Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Revue de web du 5 avril 2008

5 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Au gré des Liens

 

 

 

Stop !!! Vous arrêtez tout et vous aller lire l’excellentissime article de Dorham sur ce qu’est fondamentalement le sarkozisme… rien à rajouter… ah si c’est dommage, il se laisse parfois influencer… … enfin…


A lire également le plan de rigueur pour les pauvres pondu par le cerveau brouillé de Nicolas Sarkozy… la liste se trouve chez SarkoFrance… qu’on se rassure social, éducation ne sont pas épargnés… 7 milliards d’économie… tiens ça fait la moitié de la somme de la fameuse TEPA pour les riches… ben ça alors, quelle surprise…


Dans le domaine de notre politique étrangère atlantiste, je vous signale un article…
celui de Malakine même si son coté pro-russe m’exaspère… au passage je me réjouis de son retour (malgré une mesure de rétorsion à mon égard… ).


J’ai trouvé également très intéressant le papier d’Edgard sur les
inégalités galopantes en France… ah tous ces salauds de pauvres privilégiés c’est une honte !!! Et après ils osent encore se plaindre quand ils sont licenciés ou quand ont leur propose un reclassement au Brésil… aucune gratitude… dans cette logique… un petit tour à Prague s’impose.


Et afin de vous préparer à la polémique que je vais enclencher avec mon politologue d’ami Rémi Lefebvre… ben oui il est prof de fac lui, pas bloggeur compulsif… je vous propose ses deux articles : celui sur
Montebourg (très bien), et celui sur la crise profonde du PS malgré les résultats aux dernières élections locales (25% qui m’ont fait bondir pour le reste… ça rejoint ce que je pense et écris sur le PS… ça me rassure).
 

Ah ben… je suis tombé sur un site rigolo… j’adore son approche : Le Comité Henri Dunant aide et vient au secours de celles et ceux qui ont adhéré, ou désirent le faire, au parti socialiste. Soutien psychologique, conseil, aide et prestations matérielles, le Comité intervient dans tous les aspects de la vie du parti de la rue Solférino.

Voilà.. Voilà.. bien bossé non ?
 

Lire la suite

Dix questions par Ségolène Royal.

4 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS



Ségolène Royal, fidèle à sa démarche de démocratie participative, pose 10 questions aux militants et sympathisants du parti...

Camarade à ton clavier !!

1. Il faut sortir du fossé entre un discours pseudo révolutionnaire dans l'opposition et un conformisme économique au pouvoir : de quelle façon ?

 

2. Le socialisme ne peut pas se contenter d'aménager le capitalisme financier à la marge : comment produire et répartir autrement la richesse ?

 

3. Que reprendre des modèles progressistes des autres pays et que rejeter ?

 

4. Il faut pousser l'agilité des entreprises, le goût du risque et l'esprit d'entreprendre, tout en améliorant la situation des salariés et leurs sécurités sociales. Avec quel compromis ?

 

5. Il faut rééquilibrer le rapport de force entre le travail et le capital par une meilleure répartition du profit. Quels contre-pouvoirs dans l'entreprise ?

 

6. Comment rompre avec la redistribution passive et bureaucratique comme principal moyen de s'attaquer aux injustices sociales ?

 

7. Comment améliorer le projet européen pour ne pas oublier les intérêts des peuples et des pays ?

 

8. Les peuples du Nord doivent être protégés de la concurrence internationale sans que les peuples du Sud ne soient victimes du protectionnisme. Avec quelles nouvelles règles ?

 

9. Les Etats et le marché doivent assurer la sauvegarde écologique de la planète : quel nouveau modèle de développement ?

 

10. Le Parti socialiste doit intégrer toutes les nouvelles formes de militantisme et d'engagement citoyen, ainsi que les réussites du travail des élus locaux. Il doit aussi décider efficacement, avec le sens de la discipline collective. Quelles nouvelles règles communes pour y parvenir sereinement ?

Lire la suite

T’as qu’à bosser au Brésil… connard.

4 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

 

Flexibilité, nouveau leitmotiv de notre gentil capitalisme et défendu avec courage et transparence par Laurence Parisot ; sa mise en pratique pour ces grosses paillasses d’ouvriers ça donne ça :


La société Staf d’Henin Beaumont propose à ses « salariés » un deal sympa, dans le cadre de la loi bien sur, « on ferme mais attention dans notre infinie mansuétude on vous propose de vous recaser au Brésil pour 315€/mois ou en Turquie pour 230€… brut faudrait pas déconner non plus ».


Quoi gros plouc que tu es, tu causes pas portugais ou turc… non mais vraiment… tu vis où mon con… nous sommes dans un village planétaire global…


Oui, décidément… nous n’avons définitivement pas compris… quand on pense à un gars comme Bernard Arnault à la tête d’un petit pécule de 15 milliards de dollars… en parfait self made man puisqu’il a commencé sa vie miséreux… bon une misère à 15 millions de dollars malgré tout…


Au fait, et l'autre touriste (Nicolas Sarkozy qui s'est fait sa petite semaine des 4 jours... où va-t-il ce weed end au fait ?)... après ses grands moulinets à Gandrange et hormis ses 140 propositions de rigueur d'aujourd'hui... il propose quoi ?

Vive l’esclavage moderne !! Bonne journée malgré tout…

Lire la suite

Il y a 40 ans un Homme est assassiné

4 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique



Lire la suite

Bonne nouvelle !!

3 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Il a quelques semaines, je vous avait annoncé la fermeture du blog du journaliste Olivier Bonnet à la plume alerte et incisive... et bien une bonne nouvelle pour tous les bloggeurs... il est de retour...

Son
adresse n'a pas changé.

Olivier, heureux de pouvoir te relire.

Ah oui... chose importante, il a un livre en pré-commande... Sarkozy la grande imposture.
Lire la suite

Parti Socialiste... la e-démocratie en marche...

3 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Ce matin en parcourant un article de l'ami Ronald... je retombe sur cette fameuse section numérique, TemPSréel, créée par le Parti Socialiste... hop, je clique pour voir... bon.. pas grand chose qui attire l'oeil... tiens le lien 'Quelques blogs Socialistes" m'interpelle... bien m'en a pris... on tombe la-dessus...

Belle réactivité... pour un TempsPassé. Et comme les grands esprits se rencontrent... Luc Mandret a fait aussi ses investigations...




Lire la suite

Eléments de réflexion sur la sociologie du PS.

3 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

 

Aujourd’hui, je ne reviens pas sur ce plan de rigueur  de Sarkozy et Fillon estampillé « pauvres vous pouvez aller vous faire foutre ». J’ai déjà dit ce que j’en pensais mardi et pour le coup ce n’était pas un poisson d’avril.

Désolé également à mes lecteurs qui ont cru à la démission de
Martin Hirsch suite à l’abandon en rase campagne du RSA… Entre nous, au nombre de boas déjà avalés, il eut été étonnant que sa morale dépasse le seuil de son « ministère »… la soupe est bonne, ne l’oublions pas.

 

Sans transition, je vous livre cette esquisse d’analyse sociogique trouvée sur le net concernant le PS au lendemain des municipales, ayant à faire… je n’ai pas le temps de la commenter mais vous verrez qu’il y a vraiment des observations très intéressantes. J’aimerai également trouver une étude sur le cumul des mandats après cette vague rose dans nos communes et nos département… nul doute qu’il se porte bien et tant pis pour la rénovation de nos pratiques… ça peut encore attendre quelques décennies.

 

Les hommes crabes par JacAntoine.

 

Les phénomènes des vagues électorales sont en général des évènements qui conduisent à un renouvellement des élites en politiques. Pour la gauche, ce fut le cas des élections municipales de 1978 (avec comme emblème Jean Marc Ayrault, élu alors jeune maire de Saint Herblain à 28 ans ou Edmond Hervé à 34 ans, à Rennes par exemple), les législatives de 78 et 81, et plus proche de nous, les législatives de 1997 par lesquelles sont arrivées sur la scène politique nationale Montebourg, Peillon, Bloche, Gorce,… C'est-à-dire toute une série de personnes qui sont aujourd’hui à la pointe de la rénovation du PS.

La question du renouvellement avec la vague rose aux dernières municipales est donc pertinente.

Voici donc une petite analyse en matière d’âge des élus socialistes suite au municipales, par une comparaison entre les élus et la population vivant en France.


Le point de référence sont les données INSEE de la population totale par sexe et âge au 1er janvier 2008, France métropolitaine, découpées en fonction des tranches d’âge suivantes :

  • 18-25 ans
  • 26-41 ans
  • 41-60 ans
  • 61 ans et plus

Ce découpage se cale sur une vision complètement subjective et arbitraire de la vie d’un cadre, considérant qu’un élu politique est un cadre de son parti. :

18- 25 ans pour les études, 26-41 pour le début de la vie active et les prises de responsabilité, 41-60 pour la responsabilité pleine et entière, et 61 ans, l’âge légal de la retraite.

En pourcentage cela donne pour la population Française :

  • 18-25 ans : 15,3% de la population de référence
  • 26-41 ans : 30,2%
  • 41-60 ans : 40%
  • 61 ans et plus 13,3 %

Les données des élus socialistes sont celles trouvées sur internet, lorsqu’elles sont disponibles sur le site des municipalités, c'est-à-dire assez rarement.

Premier groupe : les élus socialistes au Conseil de Paris :

  • 18-25 ans : 0% du groupe de référence (15,3 INSEE)
  • 26-41 ans : 29,3% (30,2% INSEE), 23,7% des hommes, 35,1% des femmes,
  • 41-60 ans : 57,3% (40% INSEE), 60,5% des hommes, 54% des femmes
  • 61 ans et plus 13,3% (13,3 % INSEE), 15,8% des hommes, 10,8% des femmes

Deuxième groupe : les élus de gauche au conseil municipal de Caen (pas de groupe socialiste, ville prise à la droite) :

  • 18-25 ans : 5%, (15,3 INSEE), 10% des hommes, 0% des femmes
  • 26-41 ans : 22,5% (30,2% INSEE), 25% des hommes, 20% des femmes,
  • 41-60 ans : 60% (40% INSEE), 50% des hommes, 70% des femmes
  • 61 ans et plus 12,5% (13,3 % INSEE), 15% des hommes, 10% des femmes

Troisième groupe : les maires socialistes des villes de plus de 100 000 habitants :

On passera ici sur la féminisation, les premières magistrates ne sont que 4 sur 26 maires. Par contre, on fera une différence entre les nouveaux maires et les maires reconduits.

  • 18-25 ans : 0%, (15,3 INSEE)
  • 26-41 ans : 0% (30,2% INSEE),
  • 41-60 ans : 58% (40% INSEE), 73% des nouveaux maires, 47% des maires reconduits
  • 61 ans et + : 42% (13,3 % INSEE), 27% des nouveaux maires, 53% des maires reconduits

La moyenne d’âge de ces maires est de 59 ans,

61 ans pour les maires sortants réélus,

56 ans pour les maires nouvellement élus (soit en conquête de la droite, soit en renouvellement d’un sortant socialiste)

Plusieurs réserves avant de commenter :

  • La population de référence concerne toutes les personnes vivant en France, y compris les étrangers, et tout niveau de responsabilité et pas seulement les cadres ; il est probable qu’en comparant ces chiffres avec les cadres d’entreprise français, les résultats seraient favorable aux élus.
  • La comparaison avec seulement 2 communes ne permet pas non plus d’être trop affirmatif.

Premier élément important à retenir : la structure d’âge entre une équipe reconduite (Paris) et une équipe en conquête (Caen) est sensiblement la même : les plus jeunes sont sous représentés, les 41-60 ans sont surreprésentés. C’est compréhensible pour une reconduite, inquiétant pour une ville en conquête.

Cette analyse se confirme largement par la moyenne d’âge des maires socialistes des villes de plus de
100 000
habitants : 56 ans pour les villes en renouvellement, bien loin des 34 ans d’Edmond Hervé lorsqu’il est devenu maire de Rennes en 1977. Le nouveau maire de Rennes a d’ailleurs 56 ans. 100% des maires en conquête ont plus de 41 ans, 27% plus de 60 ans.

Second élément : la féminisation par la parité n’a pas entraîné un rajeunissement automatique. Si à Paris, les femmes de moins de 40 ans sont plus nombreuses que les hommes du même âge, à Caen, le nombre de femmes de 41 à 60 ans explose le plafond INSEE. Les femmes maires de grande ville sont d’ailleurs bien dans la moyenne d’âge de l’ensemble des maires socialistes de ces villes (56 ans). Je n’insiste pas sur la surreprésentation des hommes à ce poste tant c’est flagrant.

Reste à poursuivre cette analyse avec plus de données. Mais cela est toutefois inquiétant en matière de renouvellement.

Une conclusion plus personnelle : après la parité, à poursuivre pour les postes à responsabilité, ce serait bien à l’âge qu’il faudrait s’attaquer, sans doute avant la diversité, qui devrait être une conséquence heureuse du renouvellement générationnel. Mais je ne sors pas de conditionnel.

 

Source : Eglantine

Lire la suite

Petites choses et quelques stats.

2 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses


Début de mois, traditionnel bilan de l'exercice pour ce blog… et pour moi par la même occasion, pour tout dire ce n’est pas le plus intéressant…


Sinon plus rigolo,
Congrès Socialiste a déjà connu les honneurs de la presse en étant annoncé dans le Libé de mardi (rubrique contre journal, page 5). Je veux remercier le journaliste Karl Laske qui a la grande indulgence de me lire et de me reprendre de temps à autre. Le blog démarre bien, avec une ou deux contributions par jour… de fond et de qualité… Surtout mes camarades, n’hésitez pas cet espace est le votre avant tout.


Dans la foulée de cette gloire éphémère, le site 20 minutes m’a contacté pour leur
blog consacré exclusivement à la rénovation afin d’y faire quelques papiers… j’avoue, je ne suis pas mécontent de figurer aux cotés de Jean Luc Mélenchon et Harlem Désir… expérience sympa en perspective. Mon premier papier demain… sans les fautes et sous un angle un peu différent… enfin je l’espère.


Et depuis hier… le téléphone qui sonne pour moi et les copains de Congrès….

J’espère avoir l’occasion de vous en reparler d’ici peu.


Bon, me voilà également 16eme blog politique chez wikio


Sinon dans la série... je suis prêt à tout pour avoir des visiteurs... héhéhéhé... il ne manque plus 450 visiteurs à ce bloggeur pour le contempler nu sur son blog ou comme il dit « je vais arriver à 10,000 hits et j'ai promis que je mettrai une tof de moi à oualpé sur mon site !!! Pfffffffffff »... je tiens à préciser à mes lecteurs qu'il s'agit d'une vague connaissance...

Hop… les stats… et je vais soigner ma petite gastro…




Lire la suite

Martin Hirsch démissionne !!!

2 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique



Dans un communiqué transmis à l’AVP Le Haut Commissaire aux pauvres Martin Hirsch a annoncé sa démission du gouvernement Fillon.


Alors que le RSA (revenu de solidarité active) est en passe d’être repoussé aux calandres grecques pour cause de cadeaux fiscaux aux moins nécessiteux. Il souligne qu’ayant encore un peu de courage politique et d’amour propre, il abandonne avec regrets tous ses avantages liés à sa fonction.

C’est donc conformément à ce qu’il avait annoncé dans un
entretien avec Rue 89 «  Si je n'ai pas trois milliards, je démissionne." Vous confirmez les avoir tenus ou non »… qu’il joint le geste à la parole.

On ne que saluer cet acte de bravoure et pour lire l’intégralité de ce communiqué de presse en date du 1er avril, vous pouvez vous rendre à
cette adresse.

 

 Tiens... ça, vient F. Fillon gèle le dispositif RSA... j'ai peut être un peu anticipé qui sait... on ne sait jamais, c'est peut être un homme de morale... 

 

Lire la suite

Communiqué de Christian Lehmann et Bruno-Pascal Chevalier

2 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Selon une dépêche AFP du 25 mars : « Le président de la République a annoncé en septembre 2007 sa volonté d'engager "un grand débat sur le financement de la santé".
"Qu'est-ce qui doit être financé par la solidarité nationale, qu'est-ce qui doit relever de la responsabilité individuelle à travers une couverture complémentaire ? Ce débat, qui a déjà eu lieu chez tous nos voisins, je demande au gouvernement de l'organiser", a alors indiqué le chef de l'Etat.
Le gouvernement mène une réflexion sur la prise en charge des soins par l'assurance maladie qui pourrait déboucher sur une loi au "premier semestre 2009", a indiqué mardi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.
Ce texte, pourrait redéfinir les soins qui relèvent de l'assurance maladie et ceux qui relèvent de la responsabilité individuelle, »
Malgré l’emploi du conditionnel, les choses se précisent. Et le mouvement s’accélère.
Dans la réalité quotidienne des malades, sans concertation, sans communication, sans information, des décisions sont déjà prises. Et appliquées.
C’est le cas des franchises sur les soins, appliquées avec un tel zèle que certaines caisses de Sécurité Sociale continuent de les prélever au-delà du plafond de 50€, tandis que des patients renoncent à certains soins, amenant les communicants de la Sécu à vanter cet « effet franchise » qui améliorerait fictivement les comptes… en dégradant l’accès aux soins…
Et pendant ce temps, une nouvelle vague de déremboursements est décidée et appliquée dans la plus grande discrétion.
La suite se profile derrière les arguments comptables déshumanisés du gouvernement et les formules creuses censées nous faire croire qu’il réfléchit, consulte, dialogue, « modernise ».
« Moderniser » serait-il le nouveau synonyme, politiquement correct, de « privatiser » ? Car, sous le pudique euphémisme de « redéfinir les soins qui relèvent de l'assurance maladie et ceux qui relèvent de la responsabilité individuelle »,  c’estla privatisation qui avance, même plus masquée. Et elle avance vite, espérant prendre le citoyen par surprise.
Dans ce contexte, la mobilisation contre les franchises est emblématique. Elle porte en elle la colère des malades, des professionnels, des citoyens qui refusent le sacrifice de la santé, de notre santé, sur l’autel de la Bourse et du profit.
Le gouvernement nous martèle que le trou de la Sécu est un gouffre insondable…
Mais depuis quand l’actionnariat privé volerait-il au secours d’une action publique qui s’écroule ???
La vérité, c’est que le secteur de la santé est rentable. Extrêmement attractif. Mais pour que les Français, attachés à leur système d’assurance-maladie solidaire, acceptent la privatisation, il faut leur faire croire que celui-ci est à bout de souffle . Il faut aussi qu’il dysfonctionne, en particulier au niveau des remboursements. Et il faut surtout que le citoyen, de lui-même, se tourne vers les assurances privées.
Rien de tel, pour faire accepter une réforme inacceptable, que de la déguiser, aux yeux des citoyens, en réforme nécessaire, de faire en sorte qu’ils y viennent eux-mêmes…
L’instauration des franchises marque, à ce titre, la bascule dans un système de pensée pervers, qui fait porter sur les malades la « responsabilité » du financement de la maladie.
L’étape suivante, le « tri » des malades, ou des pathologies, n’est qu’un pas de plus vers le système du « chacun pour soi ».
Nous ne voulons pas de ce système !
Nous ne voulons pas de ces franchises, qui, au bout de 3 mois, font chaque jour la preuve qu’elles sont un obstacle dans le parcours de soins des malades, des personnes âgées, des personnes à faibles revenus.
Nous appelons à une journée d’actions contre les franchises, le samedi 12 avril, à Paris devant le ministère de la Santé, et en Province devant les préfectures. Nous invitons tous les malades à y déposer, symboliquement, leurs boîtes de médicaments vides.

Nous appelons tous les citoyens, malades, professionnels de la santé, bien-portants, invalides et valides, à être solidaires et déterminés, et à se mobiliser, nombreux :
Le samedi 12 avril, à 14h00
devant le ministère de la Santé à Paris.

Christian LEHMANN Bruno-Pascal CHEVALIER
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>