Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Jean-Marc Sylvestre et le pouvoir d’achat : t’as qu’à bouffer un IPhone.

28 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

 
Cela faisait un certain temps voire un temps certain que je n’avais pas eu l’occasion de parler de notre économiste le plus célèbre de France. Aujourd’hui, je peux réparer cet impair grâce à sa sympathique chronique « Expliquer l’économie à des gueux est un calvaire » de ce matin.
 
Donc, en ce mercredi un rien frisqué, il a tenu à nous causer du pouvoir d’achat et du notre en particulier. Il va s’en dire qu’il ne comprend pas bien les revendications du français d’en bas alors que l’INSEE annonce une progression de 2% pour cette année… hausse continue depuis… pfouff… la nuit des temps.
 
JMS-copie-1.jpgCependant, magnanime, il veut bien concéder que pour les 5 millions de crève la faim, les hausses des denrées alimentaires et des combustibles nécessaires aux déplacements et au chauffage ont légèrement augmenté mais pour les autres… c’est une vision de l’esprit.
 
D’ailleurs, c’est bien connu plus tu t’élèves financièrement dans la société moins tu manges et moins tu fais caca… et accessoirement, tu es invité à acheter le dernier IPhone pour nourrir ton esprit.
 
Au niveau des remèdes notre orthodoxe de la pensée unique accepte l’idée de se pencher sur le problème des va-nu-pieds mais attention dans un cadre stricte… pas question de laisser filer les déficits… boudiou… non… il y a le bon déficit et le mauvais… un peu comme il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur… enfin dans notre cas, le bon est plus facile à identifier du moment qu’il puisse faire grossir le fardeau des riches… ben oui, être riche ce n’est pas facile tous les jours… Donc les 7/8 milliards du pschitt fiscal pour les 5 à 10% de français les plus aisés, tout comme la suppression de l’impôt de bourse, ça c’est du très bon déficit car pris en charge par tous dans les prochains mois, …
 
Bon c’est vrai, cela a déjà commencé avec la suppression de l’exonération de la redevance télé pour 800.000 vieux ou avec la mise en place de la franchise médicale.
 
En plus, tas de cons que nous sommes… il y a une chose à laquelle on ne pense pas pour améliorer notre pouvoir d’achat… ouais, on est un peu idiot… faut emprunter, crédit à la consommation, crédit immobilier… nous n’avons strictement rien compris à la différence d’autres pays… la crise des subprimes… fadaise comme l’avait très justement soulignée Christine Lagarde…
 
Je les vois venir ces mauvais esprits avec leur chiffre des surendettés… tout pour contrarier notre Jean-Marc… mais franchement quelques sacrifiés pour entretenir cette belle autoroute de la consommation… tout bien considéré, c’est pas bien grave. Un exemple peut illustrer cela, aux Etats-Unis,  le taux de mortalité infantile progresse bien dans les poches de misère  (courrier international N° 890 – New Scientist)… signe d’une société qui va bien… alors pourquoi se priver des bons remèdes du docteur Sylvestre… je vous le demande.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

. 30/11/2007 12:20

Faut travailler au lieu de glandouiller toute la journée sur vos PC et ceux des sociétés qui vous nourrissent !

totolezheros 28/11/2007 23:10

mais des fois, l'économiste le plus libéral de France a besoin du service public :http://www.democratie-socialisme.org/breve.php3?id_breve=53ça lui fait tout drôle.peut-être que le jour où il perdra son boulot, il pondra un nouvel ouvrage dans lequel il vantera les bienfaits de la solidarité ? 

Malakine 28/11/2007 22:56

Ca y c'est. C'est en ligne :-)Les notes de lectures, ce n'est pas trop mon truc. Il a des gens qui savent mettre des mots poétiques pour décrire ce qu'ils ressentent en buvant un bon vin. Moi je ne sais pas. Quand, je lis, je me nourrit. C'est difficile d'analyser ce qu'on mange.

marc 28/11/2007 20:42

Malakine,à tuer je ne sais pas... j'ai abandonné depuis quelques temps le slogan "pendre le dernier capitaliste avec les trippes du dernier bureaucrate" :-) mais oui je partage la fin.Au fait; c'est pour quand ton compte rendu sénatoriale ? et surtout quelques notes de lectures 

Malakine 28/11/2007 17:54

Samedi au sénat pour le prix du livre de l'économie, je l'ai entendu avouer qu'il avait un peu de mal à expliquer aux gens licenciés les bienfaits des délocalisations. En face d'eux, il n'ose pas la ramener mais au fond de lui, il pense que c'est bien que l'usine ferme parce que leur enfants ne fasse pas le même boulot qu'eux ! Faut le faire !! Ce type est à tuer. S'il reste un seul économiste aveugle devant les impasses du libéralisme et du libre échange ça sera lui !!