Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Dans un no man’s land de gauche.

15 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

trou noir
Ce papier est le fruit de vos commentaires avec un déclic suite à celui de pas perdus et au lendemain du retour de cette droite transalpine incarnée par un de ces plus médiocres et vulgaires représentants.

 

C’est peu de dire que la gauche européenne est en ruine, à de très rares exceptions, elle n’incarne aucune alternative crédible et quand elle accède au pouvoir c’est au seul motif d’un « ça sera moins pire avec nous ».  Le monde actuel  semble à bout de souffle, d’une crise financière majeure, d’émeutes de la faim qui s’étendent chaque jour un peu plus, d’un dérèglement environnemental aux conséquences incalculables… et des gauches nous n’entendons qu’un hypothétique et lointain murmure.

 

Venu de l’extrême gauche trotskisante, il a bien longtemps que j’ai abandonné l’illusion messianique du grand soir et malgré le marasme actuel de la sociale démocratie, je continue à m’en revendiquer non à travers sa seule gestion de l’économie de marché mais bien davantage dans sa défunte capacité à imaginer un compromis social acceptable au bénéfice du plus grand nombre.

 

Aujourd’hui… en simple militant du Parti Socialiste… je ne vois rien émerger si ce n’est une la mue progressive d’un parti politique en un syndicat d’élus défendant chèrement leur bout de gras sans autre horizon que la reconduction de leur mandat.

 

Dans ces conditions, militer en son sein est ce encore d’une quelconque utilité quand on n’a aucune sorte d’ambition, à fortiori quand on espère que s’ouvre un débat débarrassé des scories « égotiques » de quelques uns.

 

Cette déliquescence, à travers de nombreux témoignages convergents, se caractérise par une incapacité chronique à faire vivre toute forme de démocratie interne… Le PS se recroqueville sur lui-même à un moment où le besoin d’expression militante n’a jamais été aussi fort. Il se claquemure dans un entre soi de hauts dignitaires alors que les possibilités en matière de communication ascendante s’accroissent de jour en jour.

 

Pour autant, la possibilité de voir émerger une nouvelle force de gauche est-elle envisageable… hélas je ne le crois pas… pour deux raisons majeures.

 

L’une tient à ce corps d’élus qui constitue une force de frappe sans commune mesure… et quelque part le MoDem en est exemple vivant de cette réalité alors que François Bayrou pouvait revendiquer un socle de près de 17 millions de citoyens. La deuxième réside dans le fait qu’un tel parti ne peut se concevoir dans le seul espace national, il doit dès sa naissance avoir une assise européenne.

 

En guise de conclusion et sans pour autant en terminer avec le sujet, aujourd’hui je fais mien ce propos de Pas Perdus : Le PS est dans l'opposition mais dispose de suffisamment d'élus et de ressources pour lui permettre de financer ses apparatchiks et finalement de bien vivre : la structure se suffit à elle-même et pense d'abord à elle.

 

PS : comme d’hab il n’y a pas de relecture…. C’est du premier tirage… je m’en excuse.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

fer 16/04/2008 13:47

Question hier à André Vallini (député PS) sur France Culture: - Que pensez-vous de la stratégie choisie par Weltroni de partir seul (sans alliances) avec un positionnement très centriste ?- Réponse: "la défaite de Weltroni en Italie avec un score tout à fait honorable est une défaite d'avenir (sic). Je crois que c'est la bonne stratégie."No comment !!!

L Heretique 16/04/2008 12:49

Zut, j'ai répondu sur Betapolitique.Bon, je ne vais pas dire le contraire, évidemment. Le même problème se pose de toutes façons un peu partout. Notez qu'au MoDem, on a résolu ce problème en n'ayant quasiment plus d'élus. Comme ça, pas de chapelles...(je ris jaune, évidemment).Toutefois le MoDem demeure à mes yeux un espoir.J'observe ce qu'il se passe à gauche, et je suis sans grandes illusions à droite.Pour la nécessité d'un parti européen, vous avez sans doute raison.

David 75015 15/04/2008 20:32

@ NanouNe faisons pas de procès d'intention à Ségolène Royal pour l'avenir, le fait qu'elle aie décidé de lancer une large consultation  http://www.congresutileetserein.com/ auprès des militants et même au dela et ce pour déposer sa motion démontre sa bonne foi.Elle n'ira pas contre l'avis et les désirs des militants qui répondront à cette large consultation et c'est une position très democratique à moins de vouloir se situer au dessus de la démocratie ce qui je pense n'est pas son cas.Quant à ce qui s'est passé lors de la présidentielle c'était une situation de circontence d'urgence pour battre Sarkozy, elle n'avait pas d'autre choix au vu du score du 1er tour et la gauche seule ne pouvait en aucun cas faire 50% c'est une évidence avérée.Cordialement  

balmeyer 15/04/2008 17:38

Très bel article... Etre militant ne doit pas être facile tous les jours...

Trub 15/04/2008 13:42

Et comme d'habitude tu dis si bien ce que je ressens... Quelqu'un a dit à ma fédération l'autre jour que la montagne risquait bien d'accoucher d'une souris... ils sont tous bien où ils sont et n'en veulent pas plus. (soupir de découragement)