trouveront cela normal pour une démocratie se voulant exemplaire.

 

Dans ces conditions, plus que jamais il est nécessaire d’avoir une opposition résolue car il s’agit bien d’un combat idéologique qui nous est imposé par l’exécutif… il y a bien longtemps que l’heure n’est plus aux circonvolutions de bon aloi.

 

Face à cela, j’espère que la direction du PS saura prendre la décision d’exclure Jack Lang du Parti Socialiste et Daniel Percheron, Président du CR Nord Pas de Calais, de le démettre de ses fonctions de Vice Président.

 

Pour rappel, c’est le PS qui a trouvé une circonscription sur mesure à Lang après ses déboires électoraux à Blois.

Je ne suis pas le seul à penser ça :
Intox2007 et Valério Motta qui nous rappelle un point de nos statuts : Art 9.6 Les membres du groupe socialiste au parlement acceptent les règles internes du Parti et se conforment à sa tactique. En toutes circonstances, ils doivent respecter la règle de l’unité de vote de leur groupe. En cas d’infraction à cette règle, le Conseil national peut faire jouer les dispositions prévues à l’article 11.12. Les membres de la délégation socialiste française au parlement européen sont soumis aux mêmes dispositions.


Edit : Alain Lambert, le courageux fuyard, a justifier son ralliement au "oui" par un  "les sottes déclarations de SR ont achevé de me convaincre"... comme quoi le concours ordurier continue à l'UMP... Enfin, j'ai la faiblesse de croire que c'est surtout la question des investitures qui a eu raison de ce retournement... Pressions, intimidations, injures sont désormais le lot quotidien de notre démocratie bananière... avec des élus d'un courage sans faille... Que de sots...

Edit 2 : heu sinon... au lieu de vous faire peur tout l'après midi... faut savoir qu'en fait de suspens, il y a encore un petit coup de communication. D'après Julien Dray, le résultat est plié depuis vendredi en fait (cf edit 1 et les gentils ... du PRG).

Votez pour
cet article :
 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gilles 23/07/2008 09:56

@ Marc d'Héré :Moins démocratique et moins ouvert, le PS que l'UMP ?Savez-vous comment les militants de l'UMP applent Nicolas Sarkozy ? Le dictateur ! Alors je veux bien que vous fassiez la promotion de votre champion, mais de grâce utilisez votre cerveau pour débattre et non pour jouer les blondes sans cervelle qui se contentent de jouer les groupies et de répêter bêtement ce que l'on dit de dire ! Vous en devenez lassant à la fin ! Gilles

marc vasseur 23/07/2008 09:27

@marc d'herevous avez raison et il n'y a eu aucune pression de la part de sarkozy...La victoire rend magnanime c'est un fait

marc d Here 23/07/2008 08:31

Jean-François Copé a promis mardi qu'il ne prendrait «aucune sanction» contre les six députés UMP qui ont voté contre la réforme des institutions. «Il n'est pas question de jeter l'anathème sur qui que ce soit, même si je suis le premier à regretter que certains n'aient pas voté le texte», a ajouté le président du groupe UMP à l'Assemblée avant de lâcher : «En revanche, chacun prend la mesure du risque qui a été pris par ceux qui ont voté non.» Roger Karoutchi, le secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, dédramatise aussi : «Sur 476 parlementaires UMP, 7 ont voté contre le texte, soit moins de 1,5 % d'entre eux.» Le Figaro.frQuelle différence avecle PS qui hurle à la trahison et à l'expulsion de Lang. Le PS confirme ainsi qu'il est devenu moins démocratique et ouvert que l'UMP

gilab 22/07/2008 11:28

Je suis vraiment très étonné de la réaction contre Lang aujourd'hui car enfin, nous avons eu deux fois 7 ans pour réformer la constitution, instaurer de la proportionnelle dans les élections, supprimer les cumuls de mandats etc...et c'est seulement maintenant que l'on s'offusque ?!!C'est à ne plus rien comprendre ! Ils sont tous tombés dans la politique politicienne comme les autres.En qui croire aujourd'hui ?

Robert 22/07/2008 09:22

Et on fait quoi des Valls Gorce et autres blaireaux prets à prendre la place de Lang dans le role de meilleurs ami de la droite avec cet éternel :"mais on peut pas tout critiquer" qui n'est qu'une excuse vieille comme la politique à la complaisance interessée. Parce qu'ils nous fatiguent.Parce qu'ils savent que par leur gentillesse vis à vis du pouvoir ils seront davantage invités dans les médias (du pouvoir) et croient qu'ainsi ils deviendront important alors qu'ils sont importuns.Voyez les regretter aujourd'hui leur vote d'hier pour se faire pardonner demain.Le fait que cette reforme ne serait jamais passé sans l'achat (disons les choses telles qu'elles sont) de quelques députés vendus (idem) ne semble pas alerter leurs sens démocratique.ils sont à gerber. Quand à Joffrin le vassal c'est amusant de voir qu'il est celui qui utilise le terme 'pavlov' repris pas les abrutis susnomés. Il est sur alors que si Valls croit trouver de l'opposition à Libération... il est mal renseigné. Le fait que libé ai perdu encore près de 10 % de son lectorat devrait peut être alerté tout ce petit monde.