Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Revue de web du 20 avril 2008.

20 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Au gré des Liens

   

 

Fatalement cette revue de web fait une place prépondérante à politique inique du gouvernement puisqu’il ne passe plus un jour sans une annonce visant à démanteler tout ce qui peut s’assimiler à une politique sociale.

 

Au sujet des salauds de fonctionnaires fainéants, je vous recommande l’excellent article de Gaël qui remet les choses à plat dans ce domaine et fait tomber quelques lieux communs de la pensée prête à penser.

 

Dans le domaine de la santé publique, deux articles de Juan (SarkoFrance) permettent de balayer cette problématique. Le premier sur la rupture sanitaire et le second sur la réforme hospitalière..

 

Autre sujet polémique qui peut à lui seul résumer la politique générale de Nicolas Sarkozy et François Fillon, celui des allocations familiales, vous pouvez vous rendre chez Maxime Pisano avec l’intervention du député PS Hervé Féron qui avait interpellé le gouvernement dès le mois de novembre. Vous pouvez competer votre lecture par celui d’Olivier Bonnet.


A lire dans le domaine de la casse de l'école publique, je vous conseille les deux articles d'Antoine... l'attitude de Darcos est claire... il faut tout faire pour que ce pillier aille vers le privé... et par forcément confessionel... comme pour la santé. Modèle néocon quand tu nous tiens...
 

En changeant complètement de sujet et exceptionnellement, je fais une entorse à cette revue de blogs en parlant de l’article du Monde sur Martine Aubry… Cet article m’a fait bondir avec cet extrait « Quelques mois plus tôt, Martine Aubry faisait rire ses amis en imitant Ségolène Royal dans une série de saynètes hilarantes ». Pathétique… A cela, je préfère lire Pire Racaille qui revient sur les 10 fameuses questions de Ségolène Royal ou encore les interrogations de Martin P sur sa démarche.

 

Après cette actualité pas vraiment riante… j’ai bien aimé le papier de Nicolas J sur Aimé Césaire… et les 20 ans de mort de Desproges… c’est court mais c’est bon. A des années lumières de la récupération abjecte tentée par le président et le premeir ministre...

 

Un site que j'ai découvert, il a peu, celui de Contre-Info... ça change... avec des articles de fond...

Et pour terminer, un petit coucou à
Christophe en lui souhaitant tous mes vœux de bonheur.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

allard 22/04/2008 13:49

Heureusement que j'ai dit au départ qu'il y a des brebis galeuses partout d'entrée ...Je ne suis sectaire,  mais pourtant je persiste et je signe . Il faut sortir du parisianisme, de l'emploi dans les multinationales et dans les  grosses sociètés ( Il y a en France + 95 % de PME et de TPE et ce sont elles qui embauchent !)Lorsque l'on a 44 ans ,- c'est le cas de mon enseignant - dans le privé  , on est catalogué comme sénior et les postes se font rares et l'on est obligé de faire des efforts... sur les salaires ; croyez- moi ça c'est la réalité....Demandez aux nombreux séniors chercheurs d'emploi compétents , brillants,  diplômés - on en parle souvent actuellement de leurs difficultés , non ! Il y en a déjà 400 .000 dispensés de recherche d'emploi de 57ansCombien entre 40 ans et 57 ans ?

marc 20/04/2008 21:19

@allardje n'avais pas relevé... mon amie a été cadre dans deux grosses boites...  une multinationale racheté par un indien et un gros de la VAD... alors sur la ritournelle des cadres faut éviter de me la raconter... et question placard... il y a les mêmes dans le privé...

Antoine 20/04/2008 21:03

@allardUn cadre, payé deux fois moins qu'un enseignant ? Faut arrêter la colle, là... Ou alors, faut donner les chiffres exacts, ainsi qu'un descriptif précis de la fonction.

mag 20/04/2008 14:43

@Allard. j'adore vos exemples. Alors, je vais faire comme vous et ce n'est même pas du chiqué.Je connais une agrégée (je ne sais pas si le féminin a de l'importance) qui a très vite constaté devant les élèves qu'elle s'était gourée de voie. Bilan, boulot dans le privé, salaire multiplié par deux. Cool, elle restera dans le privé ( clin d'oeil à d'autres,  elle peut même blogger aux heures de turf)Un autre, masculin cette fois, brillant, a fait le tour de l'enseignement, passe le concours de  direction, demande un poste quelque part où c'est bien dur, obligé de vivre sur place, se défonce quand même.Arrêtez sivouplé.On ne va pas continuer comme ça à dégainer le fonctionno qui, le chômeur qui, le rmiste qui, la fmaille nombreuse qui, le senior qui, le myope qui...tain fait ièchMarc, si tu veux c'est moi que tu censures, ningun problema.Mag

allard 20/04/2008 12:56

Il y a des brebis galeuses aussi bien dans le public que dans le privé : le problème pour ceux du privé : c'est qu'elles ne restent pas longtemps en place et elles sont virées . Dans le public ,  c'est pour toujours et en plus ça  démotive , et ça montre le mauvais exemple aux plus jeunes.Maintenant je connais un professeur agrégé - 15 h. de cours par semaine - qui a pris un an de disponibilité : il s'ennuyait un peu ...; il a demandé un bilan de compétence auprès de l'Anpe pour voir ce qu'il pouvait obtenir comme boulot en entreprise.Au bout de quelques mois de recherche, il a très vite vu qu'il devrait travailler comme cadre beaucoup plus que 35 h et pour un salaire de moitié par rapport à ce qu'il avait en tant qu'enseignant !Il a très vite demander sa réaffectation dans l'enseignement.Question ? Qu'elle est sa motivation pour son métier ?Si le P.s. souhaite avoir des voix aux prochaines élections , il va falloir qu'il rétablit l'équilibre entre le public et le privé ...Les électeurs sont de moins en moins dupes !