Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Présidentielle : un débat glaçant et affligeant…

4 Mai 2017 , Rédigé par Marc

Tout d’abord, comme de nombreux téléspectateurs, je veux remercier la parfaite inutilité des deux journalistes qui devaient animer le débat… du grand art venant confirmer que le vrai journalisme se situe désormais loin des plateaux et des rédactions de nos fameuses institutions. Le clou sur le cercueil journalistique était déjà bien posé en « pré-débat » par ce fantastique duo Giesbert/Cabana qui m’a rappelé les ‘nalyses de Serge et Philippe entre « poire et cahouetes » et M’dame Christine au bon vieux temps des guignols de l’info. Rien que pour ça, on peut les en remercier.

Ce fut le seul moment « d’amusement » de ce trop long intermède politique d’entre deux tours. Pour être tout à fait honnête, j’ai capitulé après 1h30 avec le sentiment d’être descendu au plus profond des abysses tant le niveau général fut affligeant.

La palme revenant sans contestation possible à Marine Le Pen qui, en voulant épouser au mieux ce temps d’hystérisation, a choisi l’agressivité la plus gratuite. Qu’elle ait fait le choix d’être offensive, pourquoi pas mais un tel niveau de méconnaissance des sujets dans le domaine de l’économie, là on touchait au sublime, véritable terra incognita ou zone Au-delà du Mur selon ses références –perso je préfère la deuxième-. Et de fait quand on maitrise si mal, on transforme cette volonté agressive en une violence gratuite et bien réelle. Chose d’autant plus incompréhensible quand depuis des mois, elle prétend incarner une France apaisée.

Le seul moment où elle fut moins mauvaise, c’est forcément sur le terrain connu de l’insécurité… encore qu’il faille relativiser parce que la tolérance zéro ce n’est pas manifestement pas pour tous les délinquants…

Ce sentiment est bien entendu parfaitement subjectif néanmoins je ne suis pas le seul à le partager si j’en crois un certain nombre de commentateurs plus ou moins qualifiés. Pour autant, est ce que cela va lui nuire dimanche, cela est bien moins sûr. Il suffit pour s’en convaincre de regarder les scores des municipalités frontistes –jetez un œil sur Henin Beaumont…- , ils sont tout bonnement assez sidérants pourtant on a souvent à faire . Le risque peut paradoxalement être du coté de chez Emmanuel Macron avec l’augmentation du nombre d’abstentionnistes, au prétexte qu’au regard de son exécrable prestation, elle ne peut décemment pas être élue.

Et Macron dans tout cela ? Malgré ce contexte plutôt compliqué, je l’ai trouvé assez bon. Sans doute un peu trop technocrate genre 1er de classe et manquant d’une vision forte, mais au final il a pu travailler sa stature de Président. Ce n’est pas encore parfait, loin s’en faut mais il y a mon sens un potentiel. J’espère cependant qu’il ne succombe pas trop rapidement aux ors de la République au risque de se couper très rapidement des Français car déjà à cette heure, le lien est très ténu (Face à Le Pen, Macron jugé le plus crédible pour diriger le pays d'une courte tête - Huffington Post).

Au final, ce débat ne changera pas le rapport de force de dimanche ou tout au moins, il entérine le probable défaite de Marine Le Pen. Une question, celle-ci fera-t-elle un score supérieur à 40% ? Très honnêtement et déjà à plus de 35 %, cela pose plus que question sur l’Etat de la France. La Droite peut rétorquer que c’est le résultat de 5 ans de Hollande, c’est juste oublier un peu rapidement qu’on a vu se succéder Chirac, Sarkozy à la tête de l’Etat et que son champion dans un contexte normalement facile n’a pas réussi à accéder au 2nd tour cette fois ci. Et il n’y a pas que les affaires (cf mes billets précédents).

Au fond, hier soir, nous avons eu droit à un condensé de qu’est la France d’aujourd’hui… un pays malade, divisé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article