Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Une loi pour le web 2.0… ?

16 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Informatique....pfoufff

 

 

Bon faut le savoir… ici... mon con… t’es sur un machin web 2.0… oui innocemment tu pensais naviguer sur le web, lire chaque matin mes conneries issues d’un cerveau torturé de gauche… celui d’un gars de droite l’étant moins… ben non… ça c’était du temps de la LCEN (loi sur la confiance en l’économie numérique) en 2004…

Depuis cette préhistoire… est paraît-il arrivé la notion de web 2.0… certains en sont déjà au 3.0.

 

Alors vous dites probablement « heu… Marc qu’est qu’on en à foutre ? » et tu n’auras pas tort sauf que… des trous de balle de l’assemblée nationale, eux, se sont dit à la buvette…

-        « Copain comment qu’on pourrait exister et sortir de notre condition d’anonyme »

-        l’autre en sirotant tranquillou son verre de whisky « pfouff c’est compliqué… déjà il y a du monde au balcon pour la casse sociale… faut trouver un truc fort…»

-        « Hum, hum… qu’est qui pourrait nous apporter de la notoriété éphémère à bon compte… Putain j’ai trouvé le web 2.0 !!!»

 

Et voilà… nos représentants ont trouvé… Faire chier les internautes et plus particulièrement les producteurs de contenus… Et bien entendu on est déjà prévenu… la nouvelle loi doit être plus restrictive… ben oui tant qu’à faire…

 

Dans leur infinie intelligence, je les soupçonne déjà  de vouloir nous ressortir un droit de bloggage… je délire, non même pas, c’était dans les tuyaux l’année dernière… j’ai un peu la flemme de parcourir tous mes posts mais j’en avais déjà parlé ici… le tout bien sûr allant dans le droit fil de la volonté exprimée par le sarko-compatible Denis Olivennes, maintenant patron du journal de l’immobilier des nouvelles pratiques sexuelles franc-maçonnes … ah non c’est le Nouvel Obs,  qui veut « civiliser internet »… tu l’as dit bouffi…

 

Alors avant que nos Dupond et Dupont du web 2.0 se mettent à rédiger leur pensum (Jean Dionis du Séjour et Corinne Erhel), je dois malgré tout leur préciser un petit élément… Dans la communauté des experts de d’Internet… il y a déjà débat sur cette notion même de web 2.0 puisque pour l’essentiel cette fameuse révolution repose sur des technologies existantes dans le web 1.0…

 

C’est vous dire si j’attends avec impatience la définition de nos experts en herbe… enfin en même temps, on peut penser qu’ils ne manqueront pas d’interviewer le grand pote de Nicolas Sarkozy… le 2LM… le Loîc Le Meur, autoproclamé grand pape du web 3.0 avec Seesmic et de la blogosphère…

 

Bon par rapport aux tirs à vue sur tout ce qui reste un peu de politique sociale… ce n’est pas bien grave… certes… mais je suis tout de même inquiet sur l’avenir de nos libertés publiques.

 

Lire la suite

Dans un no man’s land de gauche.

15 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

trou noir
Ce papier est le fruit de vos commentaires avec un déclic suite à celui de pas perdus et au lendemain du retour de cette droite transalpine incarnée par un de ces plus médiocres et vulgaires représentants.

 

C’est peu de dire que la gauche européenne est en ruine, à de très rares exceptions, elle n’incarne aucune alternative crédible et quand elle accède au pouvoir c’est au seul motif d’un « ça sera moins pire avec nous ».  Le monde actuel  semble à bout de souffle, d’une crise financière majeure, d’émeutes de la faim qui s’étendent chaque jour un peu plus, d’un dérèglement environnemental aux conséquences incalculables… et des gauches nous n’entendons qu’un hypothétique et lointain murmure.

 

Venu de l’extrême gauche trotskisante, il a bien longtemps que j’ai abandonné l’illusion messianique du grand soir et malgré le marasme actuel de la sociale démocratie, je continue à m’en revendiquer non à travers sa seule gestion de l’économie de marché mais bien davantage dans sa défunte capacité à imaginer un compromis social acceptable au bénéfice du plus grand nombre.

 

Aujourd’hui… en simple militant du Parti Socialiste… je ne vois rien émerger si ce n’est une la mue progressive d’un parti politique en un syndicat d’élus défendant chèrement leur bout de gras sans autre horizon que la reconduction de leur mandat.

 

Dans ces conditions, militer en son sein est ce encore d’une quelconque utilité quand on n’a aucune sorte d’ambition, à fortiori quand on espère que s’ouvre un débat débarrassé des scories « égotiques » de quelques uns.

 

Cette déliquescence, à travers de nombreux témoignages convergents, se caractérise par une incapacité chronique à faire vivre toute forme de démocratie interne… Le PS se recroqueville sur lui-même à un moment où le besoin d’expression militante n’a jamais été aussi fort. Il se claquemure dans un entre soi de hauts dignitaires alors que les possibilités en matière de communication ascendante s’accroissent de jour en jour.

 

Pour autant, la possibilité de voir émerger une nouvelle force de gauche est-elle envisageable… hélas je ne le crois pas… pour deux raisons majeures.

 

L’une tient à ce corps d’élus qui constitue une force de frappe sans commune mesure… et quelque part le MoDem en est exemple vivant de cette réalité alors que François Bayrou pouvait revendiquer un socle de près de 17 millions de citoyens. La deuxième réside dans le fait qu’un tel parti ne peut se concevoir dans le seul espace national, il doit dès sa naissance avoir une assise européenne.

 

En guise de conclusion et sans pour autant en terminer avec le sujet, aujourd’hui je fais mien ce propos de Pas Perdus : Le PS est dans l'opposition mais dispose de suffisamment d'élus et de ressources pour lui permettre de financer ses apparatchiks et finalement de bien vivre : la structure se suffit à elle-même et pense d'abord à elle.

 

PS : comme d’hab il n’y a pas de relecture…. C’est du premier tirage… je m’en excuse.

Lire la suite

Lettre ouverte de P. Larrouturou (extraits)

15 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS


Je suis sorti de Solférino absolument furieux. C’est quand même ahurissant dans un parti qui se veut démocratique, qu’on ne puisse même pas déposer une pétition signée par plusieurs milliers de citoyens et bon nombre de parlementaires. Voir un parti aussi verrouillé m’a vraiment mis hors de moi.

 

Sur le fond, ce refus du débat me semble dramatique. Sarkozy et Fillon ont relancé leurs réformes. Santé, code du travail, retraites, éducation… Sur tous ces sujets, nous allons évidemment nous opposer aux réformes engagées par la droite, mais nous serions 1000 fois plus convaincants si nous pouvions dessiner une alternative ! Pourquoi ne pas le faire ?

 

Un des élus qui soutient notre initiative a récemment croisé François Hollande et lui a demandé pourquoi il refusait de nous écouter, pourquoi il ne voulait pas que le PS se mette au travail d’ici l’été. « Il ne faut pas nous dévoiler trop tôt, lui a répondu François Hollande. Il faut laisser la droite avancer ses réformes et ne pas nous dévoiler trop tôt ! »

 

L’élu n’en est pas revenu. « Ne pas nous dévoiler trop tôt, c’est super astucieux comme stratégie. Mais il ne faut pas non plus nous dévoiler trop tard ! A force de ne pas nous dévoiler trop tôt, on n’a toujours pas compris quel était notre projet en 2002 et notre projet de 2007 était tellement faible qu’il n’a pas convaincu grand monde… »

                                        

                                                                    * * * *

L’image que donne le PS recommence à être catastrophique (Cf « Les reconstructeurs socialistes bâtisseurs de dissensions » dans Libération de ce samedi http://www.liberation.fr/actualite/politiques/320801.FR.php )

 

Depuis le 21 avril 2002, le PS a tenu deux Congrès "classiques". Nous avons passé des heures à écouter des grandes déclarations générales qui n’ont permis aucune clarification, aucun progrès réel. Au lieu de reprendre les mêmes méthodes, avec les mêmes acteurs, dans le même huis clos, pourquoi ne pas innover ? Pourquoi ne pas nous mettre vraiment au travail, en nous ouvrant à tous ceux et celles qui veulent travailler avec nous ?

 

Une descente en ski dépend en large part de l’impulsion qui est donnée dans la première longueur. De même, la capacité qu’aura (ou non) la gauche à se renouveler dans les prochaines années, dépend largement de ce que nous ferons (ou ne ferons pas) d’ici au Congrès de novembre.

 

Face à ce blocage, que pouvons-nous faire ?

Si nous voulons effectivement organiser un grand temps de travail avant l’été, il faut que la décision soit prise avant la fin avril ou dans les tout premiers jours de mai. Ensuite, il sera trop tard pour organiser quelque chose qui a de l’allure. Nous avons donc encore 3 semaines (maxi) pour débloquer la situation.

 

1° Parmi nos premiers signataires, plusieurs parlementaires veulent utiliser la semaine qui vient à convaincre leurs collègues : "Quand les députés rencontrent des militants, ils se rendent compte que la rénovation annoncée par Solférino n’intéresse pas grand monde. L’idée de travailler sur le fond pendant 2 mois pour avancer sur le projet et pour renforcer notre unité, est une idée qui progresse. On doit pouvoir en convaincre un certain nombre." 

 

2° J’invite tous ceux et celles d’entre vous qui connaissent des parlementaires ou des élus socialistes à leur en parler.

 

3° Nous retournerons à Solférino le 22 avril avec une vraie délégation. Si, d’ici là, nous avions doublé le nombre des signatures, peut-être que F. Hollande et les membres du BN seraient plus attentifs… Chacun et chacune peut prendre quelques minutes pour appeler un(e) ami(e), PS ou non-PS, pour lui demander de signer.

le site de
nouvelle gauche.

Lire la suite

Pour un congrès stalinien et de purges ?

14 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 


A peine l’initiative de Ségolène Royal lancée et déjà on sent poindre certaines réminiscences d’une campagne pour la désignation interne particulièrement âpre.

 

Ronald nous apprend que des militants se vont vus exclus du PS… pourquoi… tout simplement parce qu’ils osent revendiquer leur « penchant honteux » de ségoléniste…  en « vieux » militant, hélas je ne suis malheureusement pas surpris de ce type de méthodes…

 

Nous sommes à neuf mois d’un congrès qui peut s’avérer capitale pour notre avenir, nous entrons de plein pied dans une ère d’information plus horizontale, nous savons qu’une majorité de citoyens aspire à une démocratie où ces derniers ont aussi leur mot à dire.

 

Et pourtant, certains de nos dirigeants se comportent comme de petits staliniens préférant la purge au débat démocratique… Rêvent-ils d’un nouveau congrès de Rennes où la haine de l’autre avait atteint un point de non retour… Depuis cette date, le PS peine à dépasser les 25% à lui seul dans les scrutins... il n’y a malheureusement pas de hasard… et à peine commencer ce long chemin et déjà un climat délétère est à l’oeuvre.

 

Certains comme Julien Tolédano en viennent à parler de risque d’implosion, je ne suis pas loin de partager cet avis…

 

Oui décidemment je m’interroge sur un parti où des dirigeants pensent centralisme démocratique avant de penser à la réflexion collective qui doit être entreprise pour retrouver une crédibilité politique auprès de nos concitoyens.

 

Les mêmes estiment probablement que les victoires récentes augurent déjà d’un printemps radieux, de continuer comme avant, de se satisfaire d’un parti où les élus constituent probablement près de la moitié de nos effectifs militants.

 

Cependant si ces comportements indignes de la part de socialistes sont fort heureusement minoritaires, le sentiment que le PS peut s’exonérer d’une profonde transformation est partagé par un nombre plus conséquent de dirigeants.

 

Et à mon sens, ce groupe de reconstructeurs illustre assez bien cette réalité, cette alliance d’ambitions et de front du refus est au final qu’un attelage destructeur d’espérance… et ce n’est pas l’article de Libé de ce week-end qui me fera changer d’avis, bien au contraire.

 

Au fond je me fous de savoir si Ségolène Royal sera la prochaine Première Secrétaire, la prochaine candidate ; mon souci est tout autre, il s’agit pour moi de savoir si j’aurais encore ma place dans ce parti. Saura-il s’adapter aux nouvelles exigences démocratique (cf mon article d’hier complété par la réflexion de Juan sur ce sujet)…

 

Toute la question est là, tout l’enjeu du congrès se trouve là…. A mon très modeste et très inutile avis

 

Lire la suite

Petite réflexion dominicale sur la presse.

13 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

 

 

 Oui c’est dimanche, journée de relâche politique… je ne pensais d’ailleurs pas poster aujourd’hui… et c’est la publication d’un article de Juan sur le site de Marianne qui m’a sorti de cette léthargie.

 

Pourquoi ? Depuis quelques années et avec une nette accélération ces derniers mois, la presse s’adapte à Internet… et même si ce n’est pas une chose aisée pour elle ; on se souvient des éditos de Joffrin mais il n’est pas le seul dans ce cas ; il n’empêche cette mue s’opère jour après jour.

 

Avec une réalité qui semble s’imposer, les blogs deviennent aussi  non  des sources d’informations… il y a les dépêches AFP pour cela… mais pour le moins des sources d’opinions…

 

Cela se traduit par des contenus qui peuvent repris via les sites de la presse traditionnelle, ou même dans les versions papiers de cette dernière (Merci à Karl Laske de Libération) ou par le biais de sites agrégatifs comme Betapolitique ou en encore Cozop.

 

Je n’ai pas la prétention d’en faire une quelconque analyse philosophiquo-médiatique, je n’en ai ni les compétences, ni la connaissance cependant je pense que c’est une tendance lourde dont nous ne percevons pas encore tous les effets.

 

L’information devient d’une certaine façon plus horizontale (j’affectionne ce mot en ce moment) mais aussi plus accessible tant pour les lecteurs que pour « ses rédacteurs ».

 

Le monde politique peut-il passer à coté de cette révolution informationnelle ? Peut-il continuer à nier l’émergence d’une citoyenneté plus mature ?

 

Je n’apporte aucune réponse mais consciemment et très modestement je participe de facto à cette révolution informationnelle comme des milliers de mes congénères bloggeurs…

 

allons nous… ?

 

Bon… je vais me recoucher… c’était la minute de réflexion dominicale de moi.

Lire la suite

Revue de Presse du 12 avril 2008

12 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Au gré des Liens

 

 

 

Grosse semaine sur les blogs avec cette farce de la traversée de Paris avec une flamme bien palichonne… je ne vais pas vous faire une ribambelle de liens… un seul y suffit… pour moi c’est tout simplement l’article ultime… il n’aime pas qu’on dise ça mais je fais ce que je veux chez moi, donc si vous ne l’avez toujours pas lu… ça se passe chez Dorhram. Juste avant de boucler cette revue, je suis tombé sur un article sur le blog de Donatien… pour une fois vous pouvez y aller sans crainte

 

Je me voyais mal ne pas évoquer… « Bienvenu chez les Chtis »… Je suis chti…Avec Marianne, nous avons été le voir cette semaine… au final… ce n’est pas le film du siècle mais un bon moment de détente… Malakine nous livre une analyse de ce succès. Toujours en rapport avec mi… NicolasJ revient sur cette fameuse banderole au stade de France (y avait pas péno… l’attaquant change la trajectoire de sa course)

 

Sinon hier, j’ai dit du mal de Luc Mandret… pour contrebalancer… son article sur le grand raout sur web qui se tiendra à Pékin vaut le déplacement… ouais c’est atterrant…

 

Bien évidemment, la démarche de Ségolène Royal fait couler quelques octets… et il n’est pas inintéressant de lire versac à ce propos…  Ami Ségoléniste ne prend pas ce chemin.

 

Il y a aussi… les délires gouvernementaux… et les annonces dénoncées dans la journée, sarkoFrance nous en fait un point complet. Au passage, il y a Ronald de Intox2007 qui se fait le Mélenchon

 

Pour sortir des sentiers sinueux de la politique… je suis obligé de vous parler de la série de petites nouvelles de Balmeyer intitulée « Bonnie et Clyde »… obligé car sinon il a promis de me tabasser…

 

Et pour terminer… allez comprendre pourquoi la sexualité des araignées peut intéresser un festival de renom.

 

Bonne journée les bilouttes !!

 

Lire la suite

Balkany et le cumul des mandats…

11 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

 

Ce grand législateur devant l’éternel vient d’en sortir une bien bonne… donc le Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois-Perret, propose de «subordonner l'éligibilité au mandat de député à l'exercice d'un mandat local en cours».

 

Putain…. Ça c’est l’idée du millénaire… la politique est malade… et bien obligeons nos pauvres élus à cumuler… quoi… ça fait plusieurs décennies que cela se pratique… ah merde… Bien sûr on a droit à LA justification qui va bien… « Pour être un bon parlementaire, il faut «avoir les pieds dans la glaise»…  Et si en fait ça ne fonctionne pas c’est qu’il faut généraliser… CQFD.

 

Bon la position de Balkany peut sembler un tantinet conservatrice… sauf que je suis persuadé que quelques socialistes seraient tout prêts de la voter une loi aussi révolutionnaire…

 

Tiens en passant… on compte à la louche 520.000 élus en France… mettons que dans ces 520.000 on compte 15% de socialistes… ça nous fait un petit 78.000 élus… 

A ce moment du billet, vous vous dites… heu heu d’où qui veut en venir le Marc…

il y a 160.000 adhérents au PS… pas mal non ? 50% des effectifs du PS sont des élus… je trouve ça un peu beaucoup et en plus ils auraient besoin d’un nouveau truc au sein du parti… on ne se fout pas un peu des militants là ?

 

Au fait pas la peine d’être vieux pour cumuler… franchement… je trouve ça désolant

Lire la suite

Ségolène Royal aux deux visages ?

11 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Petites et Grandes choses

 

 

 

Comme un fait exprès… deux infos sortent en même temps sur l’actualité de Ségolène Royal… l’une plutôt positive avec l’ouverture du site consacré aux débats préparatoires du PS ; l’autre sa condamnation en qualité d’employeur…

 

Dans les deux cas, je vais y aller de mon commentaire où dans les deux cas j’interpelle des bloggeurs z’influents… ben voui… wikio a beau me gratifier d’une jolie 16eme place… je ne suis qu’un merdeux.

 

Donc… on y va et on commence par cette condamnation de SR par les prud’hommes pour une affaire qui remonte à 1997… Mon cher Luc… pour être direct, il est heureux qu’elle ait été condamné… est que pour autant cela fait d’elle une patronne voyou comme tu dis et d’en faire tout un plat… Non… j’ai il y a quelques années, un très modeste collaborateur parlementaire et… pour être honnête, je connais peu de mes collègues qui étaient contents de leur patron… tant au niveau de la rémunération, des conditions de travail et j’en passe…

 

Il ne faut d’ailleurs pas s’y tromper… aucune assemblée française ou européenne ne s’est jamais pencher sur ce statut… il y a bien eu quelques velléités mais sans jamais atteindre le stade du fœtus. Pourquoi… et bien tout simplement parce que nos élus ne veulent surtout pas perdre ce lien qui en devient presque filiale entre eux et nous… comme en plus… le boulot est assez gratifiant pour « nous » et surtout aux yeux de autres.

 

Donc là c’est Royal mais des exemples où les conditions de rupture se sont mal passées  il y en a la pelle. Est-ce que cela exonère Ségolène Royal… certainement pas… d’ailleurs (je ne parle pas des deux plaignantes), je suis persuadé que même si la rupture a été douloureuse, le collaborateur, si la collaboration a été suffisamment longue, garde une certaine « tendresse » à l’égard de son patron… c’est mon cas… Pour bosser dans ce milieu, il faut une certaine dose de masochisme…

 

Alors… j’espère que depuis cette date, Ségolène Royal a changé et j’en veux pour preuve sa volonté réaffirmer d’associer au maximum les militants dans l’avant congrès… qu’on le veuille ou non… et là, c’est mon passé qui parle, c’est une vraie première, le tout étant de rester vigilant sur la réalité de cette prise en compte de l’expression militante.

 

Alors oui Versac, le nom du site congresutileetserein (pour participer il faut s’inscrire au préalable… ce qui n’est pas anormal… ) est pourri est ce que pour autant il faut jeter le bébé avec l’eau du bain… je ne le pense pas et dès ce matin j’ai posté comme document de travail ma contribution sur les status. On reproche aux politiques de délaisser le fond pour privilégier la forme… et bien pour une fois qu’il y une tentative d’inverser ce fait… au lieu de triturer le sexe des anges… proposons, débattons et tranchons le moment venu. Pour en remettre une louche, je pense d’ailleurs que certains militants du MoDem (Luc Mandret si tu me lis…) au lieu de s’emparer de sujet croustillant feraient mieux de s’occuper du fond et même de la forme. D’un parti qui se voulait grand il ya quelques mois, il ressemble davantage à un croupion tout sec très proche du bac d’acide

Lire la suite

Congrès : Pour une révolution statutaire.

10 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Archives Congrès PS

 

 

 

En préambule, je vous invite à considérer ce papier comme un « work in progress » non structuré sur lequel j'aimerai connaitre vos critiques, propositions… le but… au fond, je n’en sais rien moi-même… un simple pièce au dossier, un ballon d’essai… dans tous les cas, rappelez vous que je suis insignifiant et qu’avant tout c’est un exercice de style, un exercice d’utopie.

François Hollande nous a proposé de réfléchir avant tout chose sur les statuts, pour ma part je pensais que ceux-ci devaient être la traduction de notre travail de réflexion sur le parti tant en programmatique qu’idéologique.

Dont acte, commençons donc pas ce règlement intérieur sans perdre de vue qu’ils ne sont que la traduction d’une autre aspiration, celle d’un parti socialiste ouvert sur la société et sorte de creuser d’une nouvelle démocratie en phase avec la révolution informationnelle. 

Sur les élus :


-         
Instauration du mandat unique pour les élus nationaux, les présidents d’exécutif (maire, président de conseil régionaux…).
-          A dix ans cette règle du mandat unique s’imposera à tous les mandats (seule exception pour les structures intercommunales tant que ces dernières ne sont élues au suffrage universel)
-          Limitation à 3 mandats successifs sur un même poste.
-          Limiter à 2 le nombre de présidences fonctionnelles (HLM, syndicat mixte…)
-          Instauration de la parité dans tous les exécutifs dès les prochaines échéances.

Sur les instances du parti (bureau national, conseil national…) :
 

 
-          Afin de d’avoir une représentation plus conforme à la diversité de la société, limiter à 30% le poids des élus dans les différents échelons de représentation du parti (national, fédéral…).
-          Sa composition est issue du congrès avec sur la base des motions. La motion arrivée en tête recueille la majorité + 1 des sièges.  La moitié restante étant répartie entre les motions ayant obtenu 7.5%
-          Le Premier secrétaire, les premiers fédéraux, les secrétaires de section sont élus par les militants.

Sur la reconnaissance des motions :

-         
Les motions se voient reconnaître dès lorsqu’elles franchissent les 7,5% des suffrages exprimés.
-          Elles sont dotées d’un budget de fonctionnement.
-          Elles bénéficient d’une tribune dans les outils de communication du parti.
-          Elles ont un droit inaliénable de se réunir.
-          Elles sont régies par les statuts du parti (cumul, parité…)
-          Les motions ont un droit de regard régulier sur les finances du Parti.
-          Celles-ci ont également accès au fichier des adhérents.

Cette reconnaissance implique néanmoins une discipline collective
une fois qu’une décision est actée par le parti, à défaut des sanctions peuvent être prises

Sur l’émergence d’une e-Démocratie.

-         
Mise en place d’une Fédération Internet, au niveau national, au niveau fédéral.
-          Consulter régulièrement les militants par ce biais (« sondage », forum… ).
-          Tout adhérent du PS est de facto adhérent de cette fédération.
-          Internet favorisant une certaine horizontalité de l’information, la gestion de celle-ci se fait sur un mode collégial.
-          Celle-ci n’est pas un élément extérieur au PS mais intégrée dans les débats du PS afin de prendre en compte les nouvelles réalités des modes de vie des adhérents.

Voilà mes premiers éléments de réflexion sur les statuts, j’hésite à aller plus loin dans une rédaction plus conforme à ce genre de texte avec un argumentaire digne de ce nom
Lire la suite

TEPA riche toi ?…

9 Avril 2008 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

 

Désolé pour ce jeu de mots à la con mais je vous ai également préservé du « déshabiller Martin pour habiller Nicolas »…

Tiens en passant la commission des finances à chiffrer le fameux slogan « du travailler plus pour gagner plus »… c’est édifiant « Ce premier bilan de la mesure phare de la loi sur le travail, l'emploi et le pouvoir d'achat (TEPA), effectué par les service de la commission des Finances, chiffre ce coût à 4,1 milliards contre 3,78 milliards de gains pour les salariés. » source Le monde

Après on pourra toujours nous amuser avec cette fameuse RGPP (et non Versac la rigueur n'est pas une vaste blague...)… le machin dont la fonction est de rationaliser l’argent public… c’est bien parti et ça doit être ça de la bonne gestion…

Donc… voilà…. Après avoir dépensé 15 milliards pour créer un choc fiscal qui s’apparente, à en juger par les études, à une sévère défiance des ménages, il nous faut bien passer à la caisse...

Rassurons nous… c’est en cours… et ce n’est probablement que le début… première victime… les salauds de pauvres qui pourront attendre jusqu’à la Saint Glinglin toute généralisation effective… et pour faire bonne mesure… on va encore casser du chômeur… avec une nouvelle fois les sanctions à celui qui refuse deux offres d’emploi valables… heu c’est quoi valable…Bon si c’est comme le boulot de Martin Hirsch qui consiste désormais à peser de l’intérieur… moi je veux bien le faire.

Tiens à ce propos…. Il ne démissionne pas ce monsieur ? ou alors c’est plus sympa de réfléchir sur les pauvres dans de jolis bureaux avec une bonne paye… démago me direz vous… non simplement, il s’était engager à mettre sa démission dans la balance… il n’y pas même pas mis sont portefeuille manifestement…

Bonne nouvelle également, Eric Besson se prend encore pour un
ministre de gauche… j’attends toujours que certains qui se revendiquent de ces « gauches modernes » m’expliquent le poids de ses crèves portefeuilles dans la politique gouvernementale… Au moins, on est certain d’une chose, ils ne mettront pas à mal la solidarité gouvernementale.

Et pour être bien sûr qu’on a bien compris que la politique de Fillon et Sarkozy est une politique de non solidarité ou plutôt de solidarité inversée puisqu’il s’agit de financer les cadeaux fiscaux des plus privilégiés… On fait quoi ?… et bien on procède à une nouvelle du prix du gaz… hop +5% soit 10% en trois mois. Il ne s’agira pas d’apeurer le pauvre actionnaire Suez en lui rognant ses dividendes à quelques mois de la fusion GDF/Suez.


Et comme c'est décidément Noël avant l'heure je viens de lire que la SNCF va supprimer à partir de 2009 les tarifs sociaux que le gouvernement a décidé de ne plus financer... franchement que demander de plus... on a bien un gouvernement de classe... rien d'autre à ajouter messieurs Bockel, Besson, Hirsch... j'allais en oublier Fadela Amara... ça va pas trop mal à l'aise... la soupe est bonne ?

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>