Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Marc Vasseur (Journal d'un vieux con désabusé)

Le nouveau gouvernement…  c’est Rock’n Roll !!

17 Mai 2017 , Rédigé par Marc

A la lecture de la composition de premier gouvernement souhaité Par Emmanuel Macron, je n’ai pû m’empêcher de retenir un Wahouuuu ! Car reconnaissons que récupérer Gérald Darmanin n’est pas en soi une petite prise. Ce n’est pas spécialement ma tasse de thé, loin s’en faut, néanmoins on peut lui reconnaitre cette qualité : c’est un bosseur. Après, il se définit comme la droite sociale... nous verrons le maçon au pied du mur.

Au chapitre des autres déceptions, le volet économique confié aux seuls représentants des ex-LR qui n’ont jamais fait preuve d’analyses et propositions particulièrement novatrices dans ce domaine. Après on ne va se mentir, qu’il y ait des personnalités issues de la droite, ce n’est pas une surprise et je me doutais qu’on n’allait pas nous ressortir les Raffarin (tant mieux) ou Borloo (dommage). Bref, on regardera cela dans les faits et la cohérence que souhaite imprimer Emmanuel Macron sur la politique du gouvernement.

Pour ma part, ma grosse déception réside dans le fait que la parité n’est pas, à proprement parler, respectée. Aucune femme Ministre d’Etat et je trouve ça particulièrement regrettable, surtout après la nomination du cabinet de l’Elysée 100% velu. A mon sens, c’est la grosse boulette  car pour le reste la plupart des engagements sont tenus. Oui beaucoup de têtes nouvelles, oui une large place à la société civile même si elle n’est pas obligatoirement synonyme de réussite en matière de politiques publiques. Oui il aurait pu nommer un Pierre complètement inconnu au lieu d’un François mais de vous à moi, j’estime que Bayrou est garant d’une certaine idée de la justice et aussi de la démocratie.

Hormis ces quelques motifs de déception… enfin quelque soit la couleur du gouvernement, on en trouvera toujours  – je laisse du temps à ce dernier pour travailler, en ayant même de réelles encouragements comme Richard Ferrand à l’aménagement du territoire ou de confier la culture à une vraie femme de Lettres, j'ai lu un entretien de sa part sur Télérama, elle semble une personne bien.

Par contre, une grande satisfaction, Nicolas Hulot qui hérite d'un grand ministère et qui Ministre d'Etat (dans la logique de nos institutions, ce n'est pas rien). Ayant un temps caressé le souhait qu'il se présente à la Présidentielle, j'espère qu'il sera en capacité de faire comprendre à certains que les questions environnementales ne sont pas une lubie de bobos qui ne se lavent pas (à Darmanin par exemple qui quand on cause de ça a le sentiment de faire face à un kmer vert). Par ailleurs, j'ai tout le temps de cette campagne, regretté que cette problématique était le parent pauvre du discours macronien, preuve qu'il reste ouvert, à lui maintenant de savoir infléchir certaines de ses orientations initiales (non ce n'est pas sale de prendre en compte les études scientifiques qui ne manquent pas pour dire toute l'urgence de la situation).

Ah, une très grosse inquiétude malgré tout sur le ministre de l'Education Nationale... davantage d'autonomie ne rime pas forcément avec la mode du néolibéralisme... On en reparlera.

Au final, un drôle de machin avec de vrais atouts, de vraies faiblesses et de réelles incertitudes. Est ce que cela suffira pour passer l'épreuve des législatives ?

Tiens, question subsidiaire : Le Maire, Philppe, Darmanin vont soutenir les candidats d'En Marche en juin ? En général, on parle de solidarité gouvernementale hein...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article