Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Une démocratie irréprochable.

24 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

Certains militants et sympathisants se désolent ou s’offusquent de l’imbroglio tragi-comique dans lequel le Parti Socialiste est plongé.

 

A les écouter, nous devrions en rester là, vous avez raison et ainsi donner l’image d’un parti où la démocratie a le droit de souffrir de quelques entorses. Celle d’un parti qui se gargarisera de mots, pour au final avoir des pratiques pour le moins contradictoires.

 

Je crois aussi qu’il est nécessaire de rappeler que cette suspicion quant à la sincérité d’un scrutin n’est pas nouvelle avec toujours la même constante, elle tourne toujours à l’avantage de la majorité en place.

 

La différence avec aujourd’hui, c’est qu’il s’agit d’élire notre Premier Secrétaire au suffrage direct des militants et non plus des votes sur des motions, des courants et donc avec une incidence moindre en terme de visibilité.

 

Cependant, les pratiques pour le moins contestables perdurent. Et je suis au regret de dire à ces militants qui trouvent cela « normal » que la démocratie ne tolère pas de curseur… un scrutin est sincère ou ne l’est pas, qui plus est quand on se targue de vouloir dans son programme une démocratie exemplaire pour la France.

 

Je ne veux pas d'une République bananière, je ne veux pas d'un parti bananier.

 

A ce propos, je me permets de vous rappeler ce qu’il s’était passé lors du vote d’investiture pour les Présidentielles. Laurent Fabius faisait moins de 20%, afin de lui éviter l’humiliation et sa mort politique, nos dirigeants dans leur grande sagesse avaient corrigé le résultat… Par on ne sait quel miracle, la commission Théodule le crédita de ces fameux 20% (afin de prévenir toute plainte, je vous renvoie au Point qui avait fait une enquête sur les pratiques du PS).

 

Alors désolé mais une commission présidée par Daniel Vaillant... pourquoi pas par Bartolone tant qu'on y est... « Il existe une majorité, mais sur les idées", a affirmé Daniel Vaillant. "Martine Aubry peut disposer, si elle le décide, d'une majorité politique. Ce n'est pas le cas aujourd'hui de Ségolène Royal »... On sent tout de suite l'impartialité du gars... Tu peux aussi nous dire clairement que le vote des militants, t'en as rien à secouer.

 

 

 

Au final, comment en appeler à l’unité au rassemblement  quand il y a me moindre doute sur le déroulement du vote. J’ai toujours dénoncé ce phénomène et ce n’est certainement pas aujourd’hui que je vais cesser le faire… en interne.

 

Alors on pourra me dire, « oui mais Marc et l’UMP ? ». Si l’UMP en est encore au vote par acclamation, grand bien lui fasse, ce n’est pas ma conception ni celle du PS, du moins il me semblait.

 

Alors, Mardi, on ne passe pas à autre chose... sur le blog... si.

  

 

 

Lire la suite

AU PS... Ubu Premier Secrétaire...

23 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Ce matin, après une soirée tranquille chez ma belle-soeur et mon beau-frêre, je pointe mes mails... et surtout, je me rends sur le site de Rue 89. A 20h, je savais que l'écart n'était plus que de 18 voix pour Martine Aubry et là, je lis que Ségolène Royal serait devant de 18 voix...

 

Allez, on arrete c'est BON  !

 

Certains aimeraient bien que je tienne ce discours... raté...  je vais vous faire une confidence...  je crois qu'il nous faut en arrêter là... avec un constat, le PS est incapable d'organiser un vote dans des conditions normales, sans qu'on est un doute sur la sincérité des résultats.

Nous sommes à 50-50... prenons en acte. L'une et 'autre ne peuvent travailler ensemble, pas la peine de se

cacher derrière je ne sais quelle circonvolution. 

 

La solution, un duo à la tête avec d'un coté Peillon, de l'autre qui elle veut.

 

Leur mission, mettre en place une commission ad-hoc pour qu'enfin nous puissions nous doter d'un processus de vote au-dessus de tout soupçon et on revient dans 6 mois.

 

Au regard de l'image laissée par le PS... cette solution ne pourra que l'améliorer.

 

Que représente le PS aujourd'hui... honnêtement pas grand chose... 140.000 militants tout au plus.... Camarades dirigeants... vous avez un problème de légitimité, quelque soit la motion.

 

Nous étions globalement abstentsdepuis 18 mois... nous sommes collectivement ridicules depuis 15 jours...

2017 ? A titre personnel... je n'ai pas trop envie de faire une croix sur 2012 comme des millions de français.

 

Pas de polémique... si comme Marianne, j'ai tiqué quand Martine Aubry s'est présenté comme "le premier secrétaire"... un 'La PremièrE Secrétaire ne m'aurait pas choqué... révélateur d'une pensée archaîque... pour moi oui.

Lire la suite

Sincérité du scrutin... c'est simple.

22 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Il est relativement simple de faire la lumière sur la sincérité du scrutin, il suffit de publier pour chaque fédération, le vote des sections avec le nombre d'inscrits, de votants, les MA, les SR et les nuls.

 

C'est le minimum qu'on puisse avoir dans un parti démocratique non ?

 

J'ajoute que la même chose pour le vote du 1er Fédéral dans le nord, ça serait bien aussi....

Lire la suite

42 voix et une inversion de tendance...

22 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Donc Martine Aubry aurait gagné de 42 voix. Bien... bien.

 

Moi, j'avoue mon trouble, Je m'en explique.

 

Jusqu'à minuit, la tendance était nette, les résultats qui remontent des fédérations montrentque le report de Benoit Hamon vers Martine Aubry ne sont pas au niveau requis 2/3 -1/3, on est même loin du compte.

 

Et à partir de minuit et ce durant près  d'une heure, silence radio... après ce trou noir... la tendance s'est sérieusement inversé.

 

Petite cocasserie nordiste, on aurait des taux de participation de 95% dans certaines sections (d'après le mandataire de la motion E)... soit 30 points de plus que la moyenne départementale déjà supérieur de plus de 7 points par rapport au niveau national. Jusque là, nous étions dans la moyenne ce qui pour une grosse fédération est plutot  cohérent....  A cela, j'ajoute que le Nord ne s'est jamais particulièrement distingué en matière de civisme au niveau électoral.

 

Enfin,... ça arrange bien les bidons...

 

 

Lire la suite

Gros Bug... c'est Martine Aubry

22 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Bon... belle inversion de tendance... Martine Aubry....  gagnerait au finish... l'avantage c'est que je n'en attends rien en terme de rénovation.

Le Nord Pas de Calais n'est pas encore tombé, malgré les Bouches du Rhone, il n'y aura plus d'inversion de tendance.

Le Old parti a gagné... chouette revoir Fabius, Cambadélis, Bartolone... Lang aussi ?... C'est pas gagné 2012... et je vous renvois à mon post de ce matin sur la légitimité.

Lire la suite

Ségolène Royal 1ère Secrétaire du Parti Socialiste.

21 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Les résultats ne sont pas encore connus cependant une tendance se dessine, les reports  de Benoit Hamon vers Martine Aubry sont très disparates avec peu de pointes au dessus des 66% nécessaire pour que cette dernière comble son retard.

 

 

Un exemple, le Doubs où l'addition devait faire 60% or on est à 50,5 pour Martine Aubry. Dans d'autres secteurs, le report se fait encore moins bien. Le Nord par contre a entériné ce report.

Pour moi c'est 52,25%... mais Ségolène Royal sera notre Première Secrétaire avec Vincent Peillon comme Secrétaire Délégué. Pour moi, c'est une bonne nouvelle.

 

 

Ségolène Royal, vous avez désormais une lourde responsabilité, des milliers de militants vous ont donner leur, je vous ai donné la mienne, ne nous décevez pas dans cette promesse de rénovation. Nous serons là pour vous y aider, pour vous le rappeler.

Lire la suite

Constats d’un militant.

21 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

A moins que vous le découvriez, nous autres, socialistes, étions conviés une nouvelle fois aux urnes, avant le dix de der de soir.

Au-delà résultats et des réflexes partisans dont je ne peux moi-même m’exonérer, je crois qu’il est nécessaire d’essayer de prendre un peu de recul vis-à-vis du scrutin d’hier.

 

Premier constat sur la participation, la hausse de la participation est en très légère hausse par rapport au vote sur les motions. On compte 137500 bulletins, soit une participation de 59% au lieu de 56,6, léger mieux de 3 points. Au regard de l’enjeu supposé, on ne peut que rester dubitatif sur cette abstention record, plus de 40%.  Dans le meilleur des cas, la première secrétaire sera élue avec au mieux par 74 000 militants. En terme de légitimité, le moins qu’on puisse dire c’est que la 1ère des socialistes sera déjà dans une position assez fragile.

 

Deuxième constat qui découle du premier, une assise militante d’une extrême faiblesse. Hier soir, rivé au web, c’est cela qui m’a frappé, et de regarder les chiffres s’égrenaient… 160 votants à Aix, idem à Roubaix pour une ville de 100.000 habitants, 55 à Mons en Baroeul  (25.000 habitants). Quand on met en parallèle l’abstention forte et en progression constante depuis 30 ans (exception faite de la Présidentielle de 2007), il y a matière à s’interroger avec au fond, deux options : on laisse couler et on accepte une démocratie atrophiée plus ou moins confisquée par quelques uns ; on tente de s’atteler à redonner vie au débat, en essayant d’offrir des cadres capables de recueillir l’expression citoyenne qui reste vivace. Cela vaut pour les partis politiques comme pour les syndicats. Dans ce domaine, je dois avouer que le fatalisme historique commence à avoir le dos un peu trop large et je ne me contente plus du « ben ouais mais tu comprends en France… on ne peut pas faire autrement.

 

Troisième constat, l’absence de dynamique  interne. Martine Aubry et Ségolène Royal ont vu une dynamique qui les porte… c’est un peu comme le dahu… J’estime qu’il n’y en a pas. Tout d’abord je vous renvoie au premier point car, qui dit dynamique dit mobilisation, c’est le minimum syndical or la mobilisation reste modeste. Deuxième constat, si il y avait dynamique, elle aurait dû en premier lieu profiter à Martine Aubry qui a reçu dès lundi le soutien appuyé de Bertrand Delanoë et donc d’une grande partie des militants qui avaient voté motion A. En faisant un calcul arithmétique sommaire, on parvient à 51%, je ne lis que 34,5% avec comme symbole l’arrivée en tête de Ségolène Royal dans la section de Delanoë.

 

Quatrième constat, nul ne peut désormais prétendre être propriétaire de ses voix. Benoit Hamon a beau appeler massivement à barre la route à Royal, l’exemple de Delanoë impose d’être tempéré sur l’issue de ce scrutin et la victoire mathématique de Martine Aubry. Cela met aussi en lumière,la difficulté de cette dernière à rassembler même dans un Tout Sauf Ségolène. Pour ma part, je pense que Royal va l’emporter. Autour de 51/52% car comme dans toute élection, aucun report ne se fait à 100% et que dans la situation actuelle du PS,  c’est encore plus vrai. Elle doit bénéficier d’un 1/3 de l’électorat de la motion C et je ne vois pas pourquoi ses militants seraient plus disciplinés que ceux de Delanoë. C’est peut être le seul point positif de ce congrès, une moins grande prégnance de l’appareil et des notables sur les militants.

 

Au final, un PS affaibli, démobilisé, fragmenté. Le résultat de la Première Secrétaire sera connu ce soir, pourtant et dès le congrès, les signes envoyés au Français sont inquiétants. Car nul doute, qu’au manque de légitimité de cette dernière, on peut dire que les luttes intestines reprendront bien assez tôt si il y a trêve d’ailleurs.

 

Voilà, mon sentiment après ce 1er tour. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le Parti Socialiste n’a toujours pas commencé à emprunter les chemins de la guérison… a-t-il d’ailleurs vraiment conscience de son état… pour une majorité de nos dirigeants j’en doute.

 

Je vous laisse méditer sur la dernière déclaration de Jospin : « Lionel Jospin a dit : "dans le socialisme, les néo, ceux qui étaient contre les vieux et pour le neuf, n'ont pas toujours laissé de bons souvenirs". On ne sait si M. Jospin pensait à Marcel Déat, homme politique français de l'entre-deux guerres, socialiste puis néo-socialiste, et ensuite collaborateur de l'occupant nazi. Source AFP »… Rien que l’ambiiguïté du propos me laisse songeur.

Sinon pour moi c'est Ségolène Royal avec armes et bagages si vous m'autorisez l'expression. C'est normal, je dois être de droite désormais et le montre tous les jours depuis l'arrivée de Sarkozy au pouvoir.

 

 

PS : dans le Nord, le score des nuls risque d’être assez élevé pour notre 1er fédéral… dans certains sections, il peine ou même et est dépassé par le vote nul… sans commentaire… Belle légitimité… sinon, il fait 100%.

PS2 : c’est plein de fautes… j’étais très très pressé.

 

Lire la suite

Ma tronche dans 20minutes...

20 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

Tenez, si ça vous intéresse, je suis dans les pages régions de 20minutes ce matin (page 3).

Sinon la Voix du Nord parle aussi de moi sur
son site et sur le blog du journaliste Yves Smague.

 

Pour ceux qui pensent que ma candidature était farfelue, vous pouvez vous faire une idée en lisant ma profession de foi qui aurait dû être envoyée aux militants est disponible ici.

 

Bon ce matin, réunion syndicale, on prépare le Comité Technique Paritaire de ma « boutique » où je siègerai pour la première fois la semaine prochaine… Je crois que c’est aussi ça être militant.

Lire la suite

Programme Royal

19 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Je fais très rarement du copié collé, là ça s'impose.

Donc voilà, Royal ne proposant jamais rien... parait-il... vous serez heureux de lire ses propositions. J'avoue par rapport à l'attelage revival Aubry, Bartolone, Fabius, Cambadélis... et Jack Lang non... j'aime beaucoup  et si elle est élue (ce dont je doute... hélas), soyez certain que je resterais vigilant. Je n'ai jamais été "ségolâtre" et ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer.

A la veille du vote pour désigner le Premier secrétaire du PS, Ségolène Royal présente son programme. Sont prévus notamment un plan anti-crise économique, une "convention de la rénovation" du parti et une "convention nationale" sur la stratégie d'alliances du PS.


S
égolène Royal a annoncé mercredi 19 novembre son intention d'élaborer un "plan d'urgence économique et social" face à la crise mondiale si elle est élue au poste de premier secrétaire du PS, dans "un contrat de gouvernance avec les militants socialistes" publié à la veille du vote.
"A partir d'un état des lieux conduit dans toutes les fédérations, nous élaborerons un plan d'urgence économique et social, porté, au Parlement et auprès des Français, par une grande campagne nationale", écrit la candidate, qui détaille son programme de travail en cas de victoire jeudi ou vendredi prochain.

"Coalition arc-en-ciel"

Ségolène Royal annonce par ailleurs l'organisation d'une "convention de la rénovation" du parti, où "seront remis à plat les modes de fonctionnement du PS, son adaptation à la société de l'information, les nouveaux modes de militantisme, ainsi que la question des primaires ouvertes pour la désignation du candidat de la gauche à l'élection présidentielle".
La candidate promet aussi une "convention nationale" sur la question ultrasensible de la stratégie d'alliances du PS. Cette convention nationale portera sur la constitution d'une "coalition arc-en-ciel", dont les contours ne sont pas précisés dans le texte, et "servira d'acte fondateur à l'élaboration d'un programme de gouvernement avec toutes les forces de gauche". Ségolène Royal rappelle sa volonté de rassembler la gauche autour d'un "contrat de gouvernement", puis de tendre la main "à tous les démocrates" pour "battre la droite".

"Appel à tous les talents issus de toutes les motions"

Ségolène Royal reprend sa proposition d'un "forum global européen" réunissant les PS européens, les syndicats et les ONG des 27 Etats-membres pour élaborer une stratégie commune face à la crise et préparer les élections européennes de juin 2009.
Elle entend lancer une "vaste campagne d'adhésions" et propose "une cotisation modique qui n'exclue personne", sans reprendre son idée de carte à 20 euros.
La candidate propose en outre des "assises de l'innovation territoriale" pour préparer les régionales et les cantonales de 2010 et 2011 et une "université populaire de la connaissance" afin que le PS "retrouve sa fonction offensive dans la bataille idéologique".
Ségolène Royal promet enfin que la nouvelle direction du PS "fera appel à tous les talents issus de toutes les motions". Les membres de la nouvelle équipe "prendront l'engagement de se consacrer pleinement à leur tâche", et de respecter les décisions collectives. (AP)
Lire la suite

Le Gouvernement Socialiste par Martine Aubry

19 Novembre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Hummmm..... D'après le Canard Enchainé, ça donne ceci :

- Bartolone n° 2 du parti
- Cambadélis chargé des relations extérieures
- François Lamy conseiller spécial
- Fabius à la présidence du groupe socialiste à l'assemblée.
 
Ca sent bon la bonne grosse rénovation... Certains vont s'offusquer, petit rappel... il faut remercier ceux qui auront aidé à la prise de l'appareil.
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>