Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Manuel Valls encore...

15 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Grosse polémique autour de 2 secondes d'un reportage... Reconnaissons qu'il y a plus malin...

Cependant, dans le reste de l'entretien... je trouve comme je le disais dans mon post précédent que Manuel Valls pose de vraies questions sur lesquelles la Gauche et le PS peinent à répondre, à prendre position et surtout peinent à proposer des solutions.

Et vous, vous en pensez quoi ? Avant de réagir, écoutez les 2mn 30...






Lire la suite

Eh Manu (Valls) rentre chez toi… une primaire de perdue…

15 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Rénovation Progressiste

nullJe sais, c’est assez facile de reprendre la chanson de Renaud  propos de Manuels Valls mais on doit lui reconnaître que depuis quelques jours, il nous fait un véritable feu d’artifice de l’ego.

 

« Si "nous ne changeons pas, ni nous ne changeons pas tout, ni nous ne changeons pas vite", Nicolas Sarkozy sera "évidemment" réélu, explique le député PS, qui estime que les dirigeants actuels de son parti "en sont objectivement incapables ».

 

Alors comme souvent avec Manuel Valls, il pose indéniablement les bonnes questions. Ce constat, ces interrogations, j’y souscris sans réserve, par contre c’est dans les réponses où je reste particulièrement dubitatif.

 

Si en matière de sécurité, on peut lui donner crédit d’avancer des propositions (merci à Alain Bauer), pour le reste on cherche en vain des réponses aux questions qu’il formule.

 

En même temps, étant désormais un des invités du fameux groupe de Bilderberg (vrai ou faux), on peut penser que les aspirations économiques et sociales de Manuel Valls penchent davantage vers Tony Blair que vers des orientations plus progressistes.

 

Pour le reste et sur la rénovation du PS… passe-t-elle uniquement par la prise de pouvoir d’une nouvelle génération ? Celle-ci (les Valls, Moscovici, Montebourg) a été élevés au lait de pratiques qu’on peut déplorer (cumul des mandats, mépris des militants, mis en avant de leur petite personne…). Aussi, on peut légitimement s’interroger sur cette fameuse rénovation qu’ils nous promettent mais qu’eux-mêmes n’ont jamais pratiquée jusqu’à présent.

 

Alors mon cher Manuel… avant de t’autoproclamer meilleur candidat au renouvellement, il faudrait savoir sur quoi et peut être aussi donner des gages autres que certains blagues à l’arrière goût douteux.

 

Vois-tu, on vient d’annoncer 20 milliards de déficit pour la sécurité sociale, il y a fort à parier que le décompte pour sa mise à mort est proche (Comme dirait l’autre, tous les feux sont aux verts… J’ose espérer que tu ne comptes pas entonner ce refrain au nom de je ne sais quelle modernité… la même qui a fait preuve d’un aveuglement sans borne vis-à-vis de la crise, et qui persiste à nous vendre des « solutions » dont on paiera le prix dans quelques décennies.

 

Car si c’est pour nous promettre du sang et des larmes pour la majorité afin d’assurer le confort de quelques uns…. Ne compte pas sur moi.

 

Donc si tu veux espérer un jour incarner une nouvelle gauche, il te faudra nous livrer une vision plus nette de ce que tu souhaites nous proposer… pour l’heure, c’est carrément flou et l’heure n’est plus au chèque en blanc.

 

Tiens, en même temps que je termine mon article, j’apprends que Bertrand Delanoë nous a fait une tribune dans Le Monde… bizarrement, je pensais que le CN était le lieu pour s’exprimer à moins de considérer comme inutile… ce commentaire vaut pour lui comme pour d’autres…

 

PS : je vous conseille le blog de ce petit jeune... 15 ans…

Lire la suite

Edwy Plenel : "l'antisarkozysme n'a pas été sanctionné".

13 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

C'est Edwy Plenel qui le dit... avec une UMP à 28%, on peut effectivement s'interroger.


Lire la suite

Parti Socialiste : rien à dire... tu cries "Primaires"...

12 Juin 2009 , Rédigé par Marc

nullVoilà, le nouveau jeu du PS au lendemain de sa déroute... n'en déplaisent à certains... savoir qui sera le plus rapide sur le front des primaires pour les Présidentielles 2012.

A ce jeu de "cons", Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici rivalisent de subtilités...

Et forcément, Mosco a trouvé la parade pour revendiquer la paternité de ce nouveau saint graal de la gauche... Une bonne vieille pétition...

Ce talisman qui, c'est certain, redonnera des couleurs au PS et une victoire assurée pour 2012... telle est la mission des primaires.

Bon, n'étant ni énarque, ni avocat, mon avis se veut modeste et sans aucune portée mais je vais malgré tout vous le donner...

Avant de faire des primaires et que cela dégénère en guerre d'égos et si on se posait les bonnes questions : Projet, militants, partenaires, calendrier.

C'est à mon sens, le principal oubli de Martine Aubry... il n'y a pas d'échéance hormis une date à 6 mois et un séminaire d'une journée des cadres en juillet... pour le reste on voit ça en septembre... ce qui fera fin septembre... il restera 3 mois... c'est court, d'autant plus qu'il y a urgence.

Petite précision, je suis pour des primaires ouvertes mais à mon sens, ce n'est vraiment pas la priorité pour jeter les bases d'une rénovation profonde
Lire la suite

Vendredi part en vacances !

12 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Vendredi, l'hebdo qui réunit régulièrement la fine fleur de la blogosphère (pour tout dire, j'en suis rarement), publie son dernier numéro de sa 1ère saison.

Pour la peine, Jacques Rosselin vous a concocté un numéro spécial de 92 pages au prix incroyable de 5 € (un peu moins cher que l'achat d'un joueur de foot...).

En plus, la couverture est réussie... Si vous avez un cadeau à faire ou à vous faire... c'est Vendredi !!

Lire la suite

Soutien à Florence Hartmann

12 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

Malgré toutes les démarches entreprises, malgré nos 3500 signatures, malgré l’intervention de hautes personnalités politiques, le Tribunal Pénal International pour l’Ex-Yougoslavie a tranché : le procès de Florence Hartmann aura bien lieu du 15 au 17 juin.

 

Nous vous  confirmons en conséquence l’organisation de plusieurs manifestations  à  La Haye, à Sarajevo, à Genève et  à  New York le 15 juin prochain, premier jour du procès de Florence Hartmann.

 

1)  Nous invitons les signataires des 33 pays dont ceux  des Pays-Bas et la Presse internationale à se réunir à 10h le lundi 15 juin face au tribunal : Churchillplein 1, La Haye.

 

2) Un départ en bus est prévu, le même jour, de Lille (Nord de la France) à 6h45, face à l’Hôtel de ville, place Roger Salengro.  Heure approximative de retour : 19h. Pour vous inscrire, nous vous demandons :

Ø      de prendre contact de toute urgence : contact@preserverlajusticeinternationale.org

Ø      de nous faire connaître  vos problèmes éventuels de logement,

Ø      de nous faire parvenir un chèque de 30€ (frais de déplacement) au nom de : Mères pour la Paix, BP 40728,  59657 Villeneuve d’Ascq Cedex. Prix pour étudiants : 10 €

Ø       

Revendication principale :  Sentence the criminals, not the journalists pour le calicot central mais d’autres pancartes peuvent être amenées.

Ceux d’entre nous qui le désirent pourront assister à l’audience.  Ne pas oublier carte d’identité.

3) Trois autres manifestations de dérouleront  simultanément :

Ø      à Sarajevo, face au bâtiment des Nations Unies, à 10 heures,

Ø      à New York, face au bâtiment des Nations Unies, à 10h, heure locale (ou 16h, heure de Paris),

Ø      à Genève, Rassemblement Place des Nations à Genève le lundi 15 juin de 10h à 14h.

Celles et ceux qui souhaiteraient y participer peuvent, sur demande, être mis en relation avec les organisateurs étrangers.

 

4)  Nous encourageons la levée d’autres manifestations dans d’autres pays. Nous vous prions de nous les faire connaître afin de vous y aider.

 

Parce que nous croyons toujours à une véritable justice internationale,

Parce que nous avons affaire à une procédure viciée,

Parce que les juges doivent se savoir observés,

Parce que Florence Hartmann a besoin de votre soutien,

Nous nous invitons à manifester votre désaccord le 15 juin prochain et à faire signer la pétition autour de vous http://www.preserverlajusticeinternationale.org

 

En vous remerciant de la confiance que nous vous témoignez, nous vous adressons nos chaleureuses salutations

Lire la suite

Martine Aubry... c'est quand tu veux pour Jack Lang !! ter...

11 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Je sais... j'ai repris un titre du 10 mars...

Cependant le député à qui on (le PS) a donné une circonscription où même un âne avec un châpeau PS serait élu, a récidivé deux fois en 48 heures...

Je passe sur sa déclaration concernant son vote par dépit pour le PS alors que son coeur battait pour Europe Ecologie... enfin jusqu'à preuve du contraire, à la tête du PS depuis novembre, sont ceux qu'il avait soutenus au congrès... mais bon...

Non, là c'est plus grave, notamment vis à vis d'un PS qui n'est pas crédible, pour reprendre tes propos Martine, car Jack Lang a remis en cause la décision du conseil constitutionnel suite à la démarche du groupe socialiste qui l'avait saisi sur la loi Hadopi.

Ce dernier
aurait déclaré "qu'il estimait que la décision du Conseil constitutionnel de censurer la riposte graduée est "étrange", et qu'elle installe une "discrimination négative" dans la jurisprudence des sages."

Je suis pour une discrimination active de Jack Lang au sein du PS

Sérieusement ce n'est plus possible...
Lire la suite

Kaka + C. Ronaldo = 150 millions d'euros... sont fou(t)s..

11 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

nullJ'aime le sport, moi-même sportif, et le foot et le tennis en particulier.

Mais là, j'avoue ma perplexité... le Real de Madrid aura, en quelques jours, dépensé plus de 150 millions d'euros pour le Brésilien Kaka (60 millions) et le Portugais C. Ronaldo (94 millions)...

1 Milliard de nos Francs pour deux guguss qui vont courir dans un prés après un ballon...

Sinon le monde tourne rond...

Y a-t-il quelqu'un pour remettre un peu de raison ici bas...

Lire la suite

Un militant socialiste de base...

11 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Je l'avoue, j'ai piqué ce texte chez Guy Birenbaum... je sais c'est mal mais comme la loi Hadopi a été remisée par le Conseil Constitutionnel... je ne n'aurai pas mon Internet coupé.

Plus sérieusement, ce témoignage n'est hélas pas carricatural... il est le Parti Socialiste, à tous les niveaux, dans l'immense majorité des fédérations... Sinon dans 6 mois... on nous dira que tout va bien mais en fait rien n'aura changé...

Pour un militant socialiste, les résultats de ce scrutin sont tout, sauf une surprise.


Le parti est un navire qui tangue depuis 2002 et ne tardera pas à chavirer.


Si vraiment un journaliste veut comprendre la manière dont le parti fonctionne ou plutôt ne fonctionne pas, alors il lui suffit de se rendre en réunion de section. Pas une fois, seulement, comme ça, pour voir, mais de manière répétée, plusieurs années de suite. Et il aura là, devant lui, le spectacle le plus magnifique de la force d'inertie dans toute sa splendeur.


"Il faut que tout change pour que rien ne change."
a écrit Lampedusa dans Le Guépard, c’est la devise de tous les premiers secrétaires depuis 10 ans, c'est-à-dire de François Hollande.


1. La section cu-culture… C’est cucul, c'est gnagnan, c'est la section culture.


J'ai été inscrit pendant plusieurs années (2000-2006) à la section culture qui se réunit rue de Solférino.

Eh oui, vous l'ignorez peut être, et la direction du parti sûrement, le parti possède en son sein une section culture. C'est sûr, vous ne l'avez pas beaucoup entendue pendant le débat sur le statut des intermittents, ni, dernièrement, au sujet du vote sur la loi Hadopi.


C'était sympa, on y croisait Danielle Evenou, ou même Dominique Besnehard qui y passait parfois en ami… Et dans les réunions, on y parlait de tout et de rien, plutôt fiers de se rendre au siège du parti et d'y discuter une petite heure.

Le secrétaire de section est de bonne volonté et essaie de motiver les troupes pour les faire travailler. Bon la section n'est pas très active mais elle est surtout totalement oubliée de la direction nationale car ce n'est pas une section de terrain. Alors en haut, dans les hautes instances du parti, on s'en fout de la section culture, en dépit du nombre de ses adhérents.


De souvenir, la section avait élaboré des propositions pour la culture qui devait servir pour le programme de la campagne de Jospin en 2002, mais Jospin avait fait son programme en vase clos avec quelques-uns, dont Moscovici, je crois, et on n'avait pas retrouvé beaucoup de nos propositions dans le texte final.

Premier exemple d'une section qui pédale dans le vide.


Et puis j'ai déménagé, et ne travaillant plus dans le secteur culturel, j'ai décidé d'adhérer à la section de ma ville, Meaux. La section de Meaux est une photographie exemplaire d'un parti en train de dépérir
.

2. Meaux…Un an d'attente pour adhérer au parti, qui dit mieux ?


Je suis donc passé un samedi matin de mars 2008 dans le petit local exigu et riquiqui près de la place du marché à Meaux. J'ai laissé mon numéro de téléphone pour que le secrétaire de section me rappelle. Et puis rien, pendant une semaine, rien…


Alors je suis repassé et j'ai vu le secrétaire de section qui s'est excusé de ne pas m'avoir rappelé.


J'ai demandé à adhérer et pendant un an, j'ai attendu qu'on s'occupe de moi.

Comme j'étais avant adhérent à la section culture, le secrétaire de section m'avait demandé à ce que je fasse le nécessaire pour que je m'occupe moi-même de mon transfert. J'ai appris que j'avais été radié de la section culture, j'en ai donc informé le secrétaire de section qui a demandé à la trésorière de me transmettre un formulaire d'inscription et vous savez quoi ? Toute cette procédure a mis un an sans que cela inquiète le secrétaire de section. Un an, incroyable non ? Tout va bien au parti socialiste.


Lors d'une récente réunion, le secrétaire de section a émis le souhait de faire le tour de lycées pour recruter de nouveaux adhérents. Par email, je lui ai indiqué que si les prochains nouveaux adhérents devaient attendre un an pour adhérer, ils perdraient sans doute patience. Ce à quoi, il m'a été répondu, “Mais si tu veux adhérer plus vite, tu peux le faire sur internet.”


Voilà, j'ai attendu un an pour qu'on me dise : "Ben t'as qu'à t'inscrire sur Internet" …. Youpi, quelle efficacité!


3. Le fonctionnement de la section à Meaux : mon grille pain fonctionne mieux.


Comme on dit au Lido, "c'est magnifique".


Déjà ce qui me frappe, c'est qu'il n'y a plus que des "vieux", on se croirait dans une section du parti communiste dans les années 90. J'ai 35 ans et je suis le plus jeune, je crois.

En plus, Meaux se paie le luxe d’avoir deux sections, héritage de querelles passées. Dans cette section, il faut le savoir, les militants quittent le navire mais ça n'inquiète personne.


Avant que j’arrive, il y avait un jeune assez dynamique qui avait essayé de faire bouger les choses, sans succès. Le secrétaire de section moque encore les adhésions spontanées qu'il avait amené et Jean-François Copé, maire de Meaux, n'a eu aucun mal à recruter ce jeune homme plein de bonne volonté dans son équipe, pour jouer, lui aussi, la sérénade de l’ouverture.


Dernièrement, après le congrès de Reims, nous avons assisté au départ de cinq membres : le trésorier, deux militants historiques et de la tête de liste aux dernières élections municipales. Ces défections ne sont pas anodines : ce sont des cadres qui partent et ce qui se passe à Meaux se passe ailleurs.


Où sont-ils partis ? Chez Mélenchon. Et quelle personnalité est venue rendre visite en 3 ans à la section PS de Meaux ? Mélenchon.


Ah ben, c'est bizarre quand même…


La section ressemble à une salle des fêtes triste qui se vide doucement.
Et il n'y a qu'à se pencher pour ramasser les adhérents déçus. Bayrou l'a compris en 2007 et Cohn-Bendit n'a pas eu de mal à en récupérer d'autres.

Alors je vous vois venir, vous vous dîtes : "ouaiiis mais c'est la section de Meaux, Copé règne en maître dans sa ville, c'est normal…"

J'ai parlé à un ami militant à la section d'Orléans. Il m’a confié que cela fonctionne de moins en moins bien aussi, les militants ne viennent plus autant qu’avant et c'est même la guerre entre deux clans.

A Orléans, on trouve une ancienne vedette, le sénateur tout puissant qu’on ne nomme plus, et une guerre larvée entre les soi disant héritiers de ce baron local et une partie de la section qui veut se débarrasser de ce fantôme encombrant dont l'immobilisme et la crispation leur a déjà fait perdre la mairie. Bref, c'est pareil là bas aussi et d'autres causes provoquent les mêmes effets : démobilisation, démotivation, abandon…


4. Qu'est ce qu'on fait en section alors ? Ben pas grand-chose…


Le secrétaire de section s'intéresse principalement aux échéances électorales intermédiaires du type cantonales, là où on a le plus de chances : pas les municipales, elles sont perdues d'avance tant que Copé est là, voilà ce qu'on nous dit...


Donc, depuis que j'y suis, on y parle surtout du parti et de ses problèmes, de la guerre des chefs. Le secrétaire de section lance du "Il faudrait que… "si "quelqu'un pouvait… ", voilà, il lance des idées.

Il est très fort en idées mais il a un métier et autre chose à faire. Et puis, il est pessimiste, il sait que l’avenir est loin d’être rose. Alors pourquoi s’épuiser, surtout à Meaux ? Il est secondé par une femme active mais qui ne sait plus comment faire pour mobiliser les troupes vieillissantes.


L'autre jour Alain Richard, l’ancien ministre de la défense de Lionel Jospin, est venu nous voir pour défendre sa place, 5ème sur la liste en Île-de-France. Il y avait un peu de monde. Les militants étaient contents de voir enfin une "vedette" se déplacer à Meaux, pour une fois…


Mais là, j'ai pu constater le décalage énorme entre nos responsables et la base
: voilà un énarque, irréprochable professionnellement, mais complètement à côté de la plaque : lorsqu'il nous dit que c'est à nous que revient la responsabilité de faire des réunions d'appartements, de faire le tractage sur les marchés. Ah ah, la bonne blague ! J'ai envie de lui dire qu'il faut qu'il atterrisse : "tu vas venir à Meaux nous aider à tracter peut être ?" Qui va faire des réunions d'appartements à Meaux ? Faut qu'il revienne sur terre on est plus dans les années 80 à faire des réunions d'apparts en costume pied de poule autour d'une Tourtel et trois chips !


Et surtout, à quoi sert Internet au fait ? Qu'a fait le parti socialiste avec Internet depuis dix ans ? Pas grand-chose….


Voilà, ce n'est qu'un aperçu mais qui vous donnera une idée de ce qu'est le parti socialiste aujourd'hui.

Un parti miné par l'ambition d'anciens responsables, déconnectés de la réalité, qui, s'ils avaient un peu d'honneur, démissionneraient de leur mandat, au lieu de croire que la loi de l'alternance les portera de toute façon un jour au pouvoir.


Un parti qui n'a plus rien à proposer n'a pas à exister
: beaucoup pensent qu'une dissolution pour une reconstruction serait beaucoup plus enthousiasmante, dynamisante qu'une énième et illusoire réconciliation.

Quant au siège du PS, c’est une devenu une citadelle où même les militants n'ont plus le droit de se promener. Des vigiles vous en chassent dès que vous avez le tort de traîner dix minutes de trop. Il ne s'y passe rien : ce devrait être un lieu de vie, de débats, de spectacle, pourquoi pas ?


Depuis que Monsieur Jospin est parti avec son orgueil et ses valises, c’est un désert bourgeois
, un château aux antichambres, où on fait des plans sur la comète, un couteau dissimulé  derrière des sourires (avant les élections) ou des mines déconfites (après les élections).


Les solutions ? Il n’y en a pas 2, pas 3. Mais 10 000 !


Pour peu qu'on demande vraiment leur avis aux militants.


Demandez moi, j'en ai au moins 100, et tous les militants en ont aussi au moins 10 chacun.

Déjà, que le contre programme de crise d’Aubry ne mette pas en exergue les thèmes de l’Europe et de l’Ecologie m’avait semblé une erreur monumentale. Maintenant, elle ressasse les mêmes paroles que ses prédécesseurs: rénovation, refondation…


J’ai envie de lui dire : "Ben pousse-toi, t’es sur le chantier Martine, tu nous empêches de bosser. Retourne à Lille, tu ne veux pas quitter ta ville sous prétexte de ne pas vouloir perdre le contact avec le terrain. Mais si tu faisais le tour des sections, tu ne le perdrais pas ce contact avec le terrain et tu te rendrais compte du désastre…"


Au lieu de se ruer à nouveau sur l'idée débile, stupide de la désignation d'un candidat pour 2012
, demandons nous d'abord quel projet nous souhaitons, qu’est ce qui nous rassemble ?

Être socialiste veut-il vraiment dire quelque chose aujourd’hui ?


Et si nos chers responsables ne le font pas, alors nous irons ailleurs, ressassant notre nostalgie, comme nos anciens voisins communistes.


Au fait, je n’ai toujours pas repris ma carte...

Lire la suite

Quatre défaites, un enterrement.

10 Juin 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #ArchivesEuropéennes 2009

J’avais aussi en stock,  le PS c’est comme le Titanic pendant qu’il sombre l’orchestre continue à jouer… mais faux.

 

Faux parce qu’hier c’était notre rituel… celui du Conseil National d'après défaite… Les grandes axes sont relativement simples et tiennent en quelques lignes :

 

-        la défaite c’est les autres méchants partis de gauche qui ont encore tondu la laine du mouton socialiste (cf Peillon… à 18h43). En filigrane, bien entendu, en fait on aurait gagné si ces électeurs s’étaient déplacés…

 

-        Dans ces conditions, pour faire face à la future victoire, on constitue un comité Théodule des sages… génial… voilà une bien belle idée

 

-        Ah oui, grosse nouvelle aussi, le Secrétariat National continuera à se réunir… mazette !!! si avec ça on ne gagne pas…

 

-        Et enfin Martine Aubry a annoncé qu’elle se donnait 6 mois pour changer de cap. Vous me connaissez, je suis quelqu’un de perfide aussi j’ai deux questions… Est-ce à dire que depuis 6 mois rien n’a changé et donc que la direction n’a rien fait depuis ? Non, je dis ça comme ça parce qu’il me semblait que la direction s’était déjà donnée cette « mission ».

 

-        Ah oui, le truc marrant aussi, c’est Harlem Désir qui est venu redire que non, il n’y aura pas d’alliance avec le MoDem… on en reparle aux Régionales.

 

-        Merde, j’allais oublier la nomination de Ségolène Royale à une Vice Présidence de l’Internationale Socialiste.

 

 Voila camarade militant… on se fout de toi une nouvelle mais surtout tu resteras disponible à tout moment pour donner ta force de bras pour coller les affiches de nos chefs à quatre coins de l’Hexagone… L’important c’est tout de même de leurs assurer un poste… N’est-ce pas Benoît Hamon ? (ah oui, je cite Hamon non par haine… mais il me semblait qu’il avait annoncé qu’il démissionnerait si il n’était pas réélu mais bon vous savez ce que c’est…la refondation ne peut naturellement pas se faire sans lui).

 

A défaut de fond idéologique, le fond de la piscine est déjà dépassé.

 

Mesdames et Messieurs les dirigeants… Encore bravo pour cette image et cette farce envoyées aux citoyens, aux électeurs de gauche… et ce matin, je ne suis pas loin de penser que 16,5% c’est encore trop.

 

Enfin c’est comme d’habitude, la défaite c’est les autres.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>