Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Versac se retire… et … 235 jours travaillés

8 Juillet 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


 

Versac, L’une des figures emblématiques de la blogosphère politique a annoncé qu’il cessait son blog… et ? C’est la vie… et une demie surprise… Lui-même s’interrogeait, sa décision est motivée par une énième polémique… mais après 5 ans d’activité est-ce vraiment cela qui en a décidé. Sinon, un libertaire sociétal cesse d’émettre, une forme de politiquement correct aussi voire à mes yeux, de prêt à penser de la mondialisation joyeuse. Bon vent à toi Nicolas.

 

En parlant de mondialisation joyeuse… l’UMP détruit sans retenue tout ce qui touche de prêt ou de loin à la notion de politique sociale… Là… il n’y pas de répit, c’est comme pour la chasse aux enfants, dernière en date le nouveau plafond de 235 jours travaillés… mais enfin pourquoi s’arrêter en si bon chemin… 365… c’est bien aussi… le tout en entonnant le fameux chant de la négociation par entreprise. (A lire le patron de CFE-CGC, syndicat marxiste-léniniste bien connu de tous).

 

J’entends déjà nos casimirs du libéralisme nous expliquer doctement que c’est super… une négociation d’égal à égal… ouais, t’as raison mon coco… ce matin j’entendais le chantage d’une boite pour la mise en place des 4x8 (traduction, l’emploi du temps du salarié change toutes les semaines… super pratique pour la vie familiale et pour sa vie tout court…)… c’est tellement équitable que la négociation se résume à « c’est ça ou je licencie »… Libéralisme pays merveilleux…

 

Ah oui… de tels comportement me font m’interroger sur un autre point… la vulgate économique officielle veut avec un chômage relativement faible (d’après les stats officielles) que le salarié ait un peu plus de poids dans les négociations en matière de salaire et autre… et ce n’est pas comme ça que ça se passe dans les conflits sociaux récents… étonnant non ? … Ces bons chiffres seraient-ils de la poudre aux yeux ? et au contraire une majorité d’indicateurs montre que le salarié n’a jamais été aussi inquiet sur son avenir professionnel et sur sa vie.

 

Sinon Devedjan parle « d’innocents » à propos des salariés qui ne font pas grève, dans la foulée des déclarations de Sarkozy… heu. ?... Monsieur Devedjian vous sous-entendez quoi pour les autres ? Délinquants, terroristes, criminels ?... Dialogue social… vous vous voulez rire… c’est une vue de l’esprit pour l’UMP et le gouvernement.

 

Oui les mots ont un sens….

 

PS : si le Parti Socialiste pouvait la mettre en veilleuse sur la présidence du groupe à l’assemblée… franchement, je m’en contrefous… et je ne dois pas être le seul. (Au fait, les journalsites de Mediapart ont travaillé tout le week end sur les contributions... c'est ici si vous êtes abonnés)



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Rébus 09/07/2008 07:56

Mais c'est pour  que le PS bosse à l'Assemblée que je t'ai (un peu exagérément) transformé en député :) même ex

ciboulette 08/07/2008 20:49

@ferla CGC s'est alliée il y a peu à l'UNSA, syndicat réformiste (issu de l'ex-FEN de l'Education Nationale entre autres) mais tout de même, c'est un tournant.Pour 2 raisons essentielles :- la question de la représentativité syndicale- les cadres (surtout moyens bien sûr) sont logés à l'heure actuelle, à la même enseigne que les petits salariés (chômage, délocalisations, perte du pouvoir d'achat....)

Slovar 08/07/2008 19:23

Bonjour MarcEt que penses tu de la souscription "bons de soutiens à la réforme"http://slovar.blogspot.com/2008/07/la-rforme-et-lump-sont-en-panne-dargent.html#links

Mescal 08/07/2008 16:05

Et moi qui ne suis pas abonné à médiapart, je ne serais pas informé quandaux contribution pour le PS. Chui con moi aussi, qu'est que je fout à bosser pour un salaire de misère sans même avoir le temps de faire ce que font les journalistes de médiapart.

fer 08/07/2008 14:21

Ben oui, quoi ! Il y a aussi le Tour de France, Ingrid à Lourdes et les découpages au couteau dans la banlieue de Londres..................................................................................J'ai comme une grosse fatigue, une très grosse fatigue.