Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

une volonté de contrôle des médias par Sarkozy ?

5 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Ce matin, Guy Birenbaum a fait un excellent papiersur une émission de la Télévision Suisse Romande intitulée "Sarkozy, Vampire des médias"....

A vrai dire, j'ai déjà répondu à la question posée à plusieurs reprises, nous avons un petit despote à la tête d'une ancienne République. Les journalistes de TSR parle d'une presse française de révérence.... une presse à sa botte.

Ah oui une infime minorité de journalistes qui continue de faire le job, ça ne suffit pas à éxonérer le reste.

Pour l'émission complète, c'est ici que ça se passe et merci à eux.

.

Lire la suite

Home… et les bons sentiments à la maison.

5 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

nullCe soir, tout le monde sera dans son petit chez soi pour regarder en famille les belles images de notre Yann Artus Bertrand national aidé de Luc Besson, on peine à se souvenir d’un de ses derniers films. Le tout est financé par le philanthropique François Pinault qui s’achète pour un prix modique une belle image et une bonne campagne de communication…la vie est belle non.

 

Cette générosité doit nous faire prendre conscience que polluer c’est mal, que polluer ce n’est pas bien. D’ailleurs, Home a reçu l’adoubement de notre Président, c’est vous dire si c’est du sérieux.

 

Alors moi je vais vous dire… ça me fait chier ces bons sentiments qui vont dégouliner de la petite lucarne ce soir… Parce qu’une partie de notre classe politique entonnera son couplet du « on a compris, on va faire » et  rien ne sera fait ou si peu.

 

Un exemple, une des conséquences du réchauffement climatique sera des transformations radicales des conditions de vie pour certaines populations et donc l’apparition de la notion de « réfugiés climatiques ». Comme pour la pauvreté, les guerres, ces réfugiés viendront des pays du sud.

 

Juste une question on pense sécuriser les pays du nord et sélectionner les bons et les mauvais réfugiés  et se laver les mains des autres ? Manifestement c’est le scénario vers lequel on s’oriente en France comme en Europe.

 

L’humanité n’est pas divisible, les droits humains non plus alors avant de nous faire couler notre petite larme sur des biens beaux paysages dévastés essentiellement par l’action des pays développés…

 

Alors YAB, je m’en fous… au fait combien a coûté ce film en CO2 ?

 

Eric Mainville n’est pas tout à fait de mon avis.

 

 

 

Lire la suite

PPE vainqueur, Bayrou crie à la manipulation…

4 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullBon… ben comme annoncé ici même, le PPE va sortir vainqueur de ce scrutin à l’échelle européenne. Non qu’il s’agisse d’un art divinatoire dont j’aurais hérité de mon arrière-grand-mère, c’est simplement le constat lucide mais néanmoins tragique sur une social démocratie en proie à un marasme idéologique sans précédent.

 

Certes ce chiffre n’est qu’une projection donnée par les chercheurs de la London School of Economics and Political Science mais bon à moins d’un renversement de tendance spectaculaire, je vois mal comment pourrait être remonté un écart de près de 70 sièges en moins de 4 jours… Ah si avec l’appel des anciennes gloires (Jospin, Schröeder, Delors…) bref les mêmes qui ont été justement incapable de repenser la social démocratie si ce n’est en se pliant aux desideratas du libéralisme d’alors.

 

Cette fin de campagne aura été comme tout son déroulement, morne plaine dans un monde en plein chaos et avec au final la reconduction de Barroso... beau symbole…


C’est tout le paradoxe, comme si en fait, la vieille Europe avait été épargnée par la crise… oui comme si… car la réalité est beaucoup plus sombre pour les centaines de milliers de salariés (probablement de millions en fin d’année dans les années suivantes) qui eux sont touchés de plein fouet.

 

Alors que Bayrou crie à la manipulation de sondages qui le mettent en mauvaise posture (il est significatif que je parle de lui et non MoDem), tout cela semble bien dérisoire. Au fond, cette ruade m’apparaît plus comme un homme qui sait, à force de personnalisation de ce scrutin européen (point trop n’en faut), que de son résultat de dimanche dépendra son avenir.

 

En dessous de 12%, François Bayrou n’est plus l’homme au centre du jeu pour battre Nicolas Sarkozy en 2012. Dès lors le choix n’en sera que plus difficile, soit définitivement s’extirper d’une certaine droite encore bien présente même au sein du Modem, soit retourner gros jean comme devant dans sa famille d’origine ou… dans ses terres béarnaises pour ressasser sur son destin personnel.

 

Des pronostics ? non, simplement je crains que l’abstention soit encore une fois le premier parti de France avec des politiques qui bien entendu ne manqueront pas de s’apitoyer sur ce petite mort démocratique, et les projecteurs éteints ne feront rien pour changer cette situation…

Lire la suite

Pour le PS… les enjeux sont ailleurs.

4 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

nullOn aurait pu penser que le meeting de Rezé allait enfin permettre de donner un second souffle au Parti Socialise et permettre à ce dernier de renouer avec un certain allant européen comme avait su le faire François Mitterand.


(Tiens, en parlant de Ségolène Royal, je me demande ce que Martine va lui proposer au lendemain du 7 juin, si elle lui propose quelque chose...)

 

Suite au discours fort de Ségolène Royal offrant des perspectives autre qu’une nouvelle cogestion avec le PPE, on aurait aimé que la direction du parti et ses têtes de liste reprennent à leur compte cette construction d’une Europe Politique, des Etats-Unis d’Europe.

 

Elle seule, dotée d’outils institutionnels adéquates, pourra faire face aux défis colossaux des cinquante prochaines années tant au niveau environnemental, social et économique.

 

Non, le PS a des choses plus sérieuses à proposer… pensez-donc, ça cogite sévère maintenant à Solférino. Un exemple de cette intense réflexion à cerveaux ouverts, notre Jean-Christophe Cambadélis a eu une poussée neuronale forte en souhaitant la reconstitution d’un nouveau Front Populaire… si ça ce n’est pas de la pensée novatrice… hein mon camarade…

 

Je pense cependant qu’on aurait pu être encore plus novateur en appelant à une nouvelle union de la gauche et un programme commun comme en 77/78… ça aurait vraiment eu de la gueule… Quoi le monde a changé, une crise majeure est passée par là, "les écolos nous emmerdent", les rapports de forces politiques n’ont absolument pas bougés…

 

Merci Jean-Christophe… on sent que la reconquête n’est pas loin.

 

En plus comme Martine nous promet de faire toutes les fêtes de la Rose

 à défaut d’avoir été très présente dans cette campagne…  d’après ces méchants observateurs… avec en prime comme seule ambition de limiter la casse alors que le le gouvernement en place est dans l’incapacité la plus totale de faire face à cette crise. C’est ce qu’on pourrait appeler une gestion en bon père de famille sauf que ça ne suffit pas et qu’en général c’est la droite qui nous sort ce type d’argument.

 

Enfin heureusement, on sait déjà qu’on pourra compter sur François Hollande dès le 8 juin (enfin même depuis le 3… oui ça urgeait…) et  surtout…. pour les présidentielles de 2012.

 

C’est vrai qu’une telle annonce tout le monde l’attendait qui plus est à 4 jours d’un scrutin… Mais bon l’Europe à part y placer quelques incompétent(e)s et remercier quelques copains ou copines à quoi ça peut bien servir, je vous le demande. Enfin pour dissiper tout malentendu, il fallait bien nous ressortir les Jospin, Schroëder, Delors pour nous dire que « Si on peut changer les choses en Europe », ben mince ils ont oublié Tony ; à n’en pas douter l’effet sera grand chez le citoyen lambda (pas de lien, pour l’heure c’est dans un newsletter du PS… c’est vous dire si on doit y croire).

 

Enfin, le 7 juin, je vais voter pour mes convictions.

Lire la suite

Européennes : sondage en région nord... des surprises

2 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

Grace au quotidien Paris Normandie, on a enfin un indicateur pour le scrutin des européennes en région Nord.

Au niveau National, on note l'UMP à 26, le PS à 21,5 ; Modem et Europe Ecolo dans un mouchoir de poche, des deux formations sont créditées à 11%.

Bon plus intéressant est la déclinaison de son sondage au niveau régional :

Gros boulerversement, l'UMP se voit créditer de 23% devant le PS à 22% ... on verra le résultat dimanche mais ça semble être une tendance constatée depuis plusieurs années, l'érosion socialiste dans les bastions du Nord et du Pas de Calais.

Une seule liste parvient à franchir une autre barre symbolique 10% et surement synomine d'un élu, le Modem à 11%

Dans ce sondage Hélène Flautre perdrait sont poste avec un petit 8%. Le FN et le NPA font un bon 9%.

Nul doute que ce sondage, à manier avec précaution, sera décortiqué dans les moindres détails. Mais la nuit du 7 juin risque d'être longue...

Et les régionales risquent de débuter rapidement... pour les accord entre le PS, le Modem, les Verts et Front de Gauche... ah oui, le PS a dit pas d'accord avec le Modem... à suivre...


Autre risque, une déflagartion au PS si d'aventure Benoit Hamon n'était pas reconduit comme Député Européen, avec un PS à 18%... c'est loin d'être acquis pour lui..

Lire la suite

Henin-Beaumont : un boulevard pour le Front National ?

2 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

nullOn sait désormais que les élections municipales anticipées auront lieu la dernière semaine de juin pour cause de faits présumés délictueux de l’ancien maire, Gérard Dalongueville.

 

Par ailleurs, il ne faut pas être grand clerc pour penser que Marine Lepen fait de cette élection un objectif majeur pour elle et lancer ainsi sur de bons rails sa conquête du Front National. La dame est intelligente, s’est jouée des médias et cerise sur le gâteau, évite avec tout dérapage intempestif qui pourrait rappeler une filiation trop directe avec son père. A se demander, si les européennes constituent une véritable enjeu pour elle… comme d’autres, les Présidentielles de 2012 ne doivent pas être loin… et Henin-Beaumont une prise de choix pour y parvenir vis-à-vis de ses concurrents frontistes.

 

En face, on va retrouver Marie-Noëlle Lienneman déjà en course, ancienne adjointe du maire en délicatesse avec la justice et qui a pris ses distances assez tardivement comme les socialistes du Pas de Calais.… Et déjà à ce stade, les affaires se corsent. Comment en effet prétendre pour cette dernière qu’elle n’était au courant de rien sur les affaires municipales et une gestion pour le moins hasardeuse ? Cette gestion ne date certainement pas des derniers mois… loin de là.

 

Pour tenter de rompre avec cette image de « proximité », fatalement, on ressort ce qui a si bien marché par le passé… le fameux front républicain embarquant le MoDem. Assez curieusement, je pensais pourtant que ce genre d’alliance n’était pas du goût de MNL qui avait enfourché gaillardement, lors du congrès socialiste de Reims, le canasson de la vraie gauche pour mettre à mal toute tentative de discussion avec le grand satan MoDemiste… Suis-je bête aussi nous sommes dans une configuration strictement locale… ah ben oui…

 

Parée de l’ornement républicain, on ne peut lui reprocher de s’asseoir sur les déclarations enflammées un soir de novembre devant un parterre de militants… non, non.

 

Et bien moi si… j’en marre des donneurs de leçons qui changent de discours à la moindre difficulté ou pour satisfaire sa seule personne. Car dans cette affaire je ne suis pas dupe… l’accoutrement républicain cache difficilement le fait que Marie Noëlle Lienneman ne sera plus Députée Européenne et qu’il faut retrouver un mandat assez rapidement.

 

Et une fois encore, le PS va se satisfaire de cette situation… comme il s’était accommodé, en son temps, de l’épisode de Vitrolles. Dans le même temps, le Parti Socialiste est-il encore capable de renouveler ses pratiques, ses militants, ses élus ?

 

J’en doute toujours un peu plus… jusqu’à quand ?

Lire la suite

La presse peut crever… hélas ?

2 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

nullComme chaque matin, j’observe à la lettre mon rituel, je parcours l’ensemble de mes flux (blogs, sites d’info) et note quelques idées dans un coin de neurone et le cas échéant j’en prolonge un pour une lecture en diagonale.

 

Ce matin, c’est le blog du Journaliste Jean Quatermer qui m’interpelle, logique nous sommes en pleine saison migratoire au Parlement Européen, avec ce titre « Ségolène Royal plaide pour les Etats-Unis d’Europe dans l’indifférence médiatique ».

 

Et oui là est le problème, le fond n’intéresse plus la presse la plus visible ; celle-ci pour le meeting de Rezé ne s’est intéressée qu’à la réconciliation de Ségolène Royal et de Martine Aubry… le reste… qu’une ancienne candidate à la Présidentielle pose enfin un propos qui tente de redonner une perspective à une Europe politique moribonde… pfoufff alors si en plus ça vient de Royal, à quoi bon.

 

Ce phénomène n’est hélas pas nouveau, nos fleurons de la presse nationale ont depuis quelques années déserté les chemins escarpés et arides du débat. Aujourd’hui, celui-ci se trouve davantage sur Internet, à ce titre les problématiques économiques sont assez révélatrices de cet état de fait.

 

Une pensée iconoclaste comme celle de Paul Jorion n’a jamais eu droit aux honneurs du Monde ou du Figaro… ceux-ci préférant se reposer sur des valeurs sûres comme Eric Le Boucher, Jacques Marseille… Pourtant, c’est bien quelqu’un comme Jorion, qui a expliqué bien avant la crise des subprimes, les processus en œuvre et leurs conséquences. On peut d’ailleurs légitimement s’interroger si sans le net, ce dernier aurait eu un quelconque écho, lui comme d’autres d’ailleurs, je pense à un Frédéric Lordon, .

 

Il m’avait pourtant semblé que la presse écrite avait cet avantage vis-à-vis de l’audiovisuel, celui de prendre du recul, de traiter l’information avec ce temps de recul nécessaire pour mieux appréhender la complexité du monde pour nous la rendre plus intelligible…

 

Au lieu de cela, elle accepte sans broncher les propos cyniques d’un Nicolas Sarkozy, de se compromettre dans les bras malveillants d’un grenelle de la presse, pour assurer sa survie…

 

Alors certains se battent, Vendredi, Témoignage Chrétien, j’en oublie… pour tenter de redonner du souffle à ce secteur sinistré mais il est difficile pour eux d’exister dans la revue de presse d’Ivan Levaï au contenu préformaté et insipide. Quand les premiers et minoritaires jouent leur existence en misant sur le contenu, les seconds multiplient les partenariats de publi-reportage cachés ou avoués ( pour participer à telle ou telle loterie).

 

Si depuis quelques jours, un microsome s’étripe joyeusement sur la place des journalistes dans la presse, dans les médias… de quel poids pèsent-ils dans la ligne éditoriale des grands groupes… Ce matin, vous aurez droit à la tragédie de l’airbus et forcément Gaël Monfils… du fait divers et du sport, en somme le quotidien dont on nous abreuve sans modération au nom, bien entendu, de l’information.

 

Il y a quelques jours Amnesty International remettait son rapport annuel sur les droits humains, je vous laisse méditer sur ce qui aurait peut être dû mobiliser notre bonne presse :

"Le monde est assis sur une bombe à retardement sociale, politique et économique alimentée par une crise des droits humains.
Derrière la crise économique se cache une crise des droits humains prête à exploser.
La récession a aggravé les atteintes aux droits humains, détourné l’attention de celles-ci et créé de nouveaux problèmes."
Au nom de la sécurité, les droits humains ont été foulés aux pieds. Aujourd’hui, au nom de la reprise économique, ils sont relégués au second plan. »


Alors oui, une certaine presse peut crever… mais qu’on ne reporte pas la responsabilité, comme il est d’usage désormais ; sur le « consommateur », la bien pensance et le néodonformisme en seront plus certainement les vrais responsables. Et si un code déontologie voulue et écrit par l’Elysée peut la sauver… Grand bien leur fasse.

Lire la suite

Le tennis français… du sarkozisme…

1 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

nullJ’aime le tennis, j’y joue 2 à 3 fois par semaine et chaque année, c’est la même rengaine… Un français va gagner Roland Garros cette année et d’ailleurs notre quotidien sportif de référence, l’Equipe, nous conforte dans cette évidence.

 

Et chaque année, ça déchante sévère. Alors ce soir… Monfils a gagné, brillamment c’est un fait, donc demain on peut s’attendre à des trucs dhityrambiques du type : « Un génie est né », « Pas la peine de jouer la finale, c’est Monfils »… bref les mêmes titres que pour Tsonga ou Simon, il y a encore 24 heures.

 

Entre-temps, l’illusion a été dissipée, on a confondu coup d’éclat et constance dans le jeu. Simon est sorti déjà avant ; Tsonga l’ouragan après sa victoire sèche sur Roccus, a sombré corps et bien.

 

Pour celui qui suit la saison tout au long de l’année, ce n’est pas une surprise, seul L’Equipe les surcôte. Et comme souvent, c’est notre bon vieux syndrome cocardier qui l’emporte. Tellement que lors de son élimination à Madrid, il y a 15 jours, Tsonga pour excuser une défaite peu glorieuse avait mis ça sur le compte d’une terre facétieuse et des bruits des appareils photos… génial.

 

Qu’on dise une fois pour toute que nous avons d’honnêtes joueurs capable de coups d’éclat, point barre. Et qu’on arrête de parler de joueurs d’avenirs (les Tsonga, Simon et Monfis) quand ils ont le même âge qu’un Raphaël Nadal et un palmarès qu’à eux trois ils ne peuvent approcher. l

 

Que l’un d’eux gagne quelques gros tournois après on pourra écrire « fantastique, de géant, énorme », enfin bref d’utiliser des superlatifs en rapport avec les résultats obtenus.

 

Alors oui, le tennis français ressemble assez au sarkozysme : beaucoup de promesses, de l’esbroufe et au final… pas grand-chose.

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5