Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Retour de l’esclavage en Europe ? en route vers les 65 heures hebdomadaires.

10 Juin 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

"L'Europe sociale n'est pas vraiment en marche", a regretté Joëlle Milquet, la ministre belge centriste de l'emploi.

 

Qu’elle se rassure, cela fait lurette que je n’y crois plus.  Sinon, vous trouvez probablement ce titre un brin provocateur… et bien désolé… il ne l’est même pas… il traduit en en des termes moins convenu, l’accord intervenu entre les 27 ministres sur le temps de travail en Europe.

 

Pour vous en faire un résumé succinct, je vous propose le titre du Monde « La durée de la semaine de travail en Europe reste fixée à 48 heures maximum... sauf dérogation ». Et cette dérogation peut être portée à 65 heures par semaine… soit 13 heures par jour. Sympa non.

 

Bien sur, il a fallu satisfaire les très progressistes travaillistes anglais… qui ne voulait surtout pas perdre leur dérogation… ses millions de travailleurs pauvres peuvent s’en réjouir… Gordon Brown l’a obtenu.

 

Bon certains se félicitent de cet accord comme ce taré de commissaire européen aux affaires sociales,Vladimir Spidla qui déclare que   "C'est un compromis qui fait sens, et représente un net progrès social"  t’as raison… une avancée aussi franche dans l’esclavage moderne est à souligner… On peut aussi citer notre ministre M. Bertrand qui a estimé que l'accord apporte "plus de garanties pour les travailleurs"…. Plus de garanties sur la corde du pendu ?

 

Alors bien sur… on met en place un petit stratagème sympa en distinguant le temps de garde inactif et le temps de garde actif…  question qui va décider que c’est un temps de travail actif ?... le salarié comme de bien entendu…

 

Je m’emporte non… n’oublions jamais qu’en ce temps du « on ne peut pas faire autrement »… il y a fort à parier que la dérogation deviendra une règle dans les prochaines années…

 

A quand le retour du travail des enfants en Europe ?

 

Alors… Citoyens Irlandais… n’hésitez pas une seconde jeudi et votez NON !! Dans tous les cas, ça ne changera rien mais ça les fera bien chier tous ces oui-ouistes… et même si ce n’est pour les mêmes raisons…

 

Aujourd’hui… je conchie cette Europe Libérale !!

 

Merci à Dominique pour m’avoir aiguillé sur ce déni en matière de progrès social.

PS : Les Français tiennent à leurs RTT, c'est un sondage (LH2-«Les Echos»-Institut de l'entreprise) qui le dit. En effet, 79 % d'entre eux ne sont pas intéressés par le rachat de leurs jours de RTT selon les résultats de cette enquête. (source 20minutes)... pareil pour moi.

Edit
: En discutant avec Ronald d'Intox2007, grace à nos outils top web 2.0versionBétaMoumoutte, on se disait qu''ils' allaient trop loin mais reste cette question en suspend... comment faire... parce que je reste perusadé d'une chose ça ne pêtera pas... Bon, j'ouvre les paris sur l'attitude du Parlement Européen... quand il aura à se pronocer sur cette nouvelle directive... il votera oui et une partie du Parti Socialiste Européen aussi...
  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bana 12/06/2008 17:42

Je suis détachée en Allemagne. Le smic en Allemagne n'est pas généralisé, cela dépend des secteurs d'activités. J'ai une collègue travaillant 40 heures par semaine, elle gagne environ 1000 euros nets par moi. J'ai un autre collègue qui bosse 60 à 70 heures par semaine, ce qui lui permet d'avoir un salaire descent. Tous les européens n'ont pas la chance d'avoir des contrats de travail français (avec smic, rtt, bcp de congés, excellente couverture sociale), alors pensez un peu aux avantages que cela peut avoir pour les 430 millions d'européens qui ne sont pas français. Pour les français, je reste persuadée que la durée du temps de travail ne sera pas modifiée avant très longtemps, pti nain grincheux ne voudrait prendre le risque de se faire detester encore plus.

marc 12/06/2008 08:23

@Marc d'HereJe ne m'en fais pas, je suis certain qu'avant 10 ans des gens comme vous viendront nous "TINA" : 65 heures...

marc d Here 11/06/2008 17:14

L'Europe libérale existe et continuera à exister que vous la conchiez ou non...Vous présentez l'accord obtenu de manière grossièrement caricaturale, assimilant des exceptions éventuelles à une pratique normale, pourquoi pas obligatoire pendant que vous y êtes. Je ne vois pas en quoi un NON Irlandais changerait quoi que ce soit au temps de travail...il compliquerait les choses et limiterait (un peu) les possibilités de croissance  et d'évolution démocratique.

jon 10/06/2008 18:36

@jmafayard On se rejoint finalement et marc avec. L'Europe politique est pas pour demain. Et c'est intrinsèque à l'UE existante à cause du pouvoir du Conseil européen (présidents et chefs de gouvernements européens) qui souffle le chaud et le froid en fonction des divers intérêts, ou suivant la même logique libérale que la Commission. Donc oui, il faut avancer sur l'intégration politique. Et tenter de le faire avec ceux qui le veulent maintenant.

jmfayard 10/06/2008 17:14

Ben comme beaucoup de choses dans lesquels je crois, c'est pas parti pour être une partie de plaisir.C'est bien pour ça que parfois j'aimerais être de droite, ça serait plus simple.Ce qui est sûr, c'est que l'alternative au traité de Lisbonne (on en reste aux traités actuels avec de l'unanimité partout) ne le permet pas. Ce qui est sûr aussi, c'est que tant que les citoyens continueront à élire des Sarkozy et autres Berlusconi, ça va être difficile. Pour le nombre de pays, je suis plus optimiste : si on impose que les traités européens soient ratifiés par un référendum européen  , c'est l'occasion pour que les pays les plus souverainistes retrouvent leur liberté et arrêtent en contrepartie de bloquer ceux qui veulent avancer. Un élargissement à l'envers, gagnant-gagnant, sur un critère politique et démocratique (ceux qui ne veulent pas rester se cassent) et non pas discriminatoire du dernier-arrivé-premier-éjecté.