Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Gilles Pargneaux déjà Député Européen !!!

24 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Un scoop !!!

En même temps que j'apprenais que Gilles Pargneaux était un féru du dialogue, du débat avec les militants du web grace à son compte twitter...  J'ai appris qu'il était déjà Député Européen !!!

Ben zut, je pensais que le scrutin n'avait lieu qu'au mois de Juin...

Gilles, là c'est un vrai vote.... les citoyens votent, les bulletins sont vraiment comptés... bref ça se passe un peu différemment qu'en Fédé du Nord... Donc, il faudra attendre le résultat pour se proclamer Député Européen...

(Bon c'est vrai, c'est le cas de tous les profils créés par l'équipe de campagne... mais je n'ai pas pu résister à la tentation...)

Edit : c'est bien, ils ont corrigé...


Lire la suite

Frénésie de socialistes sur la toile 2.0… C’est grotesque.

24 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

A défaut de remplir le zénith, nos dirigeants socialistes envahissent la toile et plus particulièrement les outils de réseaux sociaux comme twitter (sorte de petits babillages entre personnes consentantes mais on peut également suivre des gens qui ne vous lisent pas) en plein développement.

 

Bref depuis le lancement du site de campagne du PS « Changer l’Europe »… chaque jour amène son lot de candidats… aujourd’hui, c’est l’effervescence… Peillon, Bartolone, Pargneaux, Fabius Lundi, une fausse Martine Aubry (hihihi… qui a eu droit à son article sur le Post).

 

Cependant, je ne saurais trop conseiller à mes petits camarades (surtout au staff de campagne… oui si vous voulez, j’ai comme un doute sur le fait que mon ami Gilles Pargneaux connaisse twitter… déjà Internet à en juger par le site fédéral, c’est compliqué… alors là…)…

 

Si c’est pour faire dire les banalités d’usage vos « marionnettes »  du genre : « je suis à tel endroit… », « Avec trucmuche… » sans jamais répondre aux interpellations des vrais usagers de twitter (des journalistes comme Rosselin, Birenbaum mais même aussi quelqu’un comme Benoit Hamon), un seul conseil : Arrêtez ce cinéma dès maintenant avant de faire perdre la dernière once de crédibilité à ces dirigeants.

 

Il y a des politiques qui sont ouverts au Net. Je pense à Mélenchon, Benoît Hamon mais aussi Jean Louis Bianco ou encore Alain Lambert (UMP) qui tiennent des blogs de façon très régulière mais pour tous ces nouveaux arrivants… ça fait blague de potache… limite grotesque surtout en si peu de temps.

 

Bon c’est pareil pour une tapée de gars de droite : Wauquiez, Barnier…


Avant de vouloir faire moderne dans votre communication, pensez déjà à ré-écouter (je suis gentil) ce qu'ont à dire les militants, les citoyens... ça peut éviter quelques déconvenues pour l'avenir... 


Au fait moi c’est :
marcvasseur

 

 

Lire la suite

"Ne pas retomber dans les errements du passé"

24 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Cette phrase "Il ne faut pas retomber dans les errements du passé" je la mets en écho à mon post d'hier sur ce PS hors du temps. Elle est de Daniel Vailllant, pourtant jospiniste pur sucre.

A ceux qui conspuent un Valls avec lequel je suis rarement d'accord mais qui ose apporter des éléments au débat socialiste. Au fait, à la différence d'un Jack Lang, il n'a pas encore servi de facteur de  luxe pour Nicolas Sarkozy.

Au passage, je ne peux que vous conseiller le blog de David Revault d'Allonnes.

Sinon, Bartolonetentait ce matin de coller à la roue de l'UMP sur la rémunération des chefs d'entreprises... encore un effort et on peut espérer voir le PS en avance sur un sujet.

Pour la réussite de dimanche, l'inéfable Cambadélis a ces mots : «Je conteste le fait qu'il n'y ait pas eu de mobilisation. On aurait été ailleurs avec le même nombre de personnes, la salle aurait été comble. Là, elle était trop grande, mais c'était la seule de libre à Paris ce jour-là. Il ne faut pas en rester à la forme, mais voir le fond.»...

Ça passe de commentaire. (si certains doutent de cette brillante citation... c'est ici... c''est aussi dans d'autres canards..)
Lire la suite

Un PS à contre temps comme hors du temps ?

23 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Un week-end socialiste qui tourne au fiasco, un vaudeville sur les listes pour les prochaines européennes, un abécédaire sur les libertés qui tourne court faute de proposition, un contre-plan de relance écrit à la hâte initialement présenté le jour de l’investiture de Barack Obama.

 

Sinon et heureusement, on revoit des socialistes dans les manifestations mais après ? Certains de nos dirigeants évoquent un parti encore convalescent mais alors pourquoi des les premières du lendemain du Congrès de Reims proclamer un Parti Socialiste sur le retour.

 

Car les militants ne sont pas là, ni dans les votes, ni dans les évènements qui se veulent plus festifs, ni dans les débats… Comme si rien n’avait changé, comme si rien ne changeait.

 

C’est peut être ça le nœud du problème et Manuel Valls l’écrit en filigrane dans son ce papier. Au fond, le PS tente de se raccrocher à « ses fondamentaux » de la fin de la période Jospin… le sociétal avec une difficulté supplémentaire, l’UMP s’y colle aussi. Mais au passage, ressurgit ce clivage désuet : Au PS, le laxisme ; à l’UMP l’ordre.

 

Alors certes nos communiquant sont mal inspirés, une fête sur nos libertés ; d’accord on peut avoir des interrogations avec Sarkozy mais pour une majorité de citoyens l’urgence est ailleurs… boucler son mois, son boulot demain. Je passe sur l’affichage de Martine Aubry en nouvelle férue de l’informatique avec un Mac à 3.000 euros (pour ça vous pouvez lire le très bon papier d’Antoine).

 

Mais qu’on le veuille ou non, ça donne le sentiment d’un Parti Socialiste qui ne s’est toujours pas reconnecté à la réalité… d’être encore à contretemps vis-à-vis de l’attente des « gens simples », limite hors du temps.

 

Alors on pourra toujours se rassurer comme on peut, les sondages pour Juin sont flatteurs mais fort heureusement quand on voit l’état du sarkozysme triomphant. Cependant où seront les militants pour cette campagne, ils ne sont pas au Zénith malgré les appels à se mobiliser, sont-ils encore dans les sections (je ne compte plus les lectures sur le thème des sections vieillissantes, clairsemées) ?

 

Faire revenir les adhérents, laisser le temps du débat et non sur le mode de ce fameux livre noir des libertés sorti de nos brillantes têtes pensantes de Solférino, accepter aussi la confrontation des idées, de leur exposition (c’est peut-être le plus difficile mais ce sera la preuve de la rénovation).

 

Martine Aubry a promis une convention sur la rénovation du PS… Dont acte mais que le parti s’en donne les moyens et n’oubliant pas une chose… les militants ne sont peut-être plus uniquement dans les sections et dans l’appareil.

 

Il y a quelques signaux d’ouverture, encore ils sont encore bien timides, comme sur des blogueurs invités à la Convention de ce week-end mais une hirondelle ne fait pas le printemps surtout que les vieux reflexes ont la vie dure, très dure.

 

Le problème est cependant double, il faut faire vite et bien…

Lire la suite

Pas chez moi...

22 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Week-end bloguesque calme... j'ai réfléchi avec quelqu'un(e)s à un truc qui peut s'avérer intéressant, vous en saurez plus dans quelques jours.

Sinon, pas de chance j'ai raté les bus pour le printemps des libertés... rien entendu 
d' Emmanuelli sur ce machin... ça m'étonne, je trouve que ça ressemblait furieusement à un machin du même genre qui avait eu lieu en septembre 2008... mémoire courte peut-être, vision sectaire...

Ahhhh si... j'ai bien aimé
le postde mon potos Antoine (nann pas les opticiens) sur le PS 2.0 ...  en plus comme il bosse un peu sur ces outils pour des choses autrement plus sérieuses que celles des communicants patentés qui veulent vendre des politiques comme des pots de yaourts....

Pour la convention europénne du PS qui avait invité des blogueurs... bien entendu, c'est chez Ronald que ça se passe qui désespère d'avoir une date pour interviewer Pierre Larrouturou malgré un accord de principe.
Lire la suite

Supprimons la TVA !

21 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Le débat sur l’impôt a repris quelques couleurs, non avec les propos de Gad Elmaleh, avec la réduction de la TVA pour la restauration, le bouclier fiscal, la proposition des démocrates américains de taxer à hauteur de 90% les bonus des dirigeants d’AIG.

 

A vrai dire, je n’ai pas envie de me battre pour la baisse d’un point de la TVA, mais je fais une proposition simple : instaurons une TVA unique à 5,5% et réhabilitons la logique de la progressivité de l’impôt sur le revenu avant que ce dernier ne transforme en une flat taxe non avouée.

 

A mon sens, l’enjeu de la gauche sur le terrain de la fiscalité se situe à cet endroit… du courage et de l’audace camarades ! N’oublions pas que la fiscalité conditionne une la redistribution des revenus.

 

En bonus, le papier de Karl Zéro paru dans le 20 minutes de ce mercredi qui rappelle quelques vérités sur la TVA.

 

La TVA est-elle un impôt juste ?

 

« Non, car elle est payée de la même manière par tous les Français, quel que soit leur niveau de vie. Comme cette taxe s’applique à tous les produits et services, personne n’y échappe.

Elle est due au premier euro consommé. Et elle est très efficace : à elle seule, la TVA rapporte à l’Etat 130 milliards d’euros, soit la moitié de ses recettes fiscales. Mais elle est aussi inégalitaire : les 10 % des ménages les plus pauvres concèdent 8 % de leurs ressources au paiement de la TVA. Les 10 % des ménages les plus riches ne lui consacrent que 3 % de leurs revenus. Pour corriger les inégalités sociales, il faudrait compter davantage sur l’impôt sur le revenu qui, lui,
  est « progressif » : plus on gagne, plus on paie. Le problème, c’est qu’au fil des réformes, son poids dans la fiscalité française diminue (20 % des recettes fiscales). Une diminution de TVA devrait, en principe, être une bonne nouvelle pour les Français les plus modestes. Mais les expériences passées montrent qu’elle n’est pas entièrement répercutée par les commerçants sur le prix final.

Il faudrait aussi que la baisse s’applique à des biens que tout le monde achète. Or les restaurants, qui vont bénéficier d’un taux réduit à 5,5 %, ciblent une clientèle qui a déjà un certain niveau de revenus. La faveur qui leur est accordée est donc une mesure de soutien économique, pas un geste social pour atténuer l’« injustice » de la TVA. »

Lire la suite

Obama écrit au… Président Chirac…

20 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Le temps d’un échange épistolaire, nous sommes revenus à la présidence chiraquienne… Barack Obama ne semblant définitivement pas pressé de rencontrer notre Elyséen. Alors, le Président du monde s’adresse en priorité à son prédécesseur.

 

Etonnant et symbolique mais au fond c’est peut-être plus simple que ça. Il ne partage peut-être que très peu avec Sarkozy, loin des paillettes, des strass et des déclarations tonitruantes… encore ce jour avec un florilège qui, comme à son habitude, ne sera suivit d’aucune mesure tangibles tant il est enfermé dans une posture idéologique.

 

C’est peut-être ça la vraie rupture de son quinquennat, tout se mesure et se décide à l’aune de son idéologie néo-conservatrice comme l’avait écrit en son temps, le flingue sur la tempe, Eric Besson.  

 

Mais revenons à ce manque de courtoise d’Obama, c’est peut-être  simplement la reconnaissance de la position française sur le second conflit irakien, la reconnaissance d’un courage, totalement à rebours d’un président suiveur.

 

Ce dernier, manifestement, s’ennuie déjà entre les murs de l’Hexagone, fuyant Paris le temps d’une manifestation sans égale depuis 1995, il laisse son 1er ministre fantôme ne rien annoncer. Au passage, j’ai ce sentiment que cette « audace » qui se voulait être sa marque de fabrique s’estompe, se lézarde, il en devient terrifiant de « prévisibilité ».

 

Sarkozy voulait liquider 68, j’ai surtout envie de recycler un slogan de cette période  « sous l’agitation, le vide ».  En 68, la France s’ennuyait, aujourd’hui elle est ulcérée. Ulcérée de réformes toutes plus injustes les unes que les autres et où la partialité de l’Etat n’a jamais été aussi loin dans le cynisme, dans l’esprit clanique.

 

Alors oui à Jacques Chirac, on lui reconnaît au moins une chose, le refus de la guerre porté par la voix de Dominique de Villepin à la tribune de l’ONU.

 

A Sarkozy, des cadeaux, une réintégration de la France dans l’OTAN en faisant miroiter un hypothétique commandement stratégique (ce poste est voué à disparaître ou au mieux à servir de placard doré pour généraux 4 étoiles).

 

C’est peut-être ça qu’Obama voulait aussi souligner.

 

Sinon hier, vous avez vu quelques personnes dans la rue ? Il paraît que non.

Lire la suite

Les couilles à Dudule…

19 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

Bon aujourd’hui, si certains pouvaient aller manifester complaisamment sur le pavé parisien, d’autre avait choisi le chemin de la clinique pour une vasectomie.

 

Donc ce matin, je suis entré à 12h avec le Courrier Internationale sous le bras, avec notamment un dossier particulièrement effarant, effrayant sur le retour des talibans en Afghanistan. J’ai encore en tête l’article sur le sort réservé aux femmes dans la vallée du swat… avant 2001, c’était Disneyland pour elles…

 

A 13h, Marianne m’a rejoint.

13h15 un truc dégueulasse à avaler pour se détendre. Pas de stress, pas d’angoisse, tranquille mimile.

 

13h30… on se rend en brancard pour l’anesthésie…

 

16h… ben merde, c’est déjà fini… on est un peu cotonneux en salle de réveil. On remonte dans sa chambre Marianne est là.

 

17h15… elle part rechercher les trois loulous (crêche, école)… Soyons franc, aujourd’hui nous sommes félicités d’avoir la crèche ouverte et l’institutrice de Gabriel non gréviste… Ok nous avons un peu honte.

 

18h30 je paye…

 

19h je me gave d’un menu Quick XXXXL, je n’ai pas mangé depuis 9h.

 

19h30 : je sors les poubelles.

 

Reste 6 semaines pour vidanger.

 

Quoi ? je suis cru, ce matin je me casse pour faire un article un peu fouillé avec des références… aucun commentaire… mais c’est la loi du genre (l’article est peut être nul aussi).

Lire la suite

Un monde dans le mur ?

19 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

La crise n’en finit pas… sans compter les millions d’emplois détruits dans le monde, le système imposé depuis près d’un demi siècle semble voler en une multitude d’éclats dont certains ne mesurent pas encore toutes les conséquences.

 

Le système bancaire américain est en solde quasi-définitif et chaque heure qui passe voit la FED et le gouvernement américain injecter des milliards non pour relancer mais simplement pour le maintenir sous perfusion.

 

Hier à Washington on a même remis en marche la planche à billet, avec les achats de bons du trésor… jetant par la même toute la théorie de la main invisible et vertueuse, ce n’est pas nouveau, c’est juste la confirmation que, n’en déplaise à nos piètres augures européens, la crise est profonde, très profonde où les efforts initiaux n’ont pour l’instant que de très maigres résultats. A cela, La FED augmente ses « fonds », en les doublant pour le rachat des titres adossés au crédit hypothécaire… en somme les crédits pourris insolvables.

 

Sinon bien sur le retour de la croissance est toujours prévu pour 2010… D’ailleurs, quel meilleur indicateur que les places boursières au rebond depuis une semaine comme des moutons de panurges…

 

Sauf que cette vision idyllique d’un retour à la normale d’une croissance bâtie sur le modèle de la vis sans fin n’est pas partagée par tout le monde. Hélas, pour nos gouvernants aveugles, il ne s’agit pas obligatoirement de dangereux gauchistes… loin s’en faut.

 

« Et si la crise de 2008 représentait quelque chose de beaucoup plus fondamental qu’une grave récession ? Et si elle nous annonçait que l’ensemble du modèle de croissance que nous avons créé au cours des 50 dernières années n’est tout simplement pas viable économiquement et écologiquement, et que l’année 2008 est celle où nous avons heurté un mur - celle où Mère Nature et le marché nous on dit tous deux : assez. ». Qui s’exprime comme cela, simplement Thomas Friedman, accessoirement éditorialiste du brûlot gauchisant du New York Times. Pourtant, jusqu’alors, il faisait partie de ces gens qu’on avait l’habitude de qualifier de raisonnables.

 

Au fond, en ce moment je m’interroge plutôt sur la capacité de nos dirigeants européens… de Trichet à Barroso en passant par Sarkozy… Depuis le début, on sent ce leitmotiv suranné du « il faut faire comme avant » même si pour le président de la BCE on doit encore accélérer la pression sur les salariés… tant qu’à faire. Faut-il d’ailleurs rappeler une nouvelle fois, que le locataire de l’Elysée n’avait de cesse de marteler que les français n’étaient pas assez endettés et même ; il y a encore quelques mois, un rapport d’obscurs économistes insistait sur la nécessité de multiplier les crédits hypothécaires… alors que nous avons pris en pleine poire les effets de tels pratiques outre-atlantique. Une fois qu’on met le doigt dans cet engrenage conjugué à la stagnation des salaires, on finit inexorablement par y mettre le corps en entier.


Mais non, ce n’est pas grave, les bonnes vieilles recettes devraient faire leur preuve, c’est tellement plus confortable et surtout ça ne demande aucun effort intellectuel particulier.
Ce constat est fait par Paul Krugman « Le danger immédiat et manifeste pour l’Europe à l’heure actuelle réside ailleurs, dans l’incapacité du continent à réagir efficacement à la crise financière. ». Autre passage intéressant qui va à rebours d’ailleurs des théories fumeuses de Laurence Parisot et consorts, « L’importance de ses Etats-providence n’est pas la cause de la crise actuelle en l’Europe. De fait, ils sont un facteur réel d’atténuation de cette crise. »

 

Alors oui, depuis quelques mois, j’ai mal à « ma gouvernance » et bien que socialiste, je ne vois pas non plus beaucoup d’efforts de la part de la social-démocratie européenne pour tenter d’avoir une vision plus innovante et en rapport avec les enjeux auxquels nous sommes confrontés… A un point tel qu’il est de plus en plus probable que le PSE ne présentera personne face à l’âne Barroso

 

Lire la suite

République des Blogs à Lille.

18 Mars 2009 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

J'avais un peu oublié, il y a normalement une république des blogs à Lille ce soir. Je vais y faire un saut après mon cours d'anglais (et là vous reprenez en coeur la chanson "Ingénieur Informaticien".

Bon, j'espère ne pas me tromper, c'est à 19h30 au Drarcir (12 rue Léon Trulin... près de la défunte bourse).

Venez nombreux.

Le gars à qui on peut compter les cheveux sur le crane... c'est moi.

Arff, sinon demain pas de grève, ni de manif, je suis le billard. Pour la petite histoire, j'étais persuadé que c'était lundi... En gros, j'allais m'y rendre avant de réaliser que la date de ma vasectomie c'était le 19... C'est vous dire si je suis traumatisé.
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>