Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Papier froissé.

17 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 



Pas de politique ce matin, la cause, une nuit particulièrement éprouvante ave un premier réveil à 1h30 et un petit Ivan à 39h de fièvre… ce matin, tout va bien. Le second, Colin, à 4h45… Sans oublier Brigitte (l’une des marraines de Colin) qui nous a fait le plaisir de passer à l’improviste… c’est gentil de faire un saut de Nantes comme ça.

 

Ce matin je suis donc carrément en vrac façon papier froissé, et je préfère garder un peu d’énergie pour de nouvelles propositions relatives à ma campagne. A ce propos, la presse régionale est plutôt intéressée par la chose, normalement j’ai un premier rendez vous la semaine prochaine.

 

C’est dommage car avec les propositions de Ségolène Royal pour amorcer le début d’un réel changement de société, il y a dire, même si je sais qu’il nous faudra    compter  sur les habituels poncifs du type c’est une gourde qu’elle se taise. Pourtant ses  6 propositions claires, cohérentes, raisonnablement atteignables et une assez baroque avec son ministère franco-allemand de l’économie sont à mon sens une belle entrée en matière et sortent de certains discours convenus mais où on attend encore l’esquisse d’une proposition…

 

Ah oui, certains socialistes se veulent les découvreurs de la crise que nous traversons… j’avoue être assez stupéfait devant tant de certitude et d’aplomb pour ne pas dire de mauvaise foi… Aussi en recherchant dans mon ami Google, je n’ai hélas pas trouvé grand-chose pour étayer cette thèse… Au PS un des seuls qui ait depuis longtemps pris conscience de la situation dans laquelle nous nous trouvons, c’est Pierre Larrouturou ( à lire son dernier article "comprendre la crise" comme toujours clair, percutant)… il en a fait un livre édité en octobre 2007 et je ne pense pas qu’il ait écrit en quelques jours… D’autant que lui ne se situait pas dans l’incantation (enfin ces cabris étaient somme toute très discrets…) mais dans l’aridité des chiffres.

 

Donc, c’est bien gentil de sauter dans tous les sens comme le font ses «  visionnaires de la dernière heure »  en criant « c’est moi ! C’est moi ! ». La réalité risque d’être un peu écornée voire franchement différente et peut être franchement désagréable. Donc au lieu de revendiquer une quelconque paternité, ils feraient mieux de muscler leur proposition. Il faut d’ailleurs que je lise plus en détail celles de Benoit Hamon.

 

Sinon, plus sérieusement, après plusieurs années où j’étais doté de nouveaux gants pour mon anniversaire, Marianne m’a fait une carte chez un disquaire connu. Bon, il est vrai pour parer à cette eventualité, j’avais fait l’acquisition du CD de la percussionniste  Marilyn Mazur accompagné de Jan Garbarek (ECM… très bel album) et du dernier Joseph Arthur. Donc avec ce cadeau de ma tendre, je vais enfin acheter le Africa Brass (complete sessions) de John Coltrane… je l’avoue honteusement dans la cinquantaine de CDs de lui que je possède, je ne l’avais pas encore…  Et j’hésite entre le troisième cd du triptyque Romano/Sclavis/Texier ou le dernier John Surman… bien qu’étant anglais c’est un musicien que j’adore.

 

J’espère que ce week-end, on pourra enfin faire une nuit normale… sinon tout va bien, c’est la patate !

 

Ah ben merde, j’ai malgré tout causé politique. 

Lire la suite

Pour une marseillaise de plus...

16 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

Ne tournons pas autour du pot, j’avoue que les sifflets de la marseillaise m’en ont touché une sans faire bouger l’autre. C’est vraiment le type de polémique qui me fait vraiment marrer…

 

Oui dans un stade, il y a des supporters qui supportent ou qui conspuent… je sais ça peut paraître dingue mais ça fait quelques années que ça se passe comme ça…là, il parait que c’est plus grave car c’est notre hymne national qui a été sifflé… bon il parait que c’est, admettons et après… que dire de la proposition du gouvernement d’arrêter les matchs en cas de sifflets…

 

La crétinerie de la mesure est du même tonneau que ces fameux sifflets ou des cris de singe qui émaille certains matchs de foot. A se demander si une rencontre pourra désormais arriver à son terme…. Ton équipe perd, tu entonnes un chant dégradant pour l’adversaire… match arrêté…

 

J’attends le décret d’application avec délectation, y aura-t-il un niveau de décibels à partir duquel on stoppe la compétition ? Et pourquoi ce seuil et pas un autre… Quel sera son champ d’application… le ridicule ne tue pas et c’est heureux pour certains et certaines.

 

Comme il se doit la communauté des blogueurs de droite crie « au scandale », certains nous ressortent des tests à la con sur la maîtrise de la langue… et cette subtile distinction du français de souche et les autres… très bien mais alors on risque d’avoir des surprises si on fait passer ce test à ces « souchiers »… Juste une petite chose, que vous oubliez au passage, il y a de fortes probabilités que les siffleurs soient des gamins de souche… des 3eme ou 4eme génération…

 

Sinon d’autres encore plus repliés dans le petite beaufitude cocardière, nous ressortent le coup de la nationalité au mérite… vaste débat c’est quoi le mérite ??

 

On a de chouettes exemples de banquiers et de traders  méritants en ce moment… Méritent-ils encore la nationalité française ? Et nos exilés fiscaux sont-ils encore réellement dignes de se revendiquer français ?

 

Heureusement, le PS a été prompt à réagir sur ce sujet… vous ne pouvez pas à quel point cela m’a rassuré sur l’état de mon parti… Pour un peu il aurait pu prendre position sur d’autres sujets moins importants.

 

PS : sinon c’est la journée mondiale de l’alimentation et donc de la faim dans le monde… Fort opportunément, il y a un repas de haute gastronomie à l’assemblée nationale pour faire en sorte que la cuisine française soit élevée au rang de patrimoine de l’Unesco… sous vos applaudissements médusés…

Lire la suite

Le PS en lévitation.

15 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

Une fois encore, le PS a réussi le tour de force de prendre une position illisible pour le commun des mortels sur le plan proposé par Sarkozy.

 

Il s’est abstenu, bon cela aurait pu être pire, avec un NPPV (ne participe pas au vote) et une fois n’est pas coutume je ne suis pas loin de penser comme Jean-François Copé qui a déclaré  que "L'abstention, c'est pour moi la négation de l'engagement politique".

 

Dans le même temps, ce non-vote n’est pas une surprise en soi, il ne fait que mettre en exergue l’état de délabrement politique et idéologique du PS. Certes, depuis septembre, nos leaders en place et ceux en devenir font feu de tout bois pour tenter d’apparaître dans les médias comme si se préparer quelque chose d’important. Cependant, à l’écoute de déclarations variant au grès du vent c’est que la rénovation idéologique n’est pas pour demain (je préfère ne pas mettre d’exemple pour ne froisser personne).

 

Depuis maintenant, plusieurs années, il nous est impossible de parler d’une seule voix et d’émettre la moindre contre-proposition à la fois crédible et cohérente. Le projet socialiste de 2006 était un simple empilement de bric et broc afin de ne froisser aucune personnalité. Encore récemment avec le vote de la réforme constitutionnelle, nos dirigeants n’étaient pas en mesure d’opposer une contre-réforme suffisamment étayée.

 

Pour revenir sur cette crise, il y a bien eu un document commun au Parti Socialiste Européen après une réunion qui s’est tenue la semaine dernière mais il est introuvable sur le site du PS. A ce propos, je passe sur le fait que la crise financière apparaisse après le congrès avec une Une un tonitruant « L'Europe s'est réveillée : il était temps ! »  qui pourrait laisser supposer que nos députés ont voté pour le plan gouvernemental.

 

Tout se passe comme si le PS avait abandonné toute ambition nationale, préférant le confort moelleux d’une opposition constituée de baronnies locales. Le nombre de contributions emmenées par des fédérations ou par des élus locaux n’est à mon sens pas le fruit du hasard.

 

En attendant le congrès, le PS lévite et navigue à vue, modérément optimiste, au lendemain des législatives j’ai un bref instant pensé qu’un congrès aurait pu être le temps d’une réelle rénovation. Au final, il n’en sera rien, chacun, je parle des dirigeants, se marque à la culotte pour la qualification présidentielle et c’est tout.

 

Je ne crois pas que les militants soient dupes de ce théâtre d’ombre et je m’interroge sur leur participation à ce congrès. Est-ce que l’abstention lors du vote de notre nouvelle déclaration de principes permet d’anticiper sur le mois de novembre, nul ne peut le dire.

 

Une chose est cependant déjà palpable, les divers déplacements dans les fédérations ne semblent pas déplacer les foules. Le Parti Socialiste est-il entrain de mourir ? il est encore trop tôt pour le dire cependant les signes de convalescence sont encore très faibles, à n’en pas douter au delà de Reims, les mois à venir seront cruciaux.

 

PS : ma candidature pour le poste de premier fédéral du Nord avance, mon blog s’étoffe et je tente d’entrer dans la phase 2 avec en ligne de mire, la presse. Pour rappel le sens de cette démarche n’est pas d’être élu mais d’amener au débat.

 

Lire la suite

Standing ovation à 360 milliards d’euros…

14 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye


 

Excusez du peu, c’est la somme qui consacre Nicolas Sarokzy, héros d’un jour… Avec ça, nous sommes instamment priés d’applaudir le brio de notre homme providentiel. Et encore, si on fait bonne mesure c’est 1.700 milliards qui sont proposés pour venir aux banquiers irresponsables.

 

Juste pour dire, le coût des 35h c’est moins de 8 milliards (source alternatives économiques)  … si on fait un calcul à la journée… non ll ne vaut mieux pas… tiens sur 5 ans, le fameux déficit de la sécurité sociale est de 45 milliards sachant que l’Etat a une dette de près de 5 milliards sans compter le maquis des exonérations plus ou moins utiles.

 

Alors on me dira oui mais il y a des garde-fous, c’est certain que les marchés boursiers l’ont bien compris comme ça car sinon comme imaginer les envolées d’hier. Ce matin, nos journaux, éditorialistes n’auront certainement pas assez de maux pour vanter notre nouveau champion, sa capacité à passer le gros temps comme je l’ai entendu ce matin… désolé mais si cette maestria se résume à un chèque no-limit, ma crédulité atteint vite ses limites pour notre nouveau saint homme…

 

Chose étonnante aussi, comme par magie, les mêmes qui venaient te dire que l’Etat était en quasi faillite du fait de l’endettement public, nous expliquent doctement que la faillite d’un Etat ne peut exister… je respire mieux.

 

Maintenant, si je veux bien admettre qu’il était nécessaire d’injecter ces sommes faramineuses, il se passe quoi ? Comme le dit l’économiste Paul Jorion, aujourd’hui, c’est la survie de l’espèce qui l’exige.

 

Alors, je sens bien qu’on va nous amuser gentiment avec les parachutes dorés, cette merveilleuse réforme des normes comptables cependant est ce qu’un dirigeant aura l’honnêteté de dire que le système vit depuis 30 ans sur une escroquerie intellectuelle de base : à savoir que cette foutue croissance n’existe que par le seul endettement et que de surcroît il a été demandé des sacrifices aux salariés inversement proportionnels aux bénéfices exclusifs d’une petite caste déjà gâtée par la vie et surtout par les gouvernements (faut pas les facher...).

 

Et pour tout dire, je ne fais aucune confiance à Sarkozy et sa clique pour se faire. L’empressement à généraliser le travail le dimanche en est une parfaite illustration avec un mensonge par omission pour tromper les crédules : croyez vous un instant qu’une fois le travail dominical sera devenu « une habitude », le doublement du salaire perdurera ?

 

L'être humain ne reste qu’une variable d’ajustement dans leur monde... un malheureux grain de sable.

 

Autre exemple révélateur sur cette prétendue prise de conscience, la réalité du grenelle de l’environnement. Je me souviens encore de ces belles déclarations sur l’urgence écologique, un an plus tard quelles mesures ? Rien ou presque et pire, la France se fait le représentant du lobbying automobile à Bruxelles.  

Ces exemples se multiplient à l’infini avec ce gouvernement, on peut dire que se dessine déjà la réalité sarkozienne de demain… rien n’a changé.

 

N’oublions pas que c’est le même Sarkozy qui avait amusé la galerie avec sa politique civilisationnelle. Celle-ci s’apparente toujours un peu plus avec un esclavage new age et un consumérisme toujours plus revendiqué… et pour le coup il coûte 360 milliards d’euros.

 

 

Lire la suite

Paul Krugman… Prix Nobel d’Economie…

13 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

De quoi qu’il nous cause le Vasseur ?

 

J’avais envie de vous en parler pour deux raisons :

 

-         C’est un éditorialiste régulier de New York Times et surtout il est assez vif dans les critiques de l’administration Bush et par conséquent, il est assez éloigné de la bien pensance néolibérale.

-         Deuxième raison, je le lis régulièrement grâce au site d’information Contre-Info (merci aux traducteurs…). Ce qui m’a permis de découvrir des économistes dont on ne parle pas comme Paul Jorion et qui pourtant sont d’un autre niveau que l’âne Jean Marc Sylvestre et consorts. Ceux-là n’ont pas découvert la crise un lundi matin… non ça fait quelques années qu’ils expliquent à coups de chiffres (inutiles…) que le système marche sur la tête si il y en avait encore une…soit dit en passant.

 

 Donc, je ne peux que vous inciter à mettre le site Contre-Info dans vos favoris qui ne traite pas que d’économie… ça change de nos « grands journaux »…

 

Tiens sinon pourquoi un plan pour sauver nos banques en empruntant sur le marché… en subprimes ? nan je déconne… je ne comprends pas bien là… elles ne seraient pas si saines au bout du bout… Ben mince alors.

 

Si ce plan se confirme… c’est du bonheur pour nos amis banquiers… une chance au tirage et jackpot au grattage… d’accord c’est un peu ubuesque… donc grosso modo…les banquiers ont méchamment merdouillé en jouant et en perdant gros…

Nous, braves contribuables, allons les renflouer avec de l’argent qu’on n'a pas… donc on emprunte ou on augmente les impôts (ouais les 360 milliards ça ne se trouvent pas sous le sabot d’un âne tout libéral qu’il soit)… si on emprunte c’est sur le marché donc aux banques (ben ouais c’est leur métier)… on va payer des intérêts (ils sont rarement altruistes avec leurs sous)… peut être même les rembourser pour être certain que nos banques repartent du bon pied…

 

Juste une chose faut livrer la crémière aussi ?

Lire la suite

Madame Jospin Agacinski, même mépris à votre endroit.

13 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Trouvé chez Lozère Socialitse, ce bout d'émission qui montre toute la morgue suffisante de Madame Syliane Agacinski... c'est vraiment stupéfiant de haine récuite... Sinon madame, sachez seulement que des gens souffrent en silence et n'ont que peu de moment de rire d'avoir Nicolas Sarkozy comme président de la République... un peu de pudeur.
 

Lire la suite

Travail dominical… c’est réparti...

12 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

Alors que fleurissent les interrogations sur l’inanité d’un système qui s’effrite de toutes parts, on aurait pu légitimement penser que chacun avait pris conscience qu’il fallait remettre l’homme au cœur de la société…

 

Et bien non raté, comme réponse de fond, notre gouvernement de charlots a trouvé une réponse pour le moins original, il est impératif de travailler le dimanche. Ben oui, ça va forcément relancer la croissance ma bonne dame.

 

Soyons clair, Luc Chatel n’en a rien à secouer de travailler le dimanche, il n’est et ne sera jamais concerné par une telle mesure, c’est même c’est le cadet de ses soucis. Aggraver encore davantage la précarité… franchement qu’est ce qu’on en a foutre, ben oui les premiers concernés seront le troupeau de mal payés rimant souvent avec horaires déstructurés… Bien sûr, on va tenter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, en nous parlant la main sur le cœur que tout cela se fera sur la base du volontariat… « C’est ça ou la porte, vous êtes volontaire ».

 

Enfin une fois encore, on a l’illustration parfaite du décalage entre les discours de Sarkozy et la réalité des actes. Faut aller plus loin même, ouvert 24h sur 24h.

 

Je termine ma mauvaise humeur… je n’ose même pas mettre en lumière cette autre contradiction, outre que pour consommer il faut du pouvoir d’achat (on en est où au fait ?), ça présage assez mal de cette prise de conscience écologique. Benoîtement, je pensais que la remise en cause du système passée aussi par une mise veilleuse du consommateur et de la sacro sainte consommation qui meurtrie chaque jour un peu plus la planète.

 

Pour information, nous avons épuisé les ressources naturelles de celle-ci le 25 septembre, sans même parler du coût en matière de rejets carbone et autres pollutions.

 

On vit vraiment une époque formidable et tant de responsables irresponsables, ça laisse songeur. Doit on aussi applaudir et crier encore ?

PS : sinon ils ont bien compris (nos responsables)... Gueuleton d'enfer pour Fortis : 150.000€ pour 50 convives à Monaco... et ils vous emmerdent tas de cons car Laurence Parisot veille à la moralisation du capitalisme, si on vous le dit.

Lire la suite

Martine Aubry et ses grands écarts…

11 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

Je ne sais plus quoi penser de la motion Aubry/Fabius/DSK… un coup à l’extrême gauche, un coup à droite, un coup nulle part…

 

Déjà, je me pose encore la question du refus catégorique d’alliance avec le MoDem quand dans les faits, elle et quelques uns de ses signataires ont passé des accords… ah ouais mais locaux…. Certains comme le maire de Roubaix au premier tour des municipales...

 

Mais ces derniers jours, c’est pire… avec Abadinte qui se réjouit d’une convergence de Martine Aubry avec Besancenot sur l’histoire des tasers..

 

Enfin dernier épisode en date, une dépêche AFP en date du 8 octobre où on apprend que pour Martine Aubry «  PS doit accompagner le chef de l'Etat dans son action, mais demande plus de contreparties de la part des banques » ou encore que «lorsqu'il y a crise comme c'est le cas aujourd'hui, le président de la République agit. Il agit dans l'urgence. Le PS, en tant que «parti républicain responsable», doit alors l'accompagner dans cette action».

 

Donc, si je comprends bien on doit aider le pompier pyromane à éteindre l’incendie… Désolé mais pour moi le PS doit proposer une alternative crédible et forte par rapport à un système qui nous conduit dans le mur et en aucun servir de caution à un gouvernement de classes.

 

Chose curieuse, cela tombe au moment du rumeur qui évoquait le nom de DSK à Matignon… « STRAUSS-KAHN, qui allait devenir le pivot d'un gouvernement d'union nationale, celle-ci elle est née après la rencontre entre DSK et SARKOZY samedi dernier, avant le sommet européen de l'Élysée. » bon ça vient de notre ineffable sarkoziziste de gauche Claude ASKOLOVITCH mais tout de même cela me chagrine surtout quand je lis les déclarations du président du FMI pour le moins très flatteuses à l’égard de l’Elyséen…

 

Sinon un congrès se gagne toujours à gauche ça n’empêche pas de godiller avec les principes. Enfin, très à gauche en section et plus conciliant à Paris... ce n'est pas une nouveauté.

PS : mes premières propositions de candidat au poste de premier fédéral du nord sont en ligne.

Lire la suite

Solidarité avec FanSolo !!! appel à don ! appel à association !

10 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique


je vous avez raconté l'histoire de ce blogueur il y a peu... poursuivi, il a été condamné...

Au delà de son cas, c'est à mon sens un signal en diretion de la blogosphère non pas de la droite en particulier mais de la classe politique en général...

Aussi, je me pose la question si il n'est pas temps de se constituer en association 1901 pour parer à ce genre de délires et ces dénis de citoyenneté.

L'objet serait d'une part de faire savoir que les citoyens blogueurs n'ont pas l'intention de se laisser faire, d'aider financièrement le cas échéant ou d'aider à rassembler les sommes nécessaires et dans la mesure du possible de mettre en lien pour une assistance juridique.

C'est un appel, une idée que je lance à l'ensemble de la blogosphère.

Sinon pour FanSolo (je fais parvenir mon chèque dès demain) :

Fansolo, le "blogueur lamentable", a été condamné "au civil" pour son blog "Les amis de Serge Grouard", à verser 1 euro à Serge Grouard, et 1 euro au maire d'Orléans.

Mais c'est en fait plus de 11400 euros qu'il doit payer à divers titres, dont voici le détail :

- 3911,38 euros au titre des frais qu'a engagés Serge Grouard

- 3500 euros au titre de l'article 700 du code de Procédure civile

- 4000 euros (maximum) pour la publication du jugement dans deux journaux

Plus de 300 personnes ont dit leur soutien à Fansolo en signant la pétition. Je demande maintenant à tous ceux qui en ont la possibilité de montrer leur soutien en versant ce qu'ils peuvent pour aider au paiement de ces 11400 euros.

Vous pouvez adresser votre chèque à l'association qui héberge un compte ouvert spécialement pour l'occasion :

La Lettre d'Arthur - Solidarité
6 boulevard de Québec
45000 ORLEANS

Le chèque est à faire à l'ordre de "La Lettre d'Arthur - Solidarité".

Pour des raisons évidentes de transparence, trois personnes différentes sont chargées de la surveillance et de la gestion des dons : la nouvelle blogueuse Polyborus Plancus, le célèbre blogueur Miguel de Côté Boulevard, et moi-même, comme membre du bureau de l'association "La Lettre d'Arthur".

Un point sera publié régulièrement, et chaque donateur recevra un bilan complet de l'opération.

Dans les jours qui viennent, des outils "web" vous permettront de relayer cet appel à la solidarité... mais n'attendez pas pour envoyer votre chèque !

Lire la suite

Crise économique : pas de dommages collatéraux… ben non.

10 Octobre 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

A l’heure ou je commence ce billet, les bourses européennes font un nouveau grand plongeon… je repense ironiquement au titre de la Tribune d’hier « la bourse de Paris repart de l’avant »… avant le grand saut.

 

Plus sérieusement, et bien que n’étant pas économiste, même si on ne se demande à quoi peuvent-ils servir pour la grande majorité d’entre-deux si ce n’est prévoir le temps qu’il a fait hier, je m’interroge sur de plus en plus sur l’impact de cette implosion économique qui déborde largement des seules place boursières.

 

Il n’est jamais inutile de rappeler que nos divins prévisionnistes, à l’origine de crise, avaient tous ou presque ânonnés en cœur « c’est propre aux Etats-Unis et seulement sur quelques produits dérivés »… Ensuite, on nous a servi le couplet du « bon ça touche un peu plus que cela mais rassurez vous ça restera outre atlantique »… il y a encore quelques jours, face aux faillites européennes et à la dérive d’un Etat en quasi faillite (l’Islande). Et cette nuit, on apprend que désormais le Japon est impacté… Comme d’habitude, y a pas de risque, cela ne concerne qu’un acteur mineur… bref on le voit, le risque de contagion à l’ensemble de la planète financière est bien réel voire bien entamé.

 

Autre vérité de l’époque, et même encore aujourd’hui, pour les mêmes… il nous faut distinguer le bon du mauvais capitalisme. Bien, bien… mais il s’avère que cette « spéculation » certes financière a un impact sur ce bon capitalisme et donc sur l’économie réelle. Cette spéculation in fine avait comme but initial d’alimenter ce fameux moteur de la croissance à travers le crédit facile mais le crédit à n’importe quel prix… pour financer des biens de toutes natures… aussi ce subtil distinguo entre capitalisme financier (le mauvais pour celui qui ne suit pas) et capitalisme économique ne tient donc pas la route… on est bien dans de l’économie tout ce qu’il y a de plus réelle.

 

L’immobilier, le bâtiment sont les premières victimes de ces jeux complexes (le mot étant employé volontairement). Nous ne sommes probablement qu’aux prémices d’un véritable choc qui laissera sur le carreau certes des traders (merci à toi Vian « j’irai cracher sur vos tombes ») mais surtout touchera de plein fouet des milliers de salariés, des milliers de travailleurs pour qui la couverture sociale se réduit comme peau de chagrin ici et surtout ailleurs. Je pense aussi aux retraités à qui on a vanté depuis tant d’années la retraite par capitalisation, et vous renvoie à l’article de l’ami peuples, où aux Etats-Unis ces fonds si merveilleux ont perdu pas moins de 1.470 milliards d’euros et on peut légitimement penser que cette reconstitution prendra plus de temps que celui nécessaire à son effondrement.

 

Bâtiment, retraités, immobilier et pas seulement… En France, nous entrons seulement dans le gros de la turbulence que déjà les PME sont déjà à la peine. Certes, il y a bien un problème de relations entre elles et les établissements bancaires (le plan d’aide du gouvernement n’est pour une fois pas une absurdité) mais les causes ont l’air plus profondes, avec des carnets de commandes qui sont loin d’afficher une réelle vigueur et en toute logique les prochains mois devraient amplifier cette réalité de l’économie vraie.

 

Le mal est profond et moins qu’on puisse dire c’est que pour l’heure nos immenses dirigeants se contentent du service minimum… des déclarations qui contredisent ce qu’ils avaient dit quelques mois plutôt, des appels grandiloquents à une prise de conscience et … et c’est tout. Aucune esquisse de propositions et surtout aucun mea-culpa sur un système qui a définitivement sorti l’humain de son fonctionnement.

 

Au fond on risque fort d’assister au même spectacle que celui joué sur l’urgence environnementale… des trémolos et on continue comme avant en reportant le protocole de Kyoto à une date ultérieure… « On »  a cédé à tous les lobbyistes industriels désireux de préserver leurs bénéfices et leurs dividendes ; là l’ultime différence se situera sur des lobbyistes financiers… la belle affaire.

 

Au final, je doute que tout cela débouche sur autre chose qu’une mécanique capitaliste dont la finalité restera l’accumulation de richesses au détriment du plus grand nombre… surtout si le Medef est le seul à la tête de sa moralisation.


"Le crédit, loin de contribuer à abolir ou même à atténuer les crises, en est au contraire un agent puissant." (Rosa Luxemburg). Merci au lecteur qui m'a laissé cette citation.

Sinon… le PS doit-il reporter son congrès ? Honnêtement, je me demande si les militants s’intéressent encore au non évènement qui se profile… on prendra les mêmes et on recommencera. Au moins ça nous épargnera de mettre les mains dans le cambouis.


Edit : on m'a fait parvenir un lien vers un document d'une grande qualité pédagogique pour tout comprendre des subrptimes, de cette fameuse titrisation... je voue le recommande !!! Un grand merci.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 > >>