Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Retour à la normale sans Martine Aubry…

19 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Tranquillement, le citoyen militant blogueur que je suis revient à la réalité. Après de trop longues semaines consacrées à au congrès socialistes, ce blog va à nouveau pouvoir se concentrer sur la Politique… un vrai soulagement.

 

Moi-même, après mon aventure avortée, je vais pouvoir me consacrer pleinement à ma vrai vie : papa, amoureux, sportif, élu syndical. Bref tout ce qu’un appareil politique ignore. Tiens, hier soir, j'ai été à la réunion des parents d'élève de Gabriel... Ca fait du bien même si la politique n'est jamais loin avec des promesses d'un Maire en campagne non tenues (avis aux socialistes roubaisiens qui me lisent).

 

Alors ce matin, si j’ai bien les journalistes de 20minutes qui viennent à la maison pour me dresser le portrait, je suis déjà demain.

 

Quelques réminiscences, avec une réunion de section avec à nouveau ce débat des alliances avec le MoDem, il y a une municipale partielle, les militants avaient choisi Aubry, il y a pourtant des gens de droite (selon la définition Aubryienne)…. Schizophrénie et surtout, comment un citoyen normalement constitué peut comprendre la subtilité du discours… pas d’alliance mais on le fait malgré tout car c’est au niveau local… en somme comme le RPR avec le FN, il y a quelques années où là le PS ne voulait pas faire cette distinction, à juste titre. Et oui mes camarades.

 

Au fond avec Aubry, on est toujours dans une certaine subtilité… on en appel aux grands fondamentaux, la République, la Gauche et on s’autorise quelques entorses.

 

Rappelez-vous, sa politique communautariste avec des horaires aménagés dans les piscines pour les femmes musulmanes. On est vent debout à gauche mais cela ne l’a pas empêché de se féliciter de la position de Sarkozy sur la crise et son plan pour les banques… On fustige la politique spectacle et sur un plateau de télé, on parle de ses kilos en trop avec sa copine Roselyne Bachelot. On veut rénover le parti et on s’empresse au stade des contributions à faire un texte avec les deux fédérations les plus conservatrices de France (je n’oublie pas les Bouches du Rhône et l’Hérault). On en appelle aux syndicats, ces derniers ont un souvenir assez amer des négociations sur les 35 heures dans le cadre de la deuxième loi. A ce propos, elle était opposée aux 35h comme aux emplois jeunes dixit son ami Alain Minc.

 

Alors tout cela n’est pas condamnable et peut-être débattu mais cela n’autorise certainement pas à se dresser en garant des valeurs historiques de la Gauche et encore moins à donner des leçons aux autres.

 

Dernier point, avec Aubry, Lang, DSK, Fabius et Delanoë, j’ai vraiment l’impression de revenir en 1997 et… au 16% de Lionel Jospin en 2002… les militants trancheront. J'espère simplement qu'on ne va pas devoir se farcir un PS revival pendant 3 ans... avec non plus la perspective de 2012 mais de 2017.

Lire la suite

Petits arrangements entre amis ?

18 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS



C’est promis, c'est la dernière fois que je reviens sur la question de ma candidature au poste de 1er fédéral.

 

Donc, hier, Gilles Pargneaux m’a fait l’honneur de m’appeler. Que retirer de cette conversation. Quelques éléments intéressants.

 

Tout d’abord, Gilles Pargneaux entend bien se déresponsabiliser sur cette décision des fameux trois ans. Il m’a bien confirmé que c’est avec l’accord des autres motions qu’il a agit en dans ce sens. Donc je répose la question, sachant que j’ai discuté avec différents représentants des motions (sauf la D…) et que je n’ai pas eu le même son de cloche : QUI MENT DANS CETTE FEDERATION ???.  A vrai dire, j’aimerais assez que la presse régionale s’intéresse à cela mais c’est probablement trop demander.

 

Deuxième élément, au cas où le premier argument ne suffirait pas… je suis un mauvais payeur… dans le sens, où je ne me suis pas acquitté du montant minimal… j’ai juste payé ce que ma section me demandait, ni plus, ni moins. En poussant la logique on peut se demander si le bon militant n’est pas fonction du montant de sa dîme.

 

Vous me direz, je peux poser un recours devant la commission des conflits… je dois vous avouer que seul, je n’en ai pas spécialement envie. D’autant que juridiquement, c’est perdu d’avance surtout si Aubry devient notre prochaine secrétaire national… En effet comme pourrait elle aller déjuger des décisions qu’elle cautionne au niveau fédéral.

 

Enfin, depuis le début j’ai placé ma candidature sur le terrain politique or le déplacer sur le terrain juridique ne me paraît pas opportun et quelque peu suicidaire. Si je le faisais c’est uniquement au nom d’une certaine morale politique (carté depuis 93, exclu en 2002 en dehors de toutes règles statutaires, empêché de reprendre ma carte…).

 

Alors à quoi bon mener un tel combat alors que Bertrand Delanoë nous a brillamment confirmé hier que la morale politique avait définitivement déserté le Parti Socialiste et une bonne partie de ses dirigeants.

 

Le PS peut il encore tomber plus bas… très certainement mais les pages restent encore à écrire. Déjà, on commencera avec l’élection stalinienne d’un 1er Fédéral…

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Heureux de la profession de foi de Gilles Pargneaux.

17 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 Je viens de recevoir la profession de foi du candidat au poste de 1er fédéral du PS dans le nord, et je dois vous faire de ma satisfaction voire reprises mes propositions…. Du grand art… quelques extraits…

 

Le document n’est pas très long, deux pages très aérées…

 

« Pour être plus forte, notre Fédération doit attirer de nouveaux militants. Il nous faudra donc, dés les semaines qui viennent, réfléchir collectivement à de nouvelles pratiques militantes susceptibles de convaincre nos concitoyens nordistes d’adhérer au Parti Socialiste et surtout de les fidéliser durablement ».

 

« Mais il nous faut aller plus loin. C’est pourquoi je demanderai aux prochains délégués territoriaux d’organiser, dans leur secteur, des conférences territoriales thématiques largement ouvertes qui permettront l’organisation de conventions fédérales qui échelonneront régulièrement nos activités. »

 

« Université de rentrée pour laisser une place plus importante aux débats. Pourquoi ne pas la décaler dans le temps pour laisser aux militants le temps de s‘imprégner du thème retenu et aux sections le temps de la réflexion en élargissant nos réunions à l’ensemble de nos partenaires syndicaux, associatifs et de la société civile ? »

 

Pour rappel, je vous invite à aller relire ma profession de foi, en ligne depuis mercredi dernier... . Et c’est, je serais tenté de dire « à la copie, préférez l’original » mais vous n’en aurez le choix au nom de la démocratie.

 

C’est vrai que dans ces conditions, je comprends Gilles, ma candidature n’a plus de sens et ne sert à rien

Lire la suite

Martine Aubry et la bunkérisation du PS.

17 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Alors comme ça Martine Aubry entend rénover le parti en invoquant Barack Obama une bonne demie douzaine de fois.

 

Avant d’aller plus loin, je lui conseille de prendre contact avec le politologue Pascal Perrineau, avec lequel nous nous sommes entretenu durant une demie heure, pour qu’elle comprenne bien le mouvement qui a fait qu’Obama ait pu passer au-dessus des us et coutumes du Parti Démocrate… On est aux antipodes des pratiques militantes des années à papa qu’elle pronne, avec un militant corvéable à merci et surtout docile dans sa non expression.

 

D’ailleurs, j’avoue que je suis à peine surpris sur les difficultés que je rencontre dans ma candidature au poste de premier fédéral dans le Nord.

 

A ce propos, il se dit que je ne peux me présenter mais Gilles Pargneaux, premier fédéral sortant, n’a bien entendu pas pris la peine de m’en informer.

 

Au-delà de l’aspect anecdotique de la chose, je constate donc que l’attelage Aubr/Pargneaux (oui dès le départ, ils ont signé la même contribution) n’entend pas respecter certains points de notre parti.

 

En effet :

 

-          Ma candidature a été actée par le Congrès Fédéral or il me semble qu’un congrès est souverain.

-          Alors que ma candidature est connue depuis un certain temps, il apparaît aujourd’hui que je n’ai pas 3 ans de cotisation pour pouvoir me présenter. Je passe sur cette soudaine découverte. Cependant, j’ai en ma possession ma carte de 2006. Ce qui fait que 2006, 2007, 2008… donne bien ces fameuse 3 années/

-          D’autre part, j’ai été viré en 2002 en enfreignant toutes les règles salutaires (notamment par la non tenue de la commission des conflits) par Marc Dolez. Ce qui de facto, fait que Martine Aubry et Gilles Pargneaux légitimisent de telles pratiques.

-          Par ailleurs, j’ai toujours siégé dans le groupe des élus socialistes de la ville où j’étais élu ( de 1995 à 2008) et donc cotisé, et ce même durant ces années d’exclusion… ce qui est normal soit dit en passant.

-          Sinon, j’ai payé ma première carte au PS en 1993… on ne peut

-          Dernier point, « on » me dit que Gilles Pargneaux se targue du soutien des autres motions auraient donné leur accord… or chacune s’en défend… je pose la question : Qui ment ?

 

 

Donc, j’avoue ne pas bien comprendre le sens de ce dictat… et en quoi ma candidature peut menacer celle de Gilles Pargneaux.

 

Alors oui, je vois dans cette décision, la volonté manifeste de bâillonner l’expression militante qui augure mal la rénovation de nos pratiques prônée par Martine Aubry.

 

Alors oui, Martine Aubry va bunkériser ce parti mais il n’est pas dit que je le quitte.

 

Je vous tiens informer des suites de ce bras de fer et pour l’instant ça reste sur ce modeste blog.

Edit : je viens d'avoir un journaliste de 20minutes au téléphone... "il se dit que c'est pour 2 ou 3 mois où je n'aurais pas payé ma cotisation.".. ben voyons... c'est un timbre annuel... Vous etes ridicules....
Au fait, je ne suis toujours pas informé...

Edit 2 :
j'ai recu ça ce matin. j'ai répondu "Bravo pour vos méthodes... c'est très élégant" (j'ai le mail en copie)

Cher(e) Camarade,

 

Tu as déposé ta candidature au poste de Premier Secrétaire Fédéral.

 

Pour être recevable, cette candidature doit bien évidemment être conforme aux statuts de notre Parti.

 

L’article 7-4 de nos statuts indique que le Premier Secrétaire Fédéral est membre du Conseil National et doit, à ce titre, justifier de 3 années consécutives d’ancienneté dans notre Parti, comme cela est inscrit dans l’article 1-8 de nos statuts.

 

Article 1.8  des statuts:

conditions d’ancienneté pour accéder à des fonctions nationales
Sauf les exceptions expressément visées par les décisions du Congrès du Parti, nul ne peut être membre du Conseil national, de la Commission nationale des conflits, de la Commission nationale de contrôle financier, s’il n’a pas trois années consécutives au moins de présence au Parti. Les mêmes dispositions s’appliquent aux élections à une fonction ou à une assemblée de caractère national

 

Tu as adhéré à la Section de Croix le 7 Décembre 2006 et tu ne justifies donc pas des 3 années d’ancienneté nécessaire.

 

Par conséquent, il n’est pas possible de prendre en compte ta candidature, candidature qui n’est pas en règle avec les statuts du Parti.

 

Restant à ta disposition,

 

Je te prie de croire, Cher Camarade, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

Frédéric MARCHAND
Délégué Général
Fédération du NORD du Parti Socialiste
12, rue Lydéric
59000 LILLE
Tel: 03 20 13 33 36
fredericmarchand@yahoo.fr
www.ps-nord.org

Si vous voulez écrire ou téléphoner à ces messieurs, ne vous généz pas... Moi je prends langue avec la presse régionale.

Lire la suite

Vincent Peillon : "Rocard plus proche de Filoche que de Royal..

16 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Excellent Vincent Peillon... très pédagogique, dans un esprit rassembleur et  combatif. Expliquant clairement ce qu'il s'est passé.

Et cette phrase, "  à travers nos histoires personnelles, je ne comprends pas que Michel Rocard se sente plus proche de Gérard Filoche que de Ségolène Royal sur la ligne politique du parti". (jrectifierai la phrase)

Tout est dit sur ce congrès. merci Vincent Peillon... Tu as résumé en une phrase 3 jours de non débat.... ils n'en voulaient pas.
Lire la suite

Hamon, Aubry, Royal...La motion Aubry va-t-elle éclatée ?

16 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Bon... normalement... si ce mot a encore une réalité dans ce congrès, nous avons trois candidats pour un fauteuil.

Hamon, Aubry, Royal.

Mais il semble que Fabius appelle à soutenir... tout ceci étant au conditionnel... la candidature d'Aubry venant d'être annoncée il y a peu.

Mais à travers tout ça, on sent tout de suite la fragilité d'une motion faite de bouts de chandelle...

Sinon... j'ai d'autres infos mais je dois les mettre sous embargo... mais pour moi ce n'est pas une surprise... juste la confirmation que certains se gargarisent un peu trop volontiers de mots comme rénovation, renouvellement... vous me direz les promesses ne valent que pour ceux qui les entendent.

Bon, il se dit qu'on va repporter la fin du congrès... je m'en fous, je me casse à 14h.... je suis pressé de revoir ma douce et mes bonhommes... bref rejoindre la vraie vie.

Tiens, je vais lire le discours de SR.
Lire la suite

C'est la faute à Royal

16 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Ils sont marrants... c'est de la faute à Royal... un texte a été proposé, personne n'en veut... dont acte.

Au fait, il est tout de même curieux que ceux qui reprochent à Royal cet échec  de la synthèse, soient dans l'incapacité de se mettre d'accord même sur son dos...

C'est de sa faute aussi si les Hamon, Aubry, Delanoê sont incapables de prondre un texte à trois et de proposer une candidature.

Ouais ça doit être ça... c'est à cause de Royal...  d'ailleurs, le réchauffement climatique c'est elle aussi et la faim dans le monde...

... sinon, il semble que le bourrage de salle ait commencé... le fantôme d'Hamon devrait parler ce matin.

Normalement, ça reprend à 9h30...
Lire la suite

Nuit improbable...

16 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

21h30 : nous quittons le parc des expositions de momies. Les derniers tuyaux percés donnent leur dernier jugement de Salomon épuisé. Une nouvelle transhumance commence, les ceux-qui-disent-les-oracles se dirigent tête basse vers la Mecque espérant une hypothétique commission des résolutions. Le gros des troupes s’éparpille, happé par les lumières. Les derniers journalistes harassés sans autre forme de pitance,  les derniers leftblogueurs ont faim, accompagné d’un journaliste de Die Zeit… nous sommes des bouseux, il aime Coltrane, je le savais déjà… la messe est dite, pour moi.

 

22h30 : se délasser en compagnie d’un SarkoFrance, prendre un verre, tenter d’évacuer les tensions encore palpables… un congrès n’échappe jamais à ces engueulades où chacun détient sa part de vérité… manger,  autre qu’un bout de pain mou.

 

0h30 : un texte à peine survolé pour un non déjà joué. Quelques voix s’élèvent… « on ne peut aller à l’encontre des statuts »… des dissonances en sibémol… suspension de séance… un texte, un vote, le moins qu’on puisse faire pour garder les formes… les égos attendront de ferrailler… jeudi, c’est encore loin…

 

1h30 : rencontre improbable… « t’es où ? » … « près de la Mairie »… on arrive… des larrouturiens. Derniers échanges… ça joue les prolongations pour nous, pour eux… on doit épuiser les statuts… E… A… D…C… et au final, peut être comme annoncé, un quatuor à 4 voix ou 3, pas moins… du décaphonique harmolodique… J’aime le free Jazz mais par des gens de talents… Ornette, Don… vous êtes où ?... silence, c’était ailleurs, dans un autre temps, dans une autre dimension, dans un espace non fini… ici, la fin est proche.

 

2h00 : c’est un congrès… impensable… incompréhensible pour le commun des mortels… pour nous aussi, « surhommes blasés ?» dans un congrès de dupes où se cristallise des haines entendues dans la salle contre celle qui a été leur candidate…  pathétique mise en scène d’une mise à mort qui a échoué.

 

2h30 : le parti est mort ?... l’illusion de vie reste une éternité.

 

… ils y sont encore probablement… je suis songeur. Demain, ça vote pour eux. Pour nous, c’est moins sûr.

 

Posté tôt… dormir dans l’attente du retour… la retour à la réalité… enfin dans quelques heures… il est temps.

 

C’est aussi ça un congrès, un saut spatiotemporel, sorte de trou noir de la raison.

 

PS : tiens… dans mes papiers, une carte du PS… 2006… Je compte… 2007,2008… trois cotisations, trois ans… faut qu’on cause Gilles.

 

Merde, je suis un « blogueur influent »… ne pas publier un truc sans queue, ni tête.

 

 

Lire la suite

Toutes choses étant égales par ailleurs...

15 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Dernier post de la soirée, sauf si d'aventure nous allons faire un tour du coté de la commission des résolutions.

En discutant avec un journaliste, celui-ci me faisait part de ses interrogations en me disant que cette commission des résolutions pouvait très bien aboutir... et résister le temps de l'annonce avec au final quatres candidats.

Autre hypothèse, dans le cas d'un accord Aubry, Delanoë, Hamon... le candidat sortant du chapeau de cette mixture pourrait être un quatrième larron...

Je sais, cher lecteur, tu as du mal à suivre... pour te rassurer, même sur place... c'est pareil en pire.

Autre petite info au passage... un journaliste me faisait cette remarque suivante sur les sifflets contre Royal... ils émanaient davantage des délégués que des bancs derrières... c'est son ressenti... moi je ressens la furieuse envie de rentrer chez moi.

Ce soir, nous allons avec les copains manger avec un journaliste allemand de Die Zeit.

PS : Monsieur Pargneaux ne m'a toujours pas annoncé que je ne pouvais pas me présenter...  quelle élégance mais il n'a probablement pas mon numéro de portable.

Nous sommes en circuit fermé, comment les citoyens, les sympathisants voyent les choses ?... pour moi, militant sincère (je l'espère), j'ai l'impression d'assister à un immense gachis avec néanmoins ce bémol... c'était largement prévisible et malheureusement attendu.
Lire la suite

Martine Aubry n'irait pas....

15 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Dernière nouvelles du front des luttes.

L'accord entre la motion D et C serait désormais conclu avec Benoit Hamon comme candidat. Commentaires de certains journalistes... elle y gagne quelque soit le résultat.... en apparaissant comme celle qui aura permis la victoire de Hamon ou si il perd comme celle qui prendra la tête de l'opposition.

Elle n'aime définitivement pas les combtas incertains...

Sinon la motion A veut bien s'allier sur le fond, vous pensez bien... mais seulement si c'est un des leurs qui est candidat.

Sinon, j'ai vu Ségo juste à coté... elle est marquée... ce congrès un supplice... au regard de ce ce qu'elle a enduré cet après midi, on peut le concevoir... Encore Bravo pour ces relents de haine Camarades.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>