Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Escort boy ? Taper www.sarko.fr.

5 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

 
J’ai hésité de longues minutes sur le titre d’aujourd’hui, un autre me tentait bien « Sarkozy saute sur Kolwezi »… mais au fond, celui choisi correspond mieux à notre époque et notre Président omni-énervé… là on est dans l’ostentatoire, le clinquant… le comme d’habitude avec notre nouvellement augmenté.
 
Donc pour s’occuper le week-end, Cécilia étant partie, Sarkozy a choisi la libération de journalistes embastillés par Idriss Déby, grand démocrate devant l’éternel… en toute franchise, je préfère dans ce rôle son ex, plus glamour à mon goût.
 
Ok c’est chouette, c’est grand… mais je constate qu’une fois encore… Sarkozy arrive alors que tout est pratiquement bouclé… un spécialiste de la chose à contrario quand les choses sont un peu plus compliquées… là on le sent moins à son aise… au fait il en est où avec le cas d’Ingrid Bettancourt ? je dis cela parce qu’on allait voire ce qu’on allait voire sur ce dossier… et on attend toujours.
 
C’est d’ailleurs la caractéristique de cet HyperPrésident, il est taillé pour verser la larme pour la veuve et l’orphelin… par contre si on pense qu’il va s’atteler à des problèmes plus fondamentaux comme ceux énoncés durant la campagne… on se trompe dans les grandes largeurs… l’essentiel étant de se rattraper aux branches avec un coup médiatique… et après on s’en fout, personne ne s’occupe de connaître du combien ça coûte.
 
Pour la Libye, on sait une modeste centrale nucléaire de désalinisation ; l’impact de la crise des subprimes sur l’économie française, un pédophile ; les grèves d’octobre, un divorce ; l’aller/retour pour le Tchad on ne sait pas encore mais je crains que l’addition finale soit disproportionnée pour une libération imminente des journalistes.
 
J’assume complètement l’aspect décousu de cet article mais avec notre Président toujours là où on ne l’attend pas et surtout pas sur l’important, c’est particulièrement difficile de faire autrement.
 
Dans ce nouvel épisode, j’ai un autre motif d’interrogation… on voudrait nous prendre pour ces bébêtes qu’on ne s’y prendrait pas autrement… Alors que son élection trouvait son ressort sur la question du pouvoir d’achat… 6 mois plus tard… hormis pour ses amis, déjà privilégiés, on attend toujours quelques mesures surtout que depuis le 6 mai… la situation s’est franchement dégradée… sauf pour l’INSEE… faut dire j’achète tous les matins un lecteur dvd, un écrans plasma… donc même moi, je ne m’en rends pas compte de la réalité quotidienne…
 
Heureusement, nous avons Marie Antoinette Lagarde (merci François Hollande) qui pour pallier à la hausse de l’essence, nous invite à éviter la voiture…elle compte sûrement aller au ministère en Vélib. Elle aurait pu être tenter de nous ressortir le « travailler plus, pour gagner plus » histoire de compenser… rendons lui grâce… elle nous a épargnés cette mesure choque… mais on peut être rassuré… cela n’aura aucun impact sur la croissance française…
 
Sinon… notre gouvernement fait quoi en ce moment ?
 
Lire la suite

Debout pour le journalisme.

5 Novembre 2007 , Rédigé par Marc Publié dans #Résistance Politique

Je me joins à cet appel : 

Intersyndicale des journalistes

Après avoir présenté, le 4 octobre dernier, ses propositions pour renforcer l’indépendance de la presse française, l’intersyndicale des journalistes (SNJ, USJ-CFDT, SNJ-CGT, SJ-CFTC, SJ-FO) appelle la profession et les citoyens à se mobiliser pour la journée européenne de la liberté de la presse, « Debout pour le journalisme », le lundi 5 novembre  Organisée dans une trentaine de pays par la Fédération européenne des journalistes (FEJ), cette journée, en droite ligne avec le mouvement des syndicats de journalistes français, a pour objectif de faire prendre conscience aux citoyens européens que le journalisme et l’information sont en danger.
 
De fait, partout sur le vieux continent, les atteintes à la liberté de la presse, et donc au droit qu’ont les citoyens de bénéficier d’une information indépendante et pluraliste, se multiplient : pressions économiques et politiques, marchandisation de l’information, autocensure, précarité, non-respect du principe de protection des sources, etc. Et la qualité de l’information en pâtit.
 
On peut à cet égard citer de nombreux exemples : en Slovénie, où plus de 400 journalistes protestent contre un gouvernement qui pratique la censure politique. Au Portugal, où le gouvernement vient d’adopter une loi qui limite la protection des sources. En Allemagne, aux Pays-Bas et au Danemark, où des journalistes ont été traduits en justice et même parfois emprisonnés pour avoir refusé de révéler leurs sources. En Italie, où les journalistes de presse écrite sont dans l’impasse pour le renouvellement de la Convention collective depuis deux ans. En Suisse alémanique, où les journalistes travaillent depuis bientôt trois ans sans convention collective.
 
Dans la plupart des nouveaux pays membres de l’Union européenne une majorité de journalistes sont contraints d’accepter des contrats de travail précaires, ou faussement « indépendants », dans un marché des médias dominé par une poignée de sociétés d’Europe « de l’Ouest ».
 
En France comme ailleurs, selon la FEJ, « nous voyons se rejoindre les démons de l’ingérence politique, de l’autocensure, de la concentration des médias et de la précarité dans la profession pour aboutir à un journalisme véritablement malade ».
 
Le 5 novembre, pour tirer la sonnette d’alarme et marquer l’attachement des journalistes à leur métier et des citoyens à leur droit à l’information, des initiatives sont prévues sur tout le territoire.
 
      A Paris, un rassemblement aura lieu à 13 h 30 devant l’Assemblée Nationale. A cette occasion, les syndicats de journalistes remettront leurs propositions aux députés avec la pétition (www.intersj.info) qu’ils ont lancée sur la toile après le rassemblement du 4 octobre.
      Des débats devraient également avoir lieu dans les écoles de journalisme, afin de rappeler à nos futurs consœurs et confrères l’importance de l’indépendance et de la déontologie.
      Des cafés citoyens seront organisés dans différentes villes de province.
      Les clubs de la presse régionaux organiseront, eux aussi, différentes manifestations.
 
D’ici là, on peut soutenir l’action des syndicats de journalistes:
       en signant leur pétition sur le site www.intersj.info;
       en la faisant circuler sur la toile;
       en enrichissant les débats sur leur blog : http://blog.intersj.info
 

Informations sur la la journée européenne de la liberté de la presse : http://www.ifj-europe.org/default.asp?Issue=StandUpForJournalism&Language=FR 

Lire la suite

Playlist 9 : Don Cherry, Jospeh Arthur, John Abercrombie, Lounge Lizards, Louis Sclavis, John Lennon.

4 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Bouquin-Musique

Ce matin, j’ai pris un peu de mon temps pour aller puiser dans ma petite collection et de mon point de vue, il y a du lourd… avec quelques pépites parfois méconnues.
 
Pour moi le trompettiste Don Cherry entre dans cette catégorie sans aucun doute possible… passeur de temps, de continents, de cultures… un parcours musical étonnant… allant du free jazz sans concession à la naissance de la World Music… Dans ma short-list, il en est. Il y a ceux qui créent la musique… et il y a les autres.
 
Un titre dont je ne me lasse pas Toxic Angel de Joseph Arthur… sobre, délicat, une sorte de douce pénombre musicale… Vacancy… un grand et bel album.
 
John Abercombie, brillant guitariste, ici en compagnie de Dave Holland et Jack Dejohnette…excusez du peu… ces deux-là étant les compagnons de route de Monsieur JarretGateway et Gateway 2… à posséder d’urgence.
 
Ensuite, on entre dans la catégorie des frappadingues du Jazz… The Lounge Lizards… titre qu’ils disputent à un autre grand déjanté… John Zorn… ici on donne dans un Jazz Punk vivifiant et plein d’humour… très très bon.
 
L’esthète Louis Sclavis que vous connaissez déjà via le trio Roman-Sclavis-Texier. Avec Napoli’s Wall on est dans un univers plus personnel et un son très propre… Scalvis quoi…
 
On termine doucement avec un classique… John Lennon et son Imagine… ça remet le cerveau qui doit être un peu en vrac…
 
Bonne écoute !!!
 
 
Lire la suite

Non référendum sur le traité de Lisbonne : un déni de démocratie ?

3 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Reflexions...enfin on essaye

Une partie de la blogosphère de gauche est en ébullition sur la question du référendum sur le nouveau traité de Lisbonne. Quelques uns de ses plus éminents représentants tentent de populariser un appel à la gauche parlementaire pour que cette dernière tente de faire plier sur Nicolas Sarkozy.
 
Pour ma part, j’ai déjà évoqué cette question (ici, ) et si j’y reviens aujourd’hui c’est pour mettre en garde mes confrères et militants en toute amitié.
 
Si je peux admettre sans détour la légitimité de leur démarche, j’ai cependant « peur » qu’on verse un peu trop  rapidement dans une certaine caricature particulièrement contre-productive dans l’immédiat mais surtout pour les 9 ans et ½ à venir…
 
En l’occurrence, parler de déni de démocratie c’est oublier deux éléments relativement importants.
 
Durant la campagne, Sarkozy n’a jamais éludé que sa préférence allait à un traité simplifié et à un passage devant le congrès… et il faut le rappeler il a été assez largement élu. A la limite et en forçant le trait, on pourrait parler de déni de démocratie, si il procédait à un référendum.
 
Deuxième élément aussi important, le référendum EST la prérogative constitutionnelle du Président et de lui seul… et quand je vois la gauche mitterrandiste se saisir de cet étendard… je ne peux réprimer un petit rictus…
 
Et j’avoue qu’avancer l’argument pour ceux qui n’ont pas d’avis tranché sur la question ou qui acceptent la ratification par le congrès, alors ça veut dire qu’on ne peut rien dire sur le reste est un peu limite voire carrément limite.
 
La politique du gouvernement est soumise au parlement puisqu’il s’agit du vote de lois et même à des négociations préalables avec les syndicats pour certaines d’entre-elles (la fameuse loi sur le dialogue social) … tout au moins théoriquement.
 
Au final, pour moi, les deux points de vues se respectent… ce qui est rare ici par rapport à Sarkozy.
 
Enfin concernant l’attitude du Parti Socialiste, dont je suis adhérent… très honnêtement… un Premier Secrétaire décrédibilisé, une direction à la dérive, un congrès repoussé à beaucoup plus tard, un parti groggy par des combats d’égo depuis la défaite du 6 mai… que voulez vous de plus… c’est impossible qu’il y ait une position affirmée sur cette question et sur celle du oui ou non.
 
A titre personnel, bien qu’on ait déjà eu à s’exprimer à l’interne sur la constitution européenne ; je crois qu’il serait sain, et pour le coup démocratique, de consulter à nouveau les militants… mais dans l’état actuel du Parti… c’est le condamner à sa fin… même si nous sommes au bout d’un cycle...
 
Vous pouvez me dire que ce que je refuse au peuple, je l’accepte pour les socialistes… le cadre n’est pas le même, notre candidate s’y était engagée, et surtout il prépare un autre débat… sur notre ligne politique futur.
 
Lire la suite

le diner de con au Fouquet's

2 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Résistance Politique

Ce matin je suis tombé sur cet article de Marianne suite la sortie du livre La nuit du Fouquet's, des journalistes Ariane Chemin et Judith Perrignon.
 
Ca vaut vraiment le détour... et curieusement on retrouve un des personnages évoqué ici il y a quelques jours... Bolloré et un absent... Lagardère... étonnant.

Dans tous les cas on peut être rassuré sur l'état des médias français en toute indépendance et en toute déontologie bien entendu...
 

Sinon la France n'est pas une République bannanière.

Pour le "plaisir" cette fameuse liste pour ce frugal repas le soir du 6 mai pour une certaine France: 

- Mathilde Agostinelli, responsable de la communication de Prada-France 
- Robert Agostinelli, fondateur du fonds d'investissement Rhône Capital, membre du Council on Foreign Office 
- Christine Albanel, ex-directrice du château de Versailles, future ministre
- Bernard Arnault, président de LVMH, numéro un du luxe français, première fortune de France
- Arthur, producteur et animateur de télévision- Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret
- Isabelle Balkany, premier adjoint de son mari, vice-présidente du Conseil général des Hauts-de-Seine
- Nicolas Baverez, essayiste, chroniqueur au Point
- Nicolas Bazire, secrétaire général de LVMH
- Antoine Bernheim, banquier d'affaires, président de la compagnie d'assurances Generali
- Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro
- Basile Boli, ancien joueur de l'OM, héros de la finale de coupe d'Europe des Clubs champions 1993
- Vincent Bolloré, PDG d'Havas, sixième groupe de communication mondial
- Zofia Borucka, top model, femme de Jean Reno
- Martin Bouygues, PDG de Bouygues, premier actionnaire de TF1
- Conrada de La Brosse, dirigeante de la maison de l'Esprit de Château- François de La Brosse, publicitaire
- Denis Charvet, ex-rugbyman du Racing, actionnaire de casinos
- Marie-Anne Chazel, comédienne
- Christian Clavier, acteur de cinéma
- Stéphane Courbit, ex-président d'Endemol France- Agnès Cromback, présidente de Tiffany France
- Bruno Cromback, joaillier, PDG d'Augis 1880
- Jean-Claude Darmon, ex-président de Sportfive, ancien grand argentier du football français
- Serge Dassault, PDG de Dassault et du journal le Figaro
- Rachida Dati, future ministre
- Jean-Claude Decaux, PDG de JCDecaux, leader mondial de mobilier urbain
- Paul Desmarais Sr, milliardaire canadien, PDG de Power Corporation, actionnaire de plusieurs groupes français
- Dominique Desseigne, PDG du groupe Barrière- François Fillon, futur Premier ministre
- Bernard Fixot, éditeur de best-sellers- Valérie-Anne Giscard d'Estaing, éditrice, épouse de Bernard Fixot
- Albert Frère, première fortune de Belgique
- Hugues Gall, président de l'Institut de financement du cinéma et des industries culturelles
- Pascal Gentil, triple vainqueur de la coupe du monde de taekwondo
- Pierre Giacometti, directeur général d'Ipsos France
- Henri Guaino, conseiller spécial et « plume » du Président
- Claude Guéant, préfet, futur secrétaire général de l'Elysée
- Johnny Hallyday, première vente de disques en France
- Laeticia Hallyday, épouse de Johnny Hallyday
- Roger Karoutchi, futur secrétaire d'Etat
- Patrick Kron, PDG d'Alstom
- Bernard Laporte, sélectionneur de l'équipe de France de rugby-David Martinon, futur porte-parole de l'Elysée
- Alain Minc, président d'AM Conseil, conseil de grands dirigeants
- Henri Proglio, PDG de Veolia, ex-Compagnie générale des eaux
- Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre
- Jean Reno, acteur de cinéma
- Andrée Sarkozy, mère du Président-François Sarkozy, frère du Président, vice-président du conseil de surveillance du groupe Bio-Alliance Pharma
- Guillaume Sarkozy, frère du Président, ancien vice-président Medef
- Xavier et Sylvie de Sarrau, les meilleurs amis
- Eric Vu-an, maître de ballet au Ballet national de Marseille
- Richard Virenque, ancien coureur cycliste et maillot de jaune du tour de France
- Philippe Warrin, unique photographe présent au Fouquet's, agence SIPA
Lire la suite

Pierre Lellouche… un ducon qui s’ignore.

2 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

 
Ce matin, en faisant mon petit tour des blogs que je lis régulièrement… au passage un grand bravo à Partageons Mon avis pour sa 13eme place au classement politique de Wikio (moi je suis à une modeste 169eme place)… je suis tombé sur un article concernant le Lellouche
 
Alors pourquoi lui consacrer un article… parce qu’il le vaut bien… avec sa déclaration justifiant la très modeste augmentation de notre sérénissime Nicolas Sarkozy… donc ce brave homme a déclaré « aucune raison que le Président de la République soit payé au niveau d’un petit cadre moyen »… et ben… je ne savais pas  en me levant ce matin que je méritais une rémunération à hauteur de 8.000 euros… je serais presque tenté de dire que c’est trop… prendre 500% en une nuit… je suis quelqu’un de fondamentalement raisonnable… moi
 
Oui… de part mes diplômes, mes concours, mes missions… je suis un cadre moyen… pauvre Lellouche… bon c’est vrai je l’ai rarement entendu briller par son intelligence… mais tout de même sortir de telles énormités sur la réalités des salariés de ce pays… là on atteint un sommet… et le pire c’est qu’il nous représente à l’assemblée nationale…
 
Non décidemment et sans verser dans la démagogie… il serait intéressant que les politiques qui nous gouvernement se renseigne à minima sur la réalité quotidienne des gens… de la France d’en Bas comme dirait l’autre.
 
Au passage… il faut rappeler que notre Président le plus mal payé de l’univers pour certains… n’a aucun frais, je dis bien AUCUN… c’est de l’argent de Poche… qu’on veuille comparer avec Angela Merckel… soit… mais elle règle ses dépenses courantes… lui non.
 
Bon je fais court ce matin… couché tard avec un modeste verre de vin… levé tôt… j’ai le cerveau un peu chiffonné… ah je ne résiste pas à cette photo du gamin à 19.000 euros d’argent de poche mensuel… bon ok vous allez la trouver sur une majorité de blogs ces prochains jours.  

petit-sarko.jpg

  (Zut... c'est un montage... pas grave... elle résume bien le personnage)

 

Lire la suite

Sexe, gros seins et belles pépées en forme de bilan.

1 Novembre 2007 , Rédigé par Marco Publié dans #Petites et Grandes choses

Cher lecteur, ce titre ne manquera pas de t’interpeller… mais il est de bon ton de procéder au bilan bloggesque de ce modeste lieu. Il faut que tu saches tu comptes parmi les 7491 lecteurs de ce mois d’octobre… c’est peu mais pourtant tu vas sans le vouloir contribuer à agrandir ma collection de Cds.
 
En effet, me conformant au slogan salvateur de notre Président omnidivorcé du travailler plus pour gagner plus… je frôle les 15 euros pour ce seul mois… soit pour un acheteur malin… deux ou trois cds de bonne facture… merci à toi.
 
Maintenant, la ‘nalyse… tout web deux zéros qui soit… le oueb reste potentiellement un lieu de débauche… je ne parle bien entendu pas des 5700 lecteurs venant de leur plein gré et devant affronter mes fautes et ma grammaire approximative…
 
Non je dis ça par rapport à ma démarche scientifique… contrairement à d’autres vils bloggeurs uniquement mus par l’appât du visiteur alléché par certains mots clefs. N’oublions pas que moi, je suis scrupuleusement la ligne de notre déontologue patenté… Laurent Joffrin… qui n''est pas le proctologue de la « gauche sarkozienne »… qui trouve légitime la petite augmentation de 140% (sur le thème, ses homologues en oubliant de préciser que pour eux il ne s’agit pas d’argent de poche… loyer, electricité, invités privés….)
 
Aparté : le bloggeur est tout aussi égocentrique que le Sarkozy… si le second est à la recherche de l’électeur perdu, le second lui guette un autre égaré… le visiteur… certains, comme le susnommé précédemment, sont prêt à tout pour égaler notre maître étalon à nous… le Loic Le Meur. Pour celui qui connaît peu la sphère de la branchitude absolue… si t’as pas ton compte facebook et que t’es pas ami avec Ségolène, Bertrand, Louis S… autant le dire… tu n’es pas web two zéro… donc le Loic Le Meur c’est un peu le Rocco Siffredi de la bloggosphère… il a un énorme compteur de visiteurs… moi comparativement, il est lilliputien…  fin de l’aparté.
 
Revenons en à mon cadre de recherche donc mes satistiques font apparaître que dieu Google m’a envoyé plus de 200 visiteurs sur Carole Bouquet et Sarkozy et wikio presque une centaine ; c’est peu mais en même temps quand je lis mes collègues il est indéniable que cette tendance est générale… une conclusion temporaire : l’internaute 2.0 reste très proche du I.0 qui lui tapait frénétiquement « Pamela Anderson » sur son moteur de recherche. Aujourd’hui… on tape « Cécila s’est barrée, avec qui couche Nicolas ?»… Notez la grosse différence sémantique, on est bien dans le participatif, le collaboratif et… l’intelligence collective… bref la révolution web 2.0… avec le Web 3.0 on pourra demander « Où » et avoir l’image en direct live grâce à Seesmic (ouais ça ne s’invente pas)… quelle révolution… Comparativement, sur « Rapport Attali » j’ai eu 6 visites grâce à Google… et 20 provenant de Betapolitique pour cet article publié chez eux… Pour être franc… je n’utilise pas d'autre outil que celui mis à disposition par OverBlog… 
 
Au final et en forme de conclusion… ben c’est dans le titre.
 
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5